France

L'antisémitisme selon le CRIF

Mardi 18 octobre 2011 par Ouri Wesoly

Alors que nous sortons d’un débat… hum, animé… sur les relations qu’a -ou devrait avoir- le CCOJB avec le pouvoir et les médias, il est peut être intéressant de voir comment se débrouille de son côté son homologue français, le CRIF…*  

« Des insinuations à la limite des théories conspirationnistes antisémites » ?

Comme on a pu le lire ici** et ailleurs, un ou deux atrabilaires de chez nous ont cru devoir houspiller le CCOJB  pour sa modération supposée face à des propos antisémites, ou jugés comme tels.

Ce n’est pas un reproche que l’on peut faire au président du CRIF, M. Richard Prasquier. Prenons la diffusion, ce 3 octobre 2011, dans l’émission « Un œil sur la planète » (France 2)  d’un reportage intitulé « Un Etat palestinien est-il encore possible ? »   

Dès le lendemain, M. Prasquier a réagi. Sur son blog d’abord, puis dans une « lettre ouverte »  pour dénoncer les journalistes qui ont « présenté d’un conflit complexe, une image caricaturale et unilatérale (…) sans éviter les insinuations à la limite des théories conspirationnistes antisémites ».

Dans la foulée, il a demandé à être reçu par le PDG de France Télévisions. (Après avoir  évoqué  « un travail de propagande pur et simple », l’ambassade d’Israël à Paris en a fait autant, mais c’est une autre histoire).

Notons que personne ne conteste la véracité de l’émission : « Les faits peuvent être vrais », explique M. Prasquier dans une interview***, « c'est dans les articulations, dans les suggestions, qu'il y a de la « propagande stalinienne ».

Après la publication de cette lettre s’est créé un groupe Facebook appelant à boycotter France Télévisions et qui compte déjà 2.600 membres. Les journalistes et le présentateur de l’émission, Etienne Leenhardt, ont reçu des centaines de mails insultants ou menaçants.

Les Juifs plus égaux que les autres ?

Le coup de pied de l’âne est venu de Philippe Karsenty, spécialiste mondial auto-proclamé-de-l’analyse-d’images-de-reportages-de-Charles-Enderlin, qui a abandonné cette monomanie pour tonner contre « la propagande antisémite diffusée par certains médias français » :

« J’ai assisté à la nouvelle manipulation médiatique dont France 2 s’est rendue coupable… », écrit-il.**** « La télévision publique française s’est employée à inciter à la haine contre l’Etat d’Israël, et par extension contre les Juifs ».

Puis, ça le reprend. Tout cela est de la faute d’Enderlin : « Quand un délinquant multirécidiviste n’est pas sanctionné, il s’autorise toujours plus de crimes ». Virile conclusion : « Je connais les coupables. Ils payeront le prix de leur infamie ».

Sérieusement, maintenant : le CRIF applique donc la stratégie vigoureuse dont d’aucuns rêvent chez nous. Il a été au clash publiquement, soutenu par la partie la plus bruyante des Juifs français. Avec quels résultats ?

Des protestations indignées du Syndicat national des journalistes et de la Fédération européenne des journalistes. Une pétition « Défendons la liberté d’information ». Une crispation accrue des médias contre les institutions juives qui tentent, estiment-ils, de les intimider et de les empêcher de travailler.

Dans la population française s’est aussi confirmée l’idée que les Juifs sont plus égaux que les autres, qu’ils réclament toujours un traitement spécial… et qu’ils l’obtiennent. Tout cela sert-il vraiment le judaïsme de France ? Et même l’Etat d’Israël ? 

D’autant que, d’ici une dizaine de jours, début novembre, tout ce bruit sera oublié. Le Président du CRIF rencontrera alors M. Pflimlin, PDG de la télévision publique. Avec la courtoisie qui lui est coutumière, M. Prasquier lui fera part de son émotion indignée.

Tout aussi poliment, M. Pflimlin évoquera la liberté d’informer, mais l’assurera qu’il sera encore plus attentif à éviter tout dérapage antisémite. Ils se serreront la main et l’incident sera clos. N’aurait-il pas été plus simple -et plus efficace- de commencer par cela ? Et d’en rester là ?  

* Conseil représentatif des institutions juives de France

**http://www.cclj.be/article/3/2349

***http://www.rue89.com/2011/10/14/israel-et-le-travail-de-france-2-pourquo...

**** http://jssnews.com/2011/10/06/agir-maintenant-contre-la-propagande-nause...

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Claire - 18/10/2011 - 17:41

    J'ai vu également cette émission...et je partage tout à fait votre analyse.

    Ces comportements parano relèvent de la psychanalyse et ne font que desservir notre communauté.

    C'est affligent

    Claire Rozen

  • Par Roger DL - 19/10/2011 - 0:01

    Cher Oury,
    J'ai vu cette émission et j'ai ressenti cette gêne indéfinissable de me trouver devant une émission habilement tendancieuse, comme si pour une foi France2 s'était inspiré des méthodes habituelles de la RTBF (voir reportage sur le dernier attentat d'Eilat...). Montrer le désarroi palestinien, le malheur des réfugiés, les femmes et les enfants palestiniens face aux hommes israéliens, surs d'eux et dominateurs... Pour faire prendre parti le spectateur rien de tel que de montrer d'un côté toujours des femmes désespérées, des vieillards désemparés, des enfants blessés et apeurés, de l'autre des évocations de victimes "militaires" ou anonymes épurées de toute référence "sensible"; donner la priorité aux malheurs des uns face aux bonheurs des autres: Utiliser des images vraies pour créer un monde manichéïste. La propagande n'a pas besoin de trucage, le choix des images et le montage suffisent.... Ah le film "vrai" qui ne montrerait de la guerre 40-45 que les images authentiques des bombardements de Dresde, d'Hiroshima et de Nagasaki; les soldats russes volant, violant et pillant Berlin... sans aucune image du génocide juif et des massacres nazis: Ce serait d'après toi "criant de vérité".
    Je suis donc d'accord avec l'analyse du président du Crif, M. Pasquier, lorsqu'il écrit que France2 a " présenté d'un conflit complexe, une image caricaturale et unilatérale" . Je lui donne encore entièrement raison lorsqu'il ajoute: "Les faits peuvent être vrais, c'est dans les articulations, dans les suggestions, qu'il y a de la propagande stalinienne ».
    Mon avis sur ton propre avis que tu assènes "Notons que personne ne conteste la véracité de l'émission": C'est justement là le problème, les faits exacts non mis à leur place avec leur importance relative et équilibrée par d'autres faits tout aussi exacts vécus par le camp opposé, n'est pas "la vérité" mais une forme habile de parti-pris.
    Ta tarte à la crème, c'est de diverger ensuite sur Philippe Karsenty qui n'a rien me semble-t-il de commun avec Pasquier pour mieux ridiculiser ce dernier. C'est un peu comme pour mieux te diaboliser, j'ajoutais à tes commentaires des réflexions de Marc Abramowicz, de Noredine Saïdi ou de Souhail Chichah pour que mes lecteurs fassent l'amalgame entre tes réflexions et celles de ces outranciers personnages!

    Je te signale que je n'ai pas viré ma cuti: Je suis toujours membre du CCLJ, tendance Shalom Arshav et pour le principe des "accords d'Oslo", mais je refuse de faire l'hypocrite et le "bon juif" de service tendance UPJB. En fait je refuse de faire ce que tu fais ici.
    Roger De Lathouwer

  • Par owesoly - 19/10/2011 - 9:28

    <p>
    Je ne d&eacute;fends pas sp&eacute;cialement cette &eacute;mission, Roger. Ce n&#39;est pas mon propos et, si vous &eacute;tiez journaliste, vous sauriez comme moi &agrave; quel point il est facile d&#39;&ecirc;tre tendancieux tout en donnant des faits exacts. Ce qui m&#39;int&eacute;resse, c&#39;est comment la communaut&eacute; juive r&eacute;agit&nbsp; face &agrave; des probl&egrave;mes de ce genre.</p>
    <p>
    M. Prasquier, sous -je pense- la pression de ses ultras, a choiside rendre l&#39;affaire aussi m&eacute;diatique que possible en jetant dans la balance tout le poids que lui conf&egrave;re sa position. Ce faisant, il &quot;autorise&quot;, en quelque sorte, tous les exc&egrave;x imb&eacute;ciles qui ont suivi (dont ce pauvre Karsenty, pr&ecirc;t &agrave; tout pour se faire &eacute;lir&eacute; &quot;d&eacute;put&eacute; fran&ccedil;ais de l&#39;&eacute;tranger&quot; par les Juifs d&#39;Isra&euml;l)&nbsp; Du coup, dans l&#39;esprit des gens, il y a bel et bien cet amalgame que je suis suppos&eacute; cr&eacute;er.</p>
    <p>
    Je consid&egrave;re que la d&eacute;marche de M. Prasquier est plus nuisible qu&#39;utile. Libre &agrave; vous de qualifier mon attitude &agrave; votre guise. Mais puisque vous affirmez &ecirc;tre membre du CCLJ, vous savez sans nul doute qu&#39;autour d&#39;un socle commun d&#39;id&eacute;es, nous avons toujours encourag&eacute; la diversit&eacute; d&#39;opinions dans notre maison.</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:53

    <p>
    Je ne d&eacute;fends pas sp&eacute;cialement cette &eacute;mission, Roger. Ce n&#39;est pas mon propos et, si vous &eacute;tiez journaliste, vous sauriez comme moi &agrave; quel point il est facile d&#39;&ecirc;tre tendancieux tout en donnant des faits exacts. Ce qui m&#39;int&eacute;resse, c&#39;est comment la communaut&eacute; juive r&eacute;agit&nbsp; face &agrave; des probl&egrave;mes de ce genre.</p>
    <p>
    M. Prasquier, sous -je pense- la pression de ses ultras, a choiside rendre l&#39;affaire aussi m&eacute;diatique que possible en jetant dans la balance tout le poids que lui conf&egrave;re sa position. Ce faisant, il &quot;autorise&quot;, en quelque sorte, tous les exc&egrave;x imb&eacute;ciles qui ont suivi (dont ce pauvre Karsenty, pr&ecirc;t &agrave; tout pour se faire &eacute;lir&eacute; &quot;d&eacute;put&eacute; fran&ccedil;ais de l&#39;&eacute;tranger&quot; par les Juifs d&#39;Isra&euml;l)&nbsp; Du coup, dans l&#39;esprit des gens, il y a bel et bien cet amalgame que je suis suppos&eacute; cr&eacute;er.</p>
    <p>
    Je consid&egrave;re que la d&eacute;marche de M. Prasquier est plus nuisible qu&#39;utile. Libre &agrave; vous de qualifier mon attitude &agrave; votre guise. Mais puisque vous affirmez &ecirc;tre membre du CCLJ, vous savez sans nul doute qu&#39;autour d&#39;un socle commun d&#39;id&eacute;es, nous avons toujours encourag&eacute; la diversit&eacute; d&#39;opinions dans notre maison.</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par Victor PEREZ - 21/10/2011 - 10:36

    Mr Wesoly,

    Je vous cite:

    "vous savez sans nul doute qu'autour d'un socle commun d'idées, nous avons toujours encouragé la diversité d'opinions dans notre maison."

    Deux remarques.

    L'une, êtes vous si nombreux pour avoir une diversité d'opinions ? Il me semble, au contraire, que vous êtes ultra minoritaires au sein du peuple juif et ne représentez que la frange extrémiste de gauche systématiquement anti-israélienne.

    L'autre, à voir vos écrits, systématiquement là encore anti tout qui se rapproche de la droite et qui ne vous ressemble pas, je doute fort que la diversité d'opinions soit votre principale préoccupation. A tel point, qu'obsédé par la droite vous oubliez l'antisémitisme qui progresse en Belgique ou ailleurs avec entre autre l'aide de médias que vous défendez ainsi que la défense des intérêts israéliens.

    Souhaitez au fond de vous ne jamais avoir besoin de mon pays Israël. Car je vous assure que vous y serez bien accueilli. Aussi bien que ceux qui ont été tondu après la deuxième guerre mondiale. Ce qui sera toujours mieux que le traitement que vous feront subir vos concitoyens européens alors.

  • Par owesoly - 22/10/2011 - 9:58

    <p>
    Comme chaque fois que vous avez l&rsquo;amabilit&eacute; de nous &eacute;crire, M. Perez, votre texte pose questions&nbsp;: ne comprenez-vous r&eacute;ellement rien de ce que vous lisez ou croyez-vous vraiment convaincre en d&eacute;formant les propos des autres&nbsp;?</p>
    <p>
    Bien s&ucirc;r, il faut faire la part de votre ignorance. Vous n&rsquo;&ecirc;tes pas oblig&eacute; de savoir que, lors de la lib&eacute;ration de la France, on n&rsquo;a tondu que des femmes (avec une connotation de revanche sexuelle &eacute;vidente). Et que ce n&rsquo;est certainement pas ce que la R&eacute;sistance a fait de plus honorable.</p>
    <p>
    Mais quelle triste image offrez-vous de votre pays -qui est aussi le n&ocirc;tre&nbsp;: Isra&euml;l n&rsquo;est-il pas l&rsquo;Etat de tous les Juifs&nbsp;? &nbsp;Et, si je puis me permettre une touche personnelle, &nbsp;sp&eacute;cialement le mien, puisque j&rsquo;y suis n&eacute;.</p>
    <p>
    Ainsi Isra&euml;l, seule d&eacute;mocratie du Moyen Orient, traiterait comme des tra&icirc;tres et des collabos, tous ceux qui s&rsquo;opposent &agrave; son gouvernement actuel&nbsp;? Voil&agrave; qui suscite de nouvelles interrogations: comprenez-vous bien ce que vous &eacute;crivez, M. Perez&nbsp;? Et avez-vous la moindre id&eacute;e du mal que vos propos font &agrave; cet Etat que vous pr&eacute;tendez d&eacute;fendre&nbsp;?</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:53

    <p>
    Comme chaque fois que vous avez l&rsquo;amabilit&eacute; de nous &eacute;crire, M. Perez, votre texte pose questions&nbsp;: ne comprenez-vous r&eacute;ellement rien de ce que vous lisez ou croyez-vous vraiment convaincre en d&eacute;formant les propos des autres&nbsp;?</p>
    <p>
    Bien s&ucirc;r, il faut faire la part de votre ignorance. Vous n&rsquo;&ecirc;tes pas oblig&eacute; de savoir que, lors de la lib&eacute;ration de la France, on n&rsquo;a tondu que des femmes (avec une connotation de revanche sexuelle &eacute;vidente). Et que ce n&rsquo;est certainement pas ce que la R&eacute;sistance a fait de plus honorable.</p>
    <p>
    Mais quelle triste image offrez-vous de votre pays -qui est aussi le n&ocirc;tre&nbsp;: Isra&euml;l n&rsquo;est-il pas l&rsquo;Etat de tous les Juifs&nbsp;? &nbsp;Et, si je puis me permettre une touche personnelle, &nbsp;sp&eacute;cialement le mien, puisque j&rsquo;y suis n&eacute;.</p>
    <p>
    Ainsi Isra&euml;l, seule d&eacute;mocratie du Moyen Orient, traiterait comme des tra&icirc;tres et des collabos, tous ceux qui s&rsquo;opposent &agrave; son gouvernement actuel&nbsp;? Voil&agrave; qui suscite de nouvelles interrogations: comprenez-vous bien ce que vous &eacute;crivez, M. Perez&nbsp;? Et avez-vous la moindre id&eacute;e du mal que vos propos font &agrave; cet Etat que vous pr&eacute;tendez d&eacute;fendre&nbsp;?</p>

  • Par Victor PEREZ - 22/10/2011 - 19:57

    Puisque vous parlez d'image, quelle est celle que vous transmettez à vos lecteurs ? Vous êtes vous déjà posé la question ?

    Si vous vous rappelez, mis devant le fait accompli, qu'Israël est aussi votre pays, vous oubliez singulièrement qu'il est surtout celui de ceux qui y vivent et qui, dans leur grande majorité, sont fiers des réalisations de ce pays et non pas d'individus vous ressemblant et qui existent, au mieux, à peine dans leurs pensées.

    Vous ne faites que le lit de nos ennemis. Les citoyens israéliens n'hésiterons pas à s'en souvenir le moment venu qu'à D... ne plaise.

    Et puisque vous osez parler de mon "ignorance", je suis heureux de constater que Roger De Lathouwer pourtant membre de CCLJ ( commentaire ci-dessus) "refuse de faire l'hypocrite et le "bon juif" comme vous.

    On peut tromper quelques uns tout le temps. On ne peut tromper tout le monde tout le temps. A méditer Mr Wesoly.

  • Par owesoly - 23/10/2011 - 9:40

    <p>
    &nbsp;C&rsquo;est courageux de reconna&icirc;tre vos erreurs, M. Perez. Vous finissez donc par admettre que, contrairement &agrave; ce que vous pr&eacute;tendiez, la pluralit&eacute; d&rsquo;opinion existe bel et bien au CCLJ. Je me tuais &agrave; vous le dire depuis le d&eacute;but.</p>
    <p>
    Je vous engagerais bien &nbsp;&agrave; reconna&icirc;tre dans la foul&eacute;e qu&rsquo;on peut se tromper tout seul tout le temps&nbsp;mais je m&rsquo;en voudrais de vous amener &agrave; cesser d&rsquo;&eacute;crire.</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:53

    <p>
    &nbsp;C&rsquo;est courageux de reconna&icirc;tre vos erreurs, M. Perez. Vous finissez donc par admettre que, contrairement &agrave; ce que vous pr&eacute;tendiez, la pluralit&eacute; d&rsquo;opinion existe bel et bien au CCLJ. Je me tuais &agrave; vous le dire depuis le d&eacute;but.</p>
    <p>
    Je vous engagerais bien &nbsp;&agrave; reconna&icirc;tre dans la foul&eacute;e qu&rsquo;on peut se tromper tout seul tout le temps&nbsp;mais je m&rsquo;en voudrais de vous amener &agrave; cesser d&rsquo;&eacute;crire.</p>