Antiracisme

Une proposition belge inacceptable de résolution contre l'islamophobie

Vendredi 12 avril 2013 par Nicolas Zomersztajn

Des sénateurs belges ont déposé le 21 février 2013 une proposition de résolution relative à la lutte contre l’islamophobie. Cette initiative étrange et inquiétante s’est faite dans la discrétion jusqu’au moment où certains élus et associations laïques sensibilisent l’opinion publique.

 

Au sein des institutions internationales, des diplomates d’Etats islamiques bafouant les droits de l’homme s’efforcent depuis plusieurs années d’inscrire l’islamophobie dans la catégorie des racismes. L’objectif est clair : empêcher toute critique de l’islam et faire en sorte que les droits les plus fondamentaux ne soient pas appliqués dans leurs Etats au nom du respect que l’on doit aux religions. Jusqu’à présent, ces tentatives des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) ont échoué et il faut s’en réjouir.

Ce que les Etats de l’OCI n’obtiennent pas auprès des institutions internationales, ils pourront indirectement l’obtenir en Belgique à travers une proposition de résolution relative à la lutte contre l’islamophobie déposée par six sénateurs belges : Bert Anciaux (Sp.a), Fauzaya Talhaoui (Sp.a), Ahmed Laaouej (PS), Freya Piryns (Groen), Richard Miller (MR) et Zakia Khattabi (Ecolo).

Si cette résolution est adoptée, une assemblée démocratique votera un texte liberticide. Personne n’ignore aujourd’hui que le concept d’islamophobie a été forgé par la théocratie iranienne et les fondamentalistes musulmans d’Inde et de Grande-Bretagne pour justifier une condamnation à mort d’un écrivain britannique d’origine indienne : Salman Rushdie. Son crime d’islamophobie : raconter dans un roman (Les Versets sataniques) de manière totalement fictive un épisode de la vie de Mahomet dans lequel il aurait autorisé d’autres divinités.

Sans atteindre nécessairement le paroxysme de la violence à l’égard de Salman Rushdie, le projet de résolution des six sénateurs belges s’insère pleinement dans cette tendance visant à empêcher tout discours critique sur une religion, l’islam en l’occurrence.

Par ailleurs, les auteurs de cette proposition de résolution proposent de retenir huit critères problématiques, dont certains sont contestables, pour qualifier une personne d’islamophobe :

1. considérer l'islam comme un bloc monolithique, fermé et statique, incapable de s'adapter à des situations nouvelles; 2. considérer l'islam comme isolé et « différent », dépourvu d'objectifs et de valeurs communs et partagés avec d'autres cultures, et comme une conviction qui n'est pas influencée par les autres cultures et sur lesquelles elle ne produit aucun effet; 3. considérer l'islam comme inférieur à l'Occident et à certaines valeurs qui y sont associées, bref le taxer de culte barbare, irrationnel, primitif et sexiste; 4. considérer l'islam comme violent, menaçant, partisan du terrorisme, impliqué de manière active et combative dans un « choc des civilisations »; 5. considérer l'islam comme une idéologie politique, utilisée à des fins politiques et militaires visant à instaurer son hégémonie; 6. rejeter radicalement les critiques que l'islam formule à l'égard de l'Occident; 7. faire preuve d'hostilité envers l'islam pour légitimer la discrimination et l'exclusion sociale des musulmans; 8. accepter qu'une hostilité affichée envers les musulmans est un phénomène naturel et ordinaire.

« Ce texte est profondément attristant car il ne fait qu’accréditer les thèses qu’il prétend combattre », fait remarquer Viviane Teitelbaum, député bruxelloise (MR) et Présidente du Conseil des femmes de Belgique. « En opposant d’emblée l’islam à l’Occident, en parlant de la violence liée à l’islam, en considérant l’islam comme une idéologie politique, etc., ces six sénateurs belges ne retiennent que des critères caractérisant le fondamentalisme musulman ».

On risque même de se retrouver dans des situations ubuesques où un musulman sera condamné d’islamophobie parce qu’il a dit ou écrit que sa tradition religieuse contient des pratiques sexistes et discriminantes !

Ce texte explosif devient véritablement abject lorsqu’il invoque l’antisémitisme qui serait la version juive de l’islamophobie : « Il convient d'établir un parallèle avec la notion d'antisémitisme, introduite pour désigner le danger lié à la violente hostilité anti-juive ». Guy Haarscher, professeur émérite de philosophie à l’Université libre de Bruxelles, aurait à juste titre expliqué à ces sénateurs qu’on ne mélange pas des pommes avec des poires (La Grande confusion, Regards, nov. 2010).

La formulation de cette résolution et les fondements sur lesquels elle s’appuie sont à rejeter. La lutte nécessaire contre le racisme et les préjugés dont sont victimes les populations musulmanes en Belgique ne doit absolument pas être engagée sur base de considérations et de textes émanant de fondamentalistes religieux hostiles au progrès et à l’universalité des droits de l’homme. 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Rudi - 12/04/2013 - 18:57

    "Cette initiative étrange et inquiétante s'est faite dans la discrétion jusqu'au moment où certains élus et associations laïques sensibilisent l'opinion publique. " Discrétion??? AH??

    Il y a 6 semaines, le 1 mars à 17h21 j'ai averti au moins une 10 aine de politiciens et le 2 mars à 00h55 les centaines de personnes des groupes desintox. La seule réaction que j'ai reçu était oralement est que je ne devais pas critiquer Miller...

    Et je dois ajouter que j'ai trouvé l"information originale dans un blog hollandais, parce qu'aucun média belge n'en a fait mention... en dépit de la participation de Bert Anciaux, le Gaston Lagaffe de la politique flamande; .

    Aussi avait-je signalé que Fauzaya Talhaoui ex-Groen!, était l'organisatrice d'un colloque à Anvers où elle n'est pas du tout intervenu quand les islamistes invités par elle commençaient à déballer leur antisémitisme. Un rapport de ce colloque est ici
    http://lvb.net/item/8733
    et ici
    http://www.dagelijksestandaard.nl/2010/12/moslimoverval-op-universiteit-antwerpen/
    et le rapport de Jo Asselbergh "De ware reden achter de IMAMS, Universiteit Antwerpen Islam Conferentie:
    Welke plaats voor de islam in het nieuwe Europa (29, 30, 31 oktober 2010)?"
    http://www.demens.nu/export/sites/default/nl/OpiniesEnNieuws/nieuwsberichten/content/De-ware-reden-achter-de-IMAMS.pdf

    Ainsi tout le monde sait quelle type de personnage, Mme Talhaoui, est à l'origine de cette affaire.

  • Par Polémos - 13/04/2013 - 4:15

    J'ai lu le «document législatif». C'est à vomir. Merci à Bert Anciaux, roi des idiots utiles.

  • Par Hugo Van Minneb... - 13/04/2013 - 11:57

    Merci beaucoup. J'ai traduisez cet article aux Neèrlandais et placez ça aujourd'hui sur mon blog comme:

    Onaanvaardbaar Belgisch wetsvoorstel om islamofobie te bestrijden [Nicolas Zomersztajn]
    http://brabosh.com/2013/04/13/pqpct-ogq-2/

    A bientôt!

    Vlaamse Vrienden van Israël
    http://brabosh.com

  • Par Serge Spinette - 13/04/2013 - 15:47

    Cette proposition peut conduire à des situations explosives.
    Le fait ,que sur simple dénonciation même mensongère peut vous faire aller en prison avec toutes les conséquences.
    Un bel exemple,durant la guerre 40,combien de personnes n'ont elles pas été arrêtées sur dénonciation?
    C'est aussi l'interdiction de s'exprimer en toute liberté.
    On rejoint ici,la Charia.
    A quand les décapitations,les lapidations et tout ce qui s'en suit?

  • Par Leo Van Hamme - 13/04/2013 - 17:34

    Heureusement qu'Alain Destexhe est sorti du bois, s'en ramassant hélas plein dans la figure de la part des médias politiquement corrects et partiaux, Le Soir en tête avec l'ineffable Ricardo Guttierrez. Comme d'habitude...
    Ce traitement biaisé de l'info est une honte pour notre pays.
    Ca risque encore d'être beau ce soir sur la RTBF !

  • Par Raymond - 15/04/2013 - 9:15

    Comment body text

  • Par Itzik - 15/04/2013 - 9:55

    Ce n'est pas parce que des Etats dictatoriaux et islamiques ou islamistes instrumentalisent l'islamophobie que celle-ci n'existe pas. Il y a bien un racisme visant des individus ou des milieux de religion ou de culture musulmane. Il y a 20 ou 30 ans, on s'en prenait aux Arabes et particulièrement aux Maghrébins, on vise maintenant les "musulmans". Un Nols qui vitupérait contre les "Maghrébiens" (sic) stigmatiserait aujourd'hui les "musulmans" ou les "islamiques". Il ne s'agit pas de critique de l'islam mais bien d'un racisme culturel, comparable mais pas identique - car chaque racisme a sa spécificité - au racisme qui frappe les Juifs. Le terme est peut-être mal "foutu" mais le terme "antisémitisme" ne l'est pas moins ce qui sert d'ailleurs souvent d'argument à des antisémites d'origine "sémite" (si cela veut vraiment dire quelque chose, ce dont l'on peut douter). Le CCLJ se trompe de combat en stigmatisant cette tentative sénatoriale belge qui a peut-être des défauts mais n'a certainement pas pour but d'empêcher la libre expression critique d'un système de pensée. Il se trompe de combat et, pour une fois, agrée les disciples de l'extrême droite islamophobe à la Alain Destexhe (celui qui n'aime pas les "Norvégiens")... La situation est sans doute compliquée par le fait que l'antisémitisme est très présent dans les communautés musulmanes et que l'islamophobie est tout aussi répandue dans la communauté juive (même si les modalités d'expression de ces racismes sont différentes et que les poids relatifs des deux mondes ne sont pas identiques) mais que cela ne soit pas une raison pour lutter, à égalité, contre tout racisme.

  • Par pierre.meur - 23/04/2013 - 11:52

    Comment body text

  • Par Kalisz - 16/04/2013 - 11:05

    Bonjour,
    Compltètement en accord avec vous. On n'aurait donc même pas le droit d'avoir peur de cette religion qui affiche une homophobie constante et imperturbable et dont les notions de djihad sont plus que douteuses. Ce dimanche, Madame Milquet, au débat de 12h ce dimanche à la RTBF, affirmait encore qu'il fallait condamner l'islamophobie. Sait-elle seulement de quoi elle parle?
    Tenez bon.
    R.Kalisz.

  • Par Votre nom - 16/04/2013 - 13:30

    Bon éditorial.

  • Par fkarakaya - 16/04/2013 - 22:37

    C'est sûr que venant de la part des juifs, cette loi ne peut être que critiqué. Car vous souhaitez être le seul dans le monde à être protéger. Au nom de l'antisémitisme vous comdannez tout.

    Aujourd'hui il est impossible de critiquer l'état voyou d'israel sans être taxé d'antisémite.

    Je félicite les sénateurs pour leur initiative intelligente!

  • Par Adorgel - 17/04/2013 - 23:30

    Comment body text

  • Par Dominique - 22/04/2013 - 23:21

    Quand la loi sera votée, les journalistes ne pourront plus parler des atteintes à la liberté d'expression en Tunisie, des exactions contre les chrétiens coptes en Egypte, des flagellations des buveurs d'alcool, des mutilations des voleurs, des lapidations des femmes adultères, des condamnations à mort des blasphémateurs, des dictatures théocratiques, j'en passe.....

    Quand la loi sera votée on déroulera le tapis rouge devant les avocats de charia for Belgium, ils se feront un plaisir de demander les peines les plus lourdes pour tous les infidèles, les mécréants que nous sommes.

    Mais rassurons nous, on pourra toujours faire des caricatures sur les valeurs chrétiennes, sur les curés, Monseigneur Léonard et le pape.... Et ça fera bien rigoler les barbus qui nous fournissent si généreusement en pétrole et soutiennent notre économie avec leurs pétrodollars.

    Comment a-t-on pu élire de tels représentants de la population belge qui trahissent à ce point notre démocratie.

  • Par pierre.meur - 23/04/2013 - 17:48

    Dominique >> « Comment a-t-on pu élire de tels représentants de la population belge qui trahissent à ce point notre démocratie »

    Rassurez-vous, l'extrême-droite regagne du terrain partout en Europe. Bientôt nous serons tous en uniforme et nous marcherons au pas de l'oie. Et c'est moi qui fait des amalgames honteux. Pauvre Belgique, elle ressemble de plus en plus à la France.

  • Par Dominique - 23/04/2013 - 14:41

    @Pierre Meur,
    Il y a des Albanais, des Kosovars, des Tchétchènes, des Turcs, de Afghans, des Pakistanais, des Chinois, des Indiens, des Indonésiens, des Soudanais, des Maliens, des Sénégalais, des Nigerians etc qui sont musulmans sans être sémites. Vous faites des amalgames honteux ! Ce sont bien les dérives islamistes que les laïcs dénoncent. Ce sont bien les exigences et les "accommodements raisonnables" que les laïcs n'acceptent pas. La liberté religieuse est un principe fondamental des démocraties européennes mais la pratique religieuse devrait rester dans la sphère privée et ne pas déborder dans le domaine politique. Nul ne devrait savoir l'appartenance religieuse du passant dans la rue.
    Toutes ces exigences incongrues créent un malaise et une exaspération dans la population. Ayez la sagesse de vous montrer discret et respectueux de nos valeurs démocratiques sans vouloir les infléchir par des pseudo-recommandations divines et tout ira pour le mieux.

  • Par pierre.meur - 23/04/2013 - 17:40

    Dominique >> « Vous faites des amalgames honteux ! »
    Oui, bien sûr. Les peuples que vous citez parlent-ils tous des langues sémitiques ? Si ce n'est pas le cas, ils ne sont pas sémites.

    Porter un voile dans la rue, c'est une insulte à la laïcité. Vous avez une vision très étriquée et surtout très "exclusive" de la laïcité. Quand aux valeurs de votre démocratie, je lui préfère les miennes (de démocratie). Elles sont plus respectueuses de la diversité qui forment le vivre ensemble de nos pays.

    Vous n'êtes pas un laïc, vous êtes un laïcard. Ça ressemble à la laïcité, mais il y manque la saveur de l'humanisme qui lui donne tout son goût.

    Pierre Meur, humaniste, libre-penseur et laïc de surcroit

  • Par Guillaume Plas - 24/04/2013 - 12:34

    Comment body text

  • Par Pierre Meur - 22/05/2013 - 1:05

    Comment body text

  • Par Montois - 26/04/2013 - 10:20

    Bonjour, j'ai écrit à M. Laoouej pour lui dire ma désapprobation. En tant que socialiste, je considère cette position comme un détournement , un hold up. Cette proposition donne des droits différents sur base d'une appartenance religieuse. Le plaignant en justice devrait prouver cette appartenance, et éventuellement la prouver (une attestation d'un imam ?).

    Je me permets d'émettre des réticences à propos de l'article écrit par M. Zomersztaj: "La lutte nécessaire contre le racisme et les préjugés dont sont victimes les populations musulmanes en Belgique". ... Certaines critiques ne sont pas fondées sur des préjugés, mais sur des faits et des écrits. "Les populations musulmanes"... expression malheureuse. Ne sont-ils pas simplement des individus citoyens ?

  • Par Pierre Meur - 22/05/2013 - 23:12

    @Montois : « Certaines critiques ne sont pas fondées sur des préjugés, mais sur des faits et des écrits ».

    Ces critiques s'adressent-elles à tous les musulmans ? Prenons garde aux amalgames. Les juifs en ont suffisamment souffert pour qu'ils soient vaccinés de les appliquer aux autres. On ne parle que des avions qui s'écrasent, pourtant les avions n'ont pas vocation à s'écraser.

  • Par Plas, Guillaume - 19/05/2014 - 8:53

    Comment body text

  • Par Luc-Louis Loeuille - 27/03/2015 - 11:13

    En bref, ce serait permettre, au nom de la religion (l"Islam) la peine de mort partout dans le monde et ce de manière légale. Bonjour le terrorisme! Ce serait la porte ouverte à l'ingérence dans les pays démocratiques au nom d'une religion qui se refuse à toute démocratisation., tout au moins pour les fondamentalistes qui ne sont qu'une minorité.

  • Par De lathouwer Claude - 27/03/2015 - 15:45

    A-HU-RIS-SANT!!

    Nous ne sommes visiblement pas dirigés par des intellectuels ou quelque chose qui s'en approche!

    Niveau zéro de la pensée, du discernement. Ou alors, c'est encore plus effrayant!

  • Par De lathouwer Claude - 27/03/2015 - 15:47

    A-HU-RIS-SANT!!

    Nous ne sommes visiblement pas dirigés par des intellectuels ou quelque chose qui s'en approche!

    Niveau zéro de la pensée, du discernement. Ou alors, c'est encore plus effrayant!