• Du soutien à Israël et ses conséquences

    Mardi 5 août 2014
    Point de vue

    Dans son aussi acerbe* qu’intéressant –même si on n’en est pas toujours d’accord- blog** publié sur Slate.fr, Laurent Sagalovitsch décrit avec son talent coutumier, un état de fait que nous sommes nombreux à connaître… et à ne pas plus apprécier que lui. O.W.

  • Chronique d'un gâchis

    Lundi 2 décembre 2002

    Il y a cinq ans, Charles Enderlin, correspondant de France 2 à Jérusalem, a publié un ouvrage consacré aux secrets des négociations israélo-arabes entre 1917 et 1997. Tous ceux qui ont lu ce livre ont attendu un second tome en espérant qu'il porte sur la dernière phase des négociations mettant fin au conflit. Hélas, ce n'est pas le cas. Le Rêve brisé, qu'il vient de publier cet été, raconte plutôt l'histoire d'un incroyable gâchis. En s'appuyant sur une somme considérable de témoignages, Enderlin fait le tour de cet échec, comme on fait le tour du propriétaire : sans rien omettre.

 
 NEWSLETTER - L'Actualité
VENDREDI 23 DéCEMBRE 2016
 
 
 

La première étude est consacrée à Shimon Peres et son rôle de premier plan dans l'alliance stratégique nouée avec la France de la IVe République et l'acquisition de l'arme nucléaire.

La seconde étude porte sur l'extrême droite française et son instrumentalisation des chrétiens d'Orient. Un phénomène où l'antisémitisme et le conspirationnisme sont très présents. 

 
 
 
 
 
 
 
 
Etude annuelle 2016 : Shimon Peres, la France et la bombe
 
  Shimon Peres, le dernier géant d’Israël, prix Nobel de la Paix, s’est éteint le 28 septembre 2016. Dinosaure de la vie politique israélienne avec plus d’un demi-siècle passé aux plus hautes responsabilités de l’Etat, député de façon ininterrompue jusqu’à son accession à la présidence en 2007, deux fois Premier ministre, ministre dans 12 gouvernements depuis celui de David Ben Gourion en 1959, il était le dernier des Pères fondateurs de l’Etat juif.
 
 lire la suite > 
 
 
 
Etude annuelle 2016 : L'extrême droite française et les chrétiens d'Orient, entre conspirationnisme et instrumentalisation
 
  Née d’une révolte populaire, la guerre civile dont la Syrie est le théâtre s’accompagne d’une profusion de théories conspirationnistes en tous genres. Fait significatif, la surreprésentation des groupes ou individualités d’extrême-droite parmi les thuriféraires de Bachar Al-Assad.Pour une partie de ces derniers, le conflit peut se résumer de la manière suivante : les pétromonarchies du Golfe, marionnettes d’Israël et des Etats-Unis, expédient depuis 2011 djihadistes et mercenaires en Syrie dans le but de renverser Assad.
 
 lire la suite > 
 
 
 
 Contact 
 
Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind asbl
Rue de l'Hôtel des Monnaies 52 à 1060 Bruxelles - Tel: +32 2 543 02 70 - [email protected]
www.cclj.be