Communiqués

    • Darfour : ne pas revivre le Rwanda ou la Bosnie

      Vendredi 19 janvier 2007

      Dans un monde qui se flatte de « l’abolissement des distances », des centaines de personnes meurent tous les jours au Darfour, victimes de massacres, de viols ou de la faim. Nous, signataires de cet appel, avons été choqués par la trop longue indifférence de l’ONU et de l’Europe face à la tragédie bosniaque et au génocide du Rwanda en 1994.

    • Non aux traditions qui nous enferment !

      Mercredi 6 décembre 2006

      Croyants, agnostiques ou athées, les individus respectent tous des traditions. Celles-ci garantissent la cohésion et la pérennité d’une société. En ce sens, les traditions - religieuses, culturelles ou nationales - sont respectables, voire nécessaires. Mais lorsqu’elles contraignent les individus à des croyances et à des pratiques s’opposant aux progrès de la société, elles doivent être remises en question.

    • Le racisme tue !

      Vendredi 12 mai 2006

      Le Centre Communautaire Laïc Juif est profondément choqué et horrifié par les crimes racistes commis jeudi 11 mai à Anvers par un jeune skinhead raciste, sympathisant de l’extrême droite. Ce triple crime vient s’ajouter à un autre crime perpétré dimanche 7 mai à Bruges par 5 skinheads sur un jeune Français d’origine africaine, toujours entre la vie et la mort.

    • Frères arméniens, frères tutsis, frères humains

      Lundi 24 avril 2006

      Le 25 avril 2006, à l’occasion de Yom HaShoah, l’Etat d’Israël et les Juifs du monde entier commémorent les six millions de Juifs exterminés par les Nazis. En ce mois d’avril, les Juifs ne sont pas les seuls à se souvenir du génocide dont ils ont été les victimes. Le 7 avril, on a commémoré le douzième anniversaire du génocide des Tutsis commis au Rwanda par le régime Hutu-Power.

    • La laïcité à la croisée des chemins

      Mardi 21 mars 2006

      Le 25 mars 2006, le Centre d’Action laïque élira son nouveau président. Il s’agit là, à n’en pas douter, d’un événement de toute première importance. Le Centre représente tous ceux qui, en Belgique, n’appartiennent pas aux cultes dits « reconnus ». Il porte les espoirs des femmes et des hommes qui, ne se référant pas à une transcendance, défendent la liberté, la tolérance et la raison.

Pages