Université Libre de Bruxelles

Quand Solvay fait dans la kolossalle plaisanterie

Vendredi 1 avril 2011 par Ouri Wesoly

Où l’on découvre qu’on peut être étudiant et ignorant. Et où l’on voit que la bêtise fait aussi mal que la méchanceté. Et enfin, où on s’aperçoit qu’on n’a pas le même sens de l’humour que tout le monde.

Un autre guindailleur bien inspiré

Qu’on en parle aux dirigeants du Cercle Solvay et ils vous regarderont sans doute bouche bée : « Si on ne peut plus rigoler ! » s’exclameront-ils, mi-étonnés mis-indignés. Si on insiste, ils feront des excuses -même des officielles, s’il le faut-, pour qu’on leur fiche la paix.

Mais ils se diront in-petto que c’est bien vrai que les Juifs sont des emmerdeurs et qu’ils sont vraiment casse-pieds avec leurs histoires de génocide. Certains -pas tous, on l’espère- se dédouaneront à leurs propres yeux en songeant qu’avec tout ce qu’ils font en Palestine, ils feraient mieux de ne pas la ramener.

C’est vrai que, nous, les Juifs, on n’a pas le sens de l’humour. Même pour un baptême d’étudiants ! Pourtant, on sait ce que c’est. On l’a subi, nous aussi et on s’est vengé l’année suivante... Pas de quoi fouetter un chat.

Le « poil » comme on dit peut-être encore, fait subir mille petites avanies aux « bleus » : se rouler par terre, bouffer des saletés, brailler des insanités... Les garçons se retrouvent aussi cul nu parfois et les filles jusqu’où elles veulent bien aller.

Il y a une grande soirée, souvent « à thème », on écluse quelques tonneaux de bières, on rigole, on drague, on fait partie de la grande famille estudiantine, quoi. Et c’est comme ça depuis 1.000 ans, au moins. 

Sauf que cette année, pour sa soirée, le Cercle Solvay a choisi un thème original sinon malin : ils ont fait dans le nazi. Drapeaux à croix gammée, noms écrits en lettres gothiques dont le si hilarant « Arbeit macht frei » de l’entrée d’Auschwitz, vidéo de Hitler détournée par des sous-titres à mourir de rire, cinq gaillards en uniforme allemand tendant virilement le bras comme au bon vieux temps…

Ach, kolossalle plaisanterie ! Elle n’est pas neuve d’ailleurs. Déjà, en 2005, la presse britannique a publié une photo du Prince Harry himself avec un brassard nazi lors d’un bal costumé. C’est dire si l’exemple vient de haut. D’ailleurs, tout le monde a bien rigolé.

Pédophiles, vierges et obsédés de l’or

Sauf les Juifs donc, qui ont fait la tête, ces pisse-froids. Et les mêmes se sont braqués contre le dernier numéro du  Caducée, le mensuel du Cercle Solvay. Là encore, c’était pourtant amusant, cet article sur la meilleure religion pour un étudiant : le christianisme n’a pas la cote avec ses prêtres pédophiles, même si la croix est bien utile pour chasser les vampires.

L’islam, avec son Paradis empli de vierges, c’est bien pour les puceaux, mais malheureusement  l’alcool est interdit. (Soit-dit par parenthèse, c’est faux :  le vin coule à flots pour les musulmans Là Haut). Le mieux, c’est en définitive le bouddhisme avec toutes ces vies supplémentaires.  

Comme on le voit, une enfilade de banalités qui feraient à peine hausser le sourcil à un intégriste rabique. Sauf pour la religion juive. Là c’est du lourd : selon l’article, le judaïsme est la foi qui convient aux amateurs de complot mondial et à ceux « qui cachent de l’or dans une sacoche autour de leur cou ». Ceux-là sont invités à passer par les fours polonais (?) de la synagogue du quartier pour se faire ôter un bout de leur personnalité.

Ca dit quoi, cette soirée et ce texte ? Pas que les étudiants de Solvay sont antisémites. Ni « politiquement incorrects » Ni même méchants. Ca dit pire : qu’ils véhiculent les stéréotypes les plus débiles du moment.

 Et qu’ils ne connaissent pas grand-chose, tout étudiants qu’ils soient. Qu’ils ignorent par exemple que sous l’Occupation, leur  Caducée  a été interdit et leur Cercle dissous par les Allemands. Parce que leurs aînés, eux, avaient vraiment le sens de la transgression.

Ou que c’est de l’ULB que partit la seule attaque lancée en Europe occupée pour stopper un train de déportés. Ou encore… Mais à quoi bon ? Ces vieilleries n’intéressent pas les  guindailleurs bon chic bon genre de la School of Economics. En définitive, tout cela dit simplement que les comitards du Cercle Solvay sont de petits  cons.

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par pseudépigraphe - 3/04/2011 - 23:25

    Franchement, est-ce que les Solvay ont toujours été autre chose que des petits cons...

  • Par Anonyme - 4/04/2011 - 8:54

    Les dérapages antisémites sont devenus chose courante à l' ulb que ce soit au niveau des étudiants ou du corps académique .

    L' antisémitisme y est à ce point banalisé qu' on peut presque affirmé qu' il fait partie de la culture véhiculée par l' ulb .

    Cette gangrène est si bien acceptée qu' on peut se demander si ce n'est pas les autorités académiques et l' ulb dans son

    ensemble qu' il faudrait financièrement sanctionner .

  • Par owesoly - 4/04/2011 - 9:39

    <p>
    Vous critiquez le fait que les &eacute;tudiants ont soit disant des<br />
    st&eacute;r&eacute;otypes mais il me semble que vous g&eacute;n&eacute;raliser un peu vite et<br />
    st&eacute;r&eacute;otyper un peu fort les &eacute;tudiants de Solvay et de l&#39;ULB ... Vous<br />
    serait-il venu &agrave; l&#39;id&eacute;e qu&#39;une poign&eacute;e d&#39;&eacute;tudiants pouvaient &ecirc;tre &agrave;<br />
    l&#39;origine de cet article et qu&#39;une universit&eacute; ou une facult&eacute; enti&egrave;re ne<br />
    partage pas forc&eacute;ment cet avis ? Est-ce alors n&eacute;cessaire de faire payer de<br />
    la r&eacute;putation de l&#39;&eacute;tablissement tous les non impliqu&eacute;s ?</p>
    <p>
    &quot;ils v&eacute;hiculent les st&eacute;r&eacute;otypes les plus d&eacute;biles du moment.&quot;<br />
    &quot;Et qu&rsquo;ils ne connaissent pas grand-chose, tout &eacute;tudiants qu&rsquo;ils<br />
    soient.&quot;<br />
    &quot;Ces vieilleries n&rsquo;int&eacute;ressent pas les guindailleurs bon chic bon genre<br />
    de la School of Economics. En d&eacute;finitive, tout cela dit simplement que les<br />
    comitards du Cercle Solvay sont de petits cons.&quot;</p>
    <p>
    Anonyme</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:36

    <p>
    Vous critiquez le fait que les &eacute;tudiants ont soit disant des<br />
    st&eacute;r&eacute;otypes mais il me semble que vous g&eacute;n&eacute;raliser un peu vite et<br />
    st&eacute;r&eacute;otyper un peu fort les &eacute;tudiants de Solvay et de l&#39;ULB ... Vous<br />
    serait-il venu &agrave; l&#39;id&eacute;e qu&#39;une poign&eacute;e d&#39;&eacute;tudiants pouvaient &ecirc;tre &agrave;<br />
    l&#39;origine de cet article et qu&#39;une universit&eacute; ou une facult&eacute; enti&egrave;re ne<br />
    partage pas forc&eacute;ment cet avis ? Est-ce alors n&eacute;cessaire de faire payer de<br />
    la r&eacute;putation de l&#39;&eacute;tablissement tous les non impliqu&eacute;s ?</p>
    <p>
    &quot;ils v&eacute;hiculent les st&eacute;r&eacute;otypes les plus d&eacute;biles du moment.&quot;<br />
    &quot;Et qu&rsquo;ils ne connaissent pas grand-chose, tout &eacute;tudiants qu&rsquo;ils<br />
    soient.&quot;<br />
    &quot;Ces vieilleries n&rsquo;int&eacute;ressent pas les guindailleurs bon chic bon genre<br />
    de la School of Economics. En d&eacute;finitive, tout cela dit simplement que les<br />
    comitards du Cercle Solvay sont de petits cons.&quot;</p>
    <p>
    Anonyme</p>

  • Par owesoly - 4/04/2011 - 9:47

    <p>
    Voil&agrave; qui fait plaisir &agrave; lire, Anonyme et j&#39;esp&eacute;rais bien que l&#39;un ou l&#39;autre &eacute;tudiant se d&eacute;solidariserait des comiques du Comit&eacute; Solvay.. Ceci &eacute;tant, j&#39;entends bien que vous d&eacute;fendez la r&eacute;putation de cette facult&eacute; (et des &eacute;tudiants en g&eacute;n&eacute;ral). Puis-je en d&eacute;duire que vous n&#39;approuvez pas leurs propos ou &ecirc;tes vous seulement f&acirc;ch&eacute; de mon amalgame?</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:36

    <p>
    Voil&agrave; qui fait plaisir &agrave; lire, Anonyme et j&#39;esp&eacute;rais bien que l&#39;un ou l&#39;autre &eacute;tudiant se d&eacute;solidariserait des comiques du Comit&eacute; Solvay.. Ceci &eacute;tant, j&#39;entends bien que vous d&eacute;fendez la r&eacute;putation de cette facult&eacute; (et des &eacute;tudiants en g&eacute;n&eacute;ral). Puis-je en d&eacute;duire que vous n&#39;approuvez pas leurs propos ou &ecirc;tes vous seulement f&acirc;ch&eacute; de mon amalgame?</p>

  • Par owesoly - 4/04/2011 - 9:55

    <p>
    Je crains d&#39;&ecirc;tre en total d&eacute;saccord avec vous, Anonyme (l&#39;autre): vous confondez -sciemmment, je suppose- antis&eacute;mitisme et antisionisme. Je ne crois absolument pas non plus que les autorit&eacute;s acad&eacute;miques encouragent ni l&#39;un ni l&#39;autre. Et enfin, dans le cas dont nous parlons, j&#39;ai essay&eacute; d&#39;expliquer qu&#39;&agrave; mon sens, il s&#39;agit surtout d&#39;une imb&eacute;cillit&eacute; caus&eacute;e par l&#39;ignorance</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:36

    <p>
    Je crains d&#39;&ecirc;tre en total d&eacute;saccord avec vous, Anonyme (l&#39;autre): vous confondez -sciemmment, je suppose- antis&eacute;mitisme et antisionisme. Je ne crois absolument pas non plus que les autorit&eacute;s acad&eacute;miques encouragent ni l&#39;un ni l&#39;autre. Et enfin, dans le cas dont nous parlons, j&#39;ai essay&eacute; d&#39;expliquer qu&#39;&agrave; mon sens, il s&#39;agit surtout d&#39;une imb&eacute;cillit&eacute; caus&eacute;e par l&#39;ignorance</p>

  • Par Anonyme - 4/04/2011 - 23:18

    Toujours les mêmes qui crient à la stigmatisation au moindre petit mot de travers...
    On ne peut pas vous stéréotyper, mais vous vous permettez tout de même de stéréotyper les étudiants de Solvay et de l'ULB.
    Cet article, prenez-en bien note, ne présente que la vue de son auteur de non de tous les étudiants. Tout comme l'article ci-dessus ne présente que la vue de son auteur et sûrement pas de tous les juifs (j'en connais qui ont trouvé cet acharnement complètement ridicule, et oui ils sont juifs).
    De nombreux étudiants parmi mes connaissances ont été se plaindre auprès du rédacteur de l'article concernant ce qu'il avait dit sur "le christianisme" considérant que c'était inacceptable et ont demandé des excuses, pour autant ils n'en ont pas fait tout un plat avec des articles criant à l'anti-christianisme.
    Bref les dires de l'auteur ont pu paraitre choquants pour certains mais de là à crier à de l'antisémitisme...

  • Par Anonyme - 5/04/2011 - 9:49

    Voici le responsable de la publication : Gauthier Roelants De Stappers (un nom à ne pas oublier)

    http://fr-fr.facebook.com/gauthierroelants

    S.V.P. : faites relecture de « ses » pages d'intérêts (sexualité, juifs, domination mondiale...)

  • Par Julien Uyttendaele - 5/04/2011 - 11:25

    Je remercie le CCLJ d'avoir réagi à ce sombre texte. Cela contre tous les préjugés disant que ce ne sont que les juifs intégristes qui s'offusquent de ces quelques tristes lignes imprimées dans le Caducée.

    En tant que juriste je terminerai par un proverbe qui a traversé les âges:

    "Nul n'est censé ignoré la loi" (il se trouve qu'il y a une loi "Moureaux" qui dit que "quiconque commettant une discrimination à l'égard d'une personne ou d'une discrimination à l'égard d'une personne ou d'un groupe en raison de sa prétendue race, de sa couleur, de son ascendance, de son origine, ou de sa nationalité, peut être puni d'emprisonnement et devoir payer une amende.")

    Julien

  • Par owesoly - 5/04/2011 - 13:58

    <p>
    Dans votre h&acirc;te &agrave; g&eacute;n&eacute;raliser, vous lisez un peu vite, Anonyme (le dernier en date): nous n&#39;aovns pr&eacute;cis&eacute;ment pas vu d&#39;antis&eacute;mitisme l&agrave; o&ugrave;, &agrave; notre sens, il n&#39;y a qu&#39;ignorance et b&ecirc;tise.</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:36

    <p>
    Dans votre h&acirc;te &agrave; g&eacute;n&eacute;raliser, vous lisez un peu vite, Anonyme (le dernier en date): nous n&#39;aovns pr&eacute;cis&eacute;ment pas vu d&#39;antis&eacute;mitisme l&agrave; o&ugrave;, &agrave; notre sens, il n&#39;y a qu&#39;ignorance et b&ecirc;tise.</p>

  • Par Zoé - 12/04/2011 - 18:09

    @Julien : Je suis exaspérée. Aie l'humilité d'admettre qu'un étudiant de deuxième année doté d'un grain de modestie ne peut s'auto-proclamer "juriste" ( quels que soient ses "antécédents familiaux"). Quant au sujet traité, je suis consciente que l'humour noir ne plait pas à tous et surement pas aux principaux intéréssés. Qu'on le fasse remarquer, qu'on "punisse" les responsables, soit. Mais au bout d'un moment, je pense que tout le monde a compris l'erreur de ce jeune homme et qu'il n'est pas utile de s'en insurger partout. Merci!

  • Par Bruno - 12/04/2011 - 18:28

    Bonjour.
    Etant également étudiant, en droit (mais ce qui ne fait absolument pas de moi un juriste, petit clin d'oeil à Mr Uyttendaele, en lui souhaitant bonne chance pour son blocus, quoique droit constitutionnel devrait être plus facile à passer pour lui...), à l'Université libre de Bruxelles, je trouve déplorable le manque d'objectivité de cet article et l'amalgame qu'il fait entre mon alma mater et les auteurs de ce papier. L'ULB, véhiculer des idées antisémites ou les banalisant? Sans rire, d'où sortez-vous cela? (et ne me citez pas, comme lu dans un autre article je-ne-sais-où, les manifestations de soutien pro-palestinienne qui ont pu passer par elle, ne confondons pas antisémitisme et anti-sionisme, s'il vous plaît).

    Je trouve que cette histoire a été trop loin. Comme la "tentative d'humour" éditée par le Caducée.
    Tout d'abord, remettons-nous dans le contexte: ce journal est fait par des étudiants, pour des étudiants (avec tout l'humour noir, de provocation et de mauvais goût estudiantin que certains articles impliquent, oui, l'étudiant aime bien avoir l'impression de déranger un peu) et ne sort pas du campus de manière générale. Cela ne pose pas de problèmes d'habitude, quand le thème est autre que religieux.....
    Maintenant examinons l'article: en effet, il regorgeait de toutes parts de stéréotypes concernant TOUTES les religions. De mon point de vue pourtant, point de haine quelconque cachée derrière ces paragraphes (personnellement, étant de confession catholique, l'allusion aux vampires m'a fait bien rire).

    Par contre, effectivement, rien ne justifie la mention des "fours polonais": cette allusion est complètement dénuée d'humour et blessante au possible, en cela je comprend complètement votre réaction, c'est aller beaucoup trop loin.
    Je pense malgré tout que cette histoire aurait du, si possible, se régler en interne, par l'intervention d'une quelconque autorité de l'ULB forçant l'auteur à publier une lettre d'excuse au sein du même journal: point besoin n'était de se mettre à le pointer du doigt et à reléguer son adresse facebook (ai-je besoin de vous préciser que depuis, il ne cesse de recevoir des lettres de menaces de mort, lui qui a, sans chercher à blesser personne, extrêmement maladroitement tenté de faire rire?)
    Comme vous le dites, cette affaire relève plus de la bêtise que d'autres choses, point n'est besoin de continuer à l'ébruiter.

    Par contre une phrase de votre article me choque: "Comme on le voit, une enfilade de banalités": je ne comprend pas cette phrase et je désirerais recevoir une explication de votre part: signifie-t-elle que l'on peut se permettre de stéréotyper toutes les religions sauf le judaïsme? Au nom de quoi?
    Quant à l'histoire de la sacoche autour du cou, il s'agit d'une allusion au très célèbre dessin animé "SouthPark" qui bien que provoquant, n'a cesse de dénoncer les racismes de toute part et l'antisémitisme (eh oui, c'est vrai...). Rien de bien méchant, je trouve...

    Voilà, en attendant votre réponse, je vous souhaite une bonne soirée!

    Bruno

  • Par owesoly - 12/04/2011 - 20:54

    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    Vous avez tout &agrave; fait raison de d&eacute;fendre votre universit&eacute;, Bruno, sauf que je ne crois pas l&rsquo;avoir attaqu&eacute;e. Je ne vais pas me donner le ridicule de me citer moi-m&ecirc;me mais si vous relisez le d&eacute;but de l&rsquo;article, vous verrez que je m&rsquo;adresse aux dirigeants du Cercle Solvay. Et je ne les accuse pas d&rsquo;antis&eacute;mitisme mais d&rsquo;ignorance et de b&ecirc;tise.</p>
    <p>
    He pense aussi que cela aurait d&ucirc; et pu &ecirc;tre r&eacute;gl&eacute; en interne. Mais m position n&rsquo;est &nbsp;pas celle de nombreuses autres organisations ou personnalit&eacute;s juives&nbsp;. Comme vous le savez &ndash;ou pas, ce qui est votre droit d&rsquo;ailleurs-&nbsp; notre communaut&eacute; est diverse, vari&eacute;e et en dispute sur &agrave; peu pr&egrave;s tous les sujets.</p>
    <p>
    Beaucoup ont donc r&eacute;agi avec... vivacit&eacute;. &nbsp;A leur d&eacute;charge, nous vivons dans un contexte assez difficile en ce moment, avec un certain retour de l&rsquo;antis&eacute;mitisme d&rsquo;une part et de l&rsquo;autre, une forte mont&eacute;e de l&rsquo;antisionisme, notamment &agrave; l&rsquo;ULB.</p>
    <p>
    Comme vous le dites, les deux ne devraient pas &ecirc;tre amalgam&eacute;s &nbsp;sauf que cela se produit bien trop souvent, des deux c&ocirc;t&eacute;s, d&rsquo;ailleurs. Id&eacute;alement aussi, on devrait garder la t&ecirc;te froide sauf que non, comme pour tous les sujets aussi passionnels.</p>
    <p>
    Pour en venir &agrave; votre derni&egrave;re question&nbsp;: oui, &agrave; mon sens, on peut st&eacute;r&eacute;otyper, blasph&eacute;mer, se moquer, au sens large de toutes les religions, de toutes les id&eacute;ologies, de tout ce qu&rsquo;on veut, y compris bien &eacute;videmment des Juifs, la&iuml;cs ou religieux.</p>
    <p>
    On peut mais on n&rsquo;est pas oblig&eacute;. Question de tact ou de simple humanit&eacute;. Vous ne me semblez pas &ecirc;tre sp&eacute;cialement dans &nbsp;le &laquo;politiquement correct&nbsp;&raquo; &nbsp;et vous ne vous f&acirc;cheriez donc pas si &ndash;exemple hypoth&eacute;tique- quelqu&rsquo;un en faisait une bien bonne sur le viol de votre soeur &nbsp;ou l&rsquo;assassinat de votre p&egrave;re. Mais vous appr&eacute;cieriez sans doute qu&rsquo;on s&rsquo;en abstienne.</p>
    <p>
    D&rsquo;autre part, par &laquo;&nbsp;enfilade de banalit&eacute;s&nbsp;&raquo;, je pensais au choix des st&eacute;r&eacute;otypes&nbsp;utilis&eacute;s&nbsp;: moquer le paradis bourr&eacute; de vierges des musulmans est plut&ocirc;t flatteur et, comme les remarques sur les autres religions, &laquo;&nbsp;inoffensif&nbsp;&raquo;. &nbsp;Ceux sur les Juifs &eacute;taient &laquo;&nbsp;m&eacute;chants&nbsp;&raquo; et c&rsquo;est la diff&eacute;rence de traitement qui a choqu&eacute;.</p>
    <p>
    PS. J&rsquo;aime aussi beaucoup &laquo;&nbsp;South Park&nbsp;&raquo;. Ils sont dr&ocirc;les, m&eacute;chants et surtout <u>tout le monde</u> en prend pour son grade.</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:36

    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    Vous avez tout &agrave; fait raison de d&eacute;fendre votre universit&eacute;, Bruno, sauf que je ne crois pas l&rsquo;avoir attaqu&eacute;e. Je ne vais pas me donner le ridicule de me citer moi-m&ecirc;me mais si vous relisez le d&eacute;but de l&rsquo;article, vous verrez que je m&rsquo;adresse aux dirigeants du Cercle Solvay. Et je ne les accuse pas d&rsquo;antis&eacute;mitisme mais d&rsquo;ignorance et de b&ecirc;tise.</p>
    <p>
    He pense aussi que cela aurait d&ucirc; et pu &ecirc;tre r&eacute;gl&eacute; en interne. Mais m position n&rsquo;est &nbsp;pas celle de nombreuses autres organisations ou personnalit&eacute;s juives&nbsp;. Comme vous le savez &ndash;ou pas, ce qui est votre droit d&rsquo;ailleurs-&nbsp; notre communaut&eacute; est diverse, vari&eacute;e et en dispute sur &agrave; peu pr&egrave;s tous les sujets.</p>
    <p>
    Beaucoup ont donc r&eacute;agi avec... vivacit&eacute;. &nbsp;A leur d&eacute;charge, nous vivons dans un contexte assez difficile en ce moment, avec un certain retour de l&rsquo;antis&eacute;mitisme d&rsquo;une part et de l&rsquo;autre, une forte mont&eacute;e de l&rsquo;antisionisme, notamment &agrave; l&rsquo;ULB.</p>
    <p>
    Comme vous le dites, les deux ne devraient pas &ecirc;tre amalgam&eacute;s &nbsp;sauf que cela se produit bien trop souvent, des deux c&ocirc;t&eacute;s, d&rsquo;ailleurs. Id&eacute;alement aussi, on devrait garder la t&ecirc;te froide sauf que non, comme pour tous les sujets aussi passionnels.</p>
    <p>
    Pour en venir &agrave; votre derni&egrave;re question&nbsp;: oui, &agrave; mon sens, on peut st&eacute;r&eacute;otyper, blasph&eacute;mer, se moquer, au sens large de toutes les religions, de toutes les id&eacute;ologies, de tout ce qu&rsquo;on veut, y compris bien &eacute;videmment des Juifs, la&iuml;cs ou religieux.</p>
    <p>
    On peut mais on n&rsquo;est pas oblig&eacute;. Question de tact ou de simple humanit&eacute;. Vous ne me semblez pas &ecirc;tre sp&eacute;cialement dans &nbsp;le &laquo;politiquement correct&nbsp;&raquo; &nbsp;et vous ne vous f&acirc;cheriez donc pas si &ndash;exemple hypoth&eacute;tique- quelqu&rsquo;un en faisait une bien bonne sur le viol de votre soeur &nbsp;ou l&rsquo;assassinat de votre p&egrave;re. Mais vous appr&eacute;cieriez sans doute qu&rsquo;on s&rsquo;en abstienne.</p>
    <p>
    D&rsquo;autre part, par &laquo;&nbsp;enfilade de banalit&eacute;s&nbsp;&raquo;, je pensais au choix des st&eacute;r&eacute;otypes&nbsp;utilis&eacute;s&nbsp;: moquer le paradis bourr&eacute; de vierges des musulmans est plut&ocirc;t flatteur et, comme les remarques sur les autres religions, &laquo;&nbsp;inoffensif&nbsp;&raquo;. &nbsp;Ceux sur les Juifs &eacute;taient &laquo;&nbsp;m&eacute;chants&nbsp;&raquo; et c&rsquo;est la diff&eacute;rence de traitement qui a choqu&eacute;.</p>
    <p>
    PS. J&rsquo;aime aussi beaucoup &laquo;&nbsp;South Park&nbsp;&raquo;. Ils sont dr&ocirc;les, m&eacute;chants et surtout <u>tout le monde</u> en prend pour son grade.</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par Perplexe - 12/04/2011 - 22:48

    Je crains que dans cet article vous mélangiez deux événements qui ont fait polémique mais qui doivent être évoqués séparément, car ils n'ont pas du tout eu lieu dans les mêmes circonstances.
    Evoquons d'abord le premier, cette cérémonie de baptême, qui à vous lire aurait eu des relans néo-nazis exécrables. En effet, placé hors contexte, et le décor, et les déguisements intriguent et choquent pour des personnes non informées du fond de l'événement. Car détrompez-vous, cette cérémonie de baptême n'était pas une soirée de beaufs antisémites nostalgiques, ni même uniquement une soirée sous le signe de l'humour sans fond. A vrai dire il s'agissait de dire "plus jamais ça". Pour mieux vous en convaincre, voici la vidéo citée dans l'article, dont certes, la seconde partie est humoristique, mais la première, elle, se veut tout à fait sérieuse et alarmante : http://www.youtube.com/watch?v=c8X3klNuCd4 .
    Ne croyez pas que nous ne connaissons pas l'histoire de notre université. Ni celle de notre cercle. Elle, et ce qu'elle évoque dans son passé de résistance, nous est retransmise également par le folklore, et par le message véhiculé via le baptême. Nous partageons la même incompréhension, la même indignation vis-à-vis des actes affreux qui se sont commis il y a septante ans. Nous avons juste pris le parti de tourner en dérision cette période noire de l'histoire pour mieux en dépeindre ce qu'elle a d'absurde et d'ignoble. Pour nous, le rire n'est pas réservé aux choses légères et frivoles. Nous pensons qu'il faut pouvoir rire de tout, car "ce rire-là peut parfois désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles" comme le disait bien mieux que moi Pierre Desproges ( http://www.youtube.com/watch?v=yQ0csrxB5n4 ), dont nous n'avons malheureusement pas le talent, mais dont les traits d'esprit nous ont conquis, ou du moins m'ont conquis à titre personnel. Le but n'est donc pas de rire comme un raciste, ni même avec les racistes, mais contre le racisme et le fascisme quelque soit leur forme. Il est donc fort triste de constater que des associations communautaires, comme la vôtre, s'attaquent de façon si virulente au Cercle Solvay, dont - vous l'aurez compris - je fais partie et dans lequel je suis baptisé depuis cette année, alors que vos principes et les nôtres, je crois pouvoir le dire, sont bien plus proches que ce que vous pensez. Je peux comprendre que la forme dérange, mais si tout le monde, qu'il soit juif, arabe, noir, blanc est invité à rire avec nous (même et surtout quand il s'agit d'humour noir), personne n'y est forcé si cet humour n'est pas à son goût. Ainsi, je vous le dis, si la façon d'aborder le sujet vous dérange, soit, ne venez pas, ne participez pas, personne ne vous blâmera. Mais tolérez au moins que d'autres n'aient pas la même vision des choses.

    Venons-en à l'article du Caducée. A vrai dire, ici, il s'agit d'une bourde, que personne n'a vue avant qu'elle soit soulignée, en effet. Pourquoi ? Non pas parce que qui que ce soit d'entres nous pourrait penser réellement la moindre chose exprimée dans cet article, pas même l'auteur, non, mais tout simplement parce que c'est le genre d'articles que nous lisons sans nous soucier réellement du bon goût. Pour nous, il s'agissait tout simplement d'une évocation des différentes religions et des clichés hâtifs et/ou débiles qu'on a tendance à se faire sur chacune, comme on a tendance à faire des blagues stupides - mais drôles et bon enfant malgré tout - sur les Belges ou sur les blondes qui bien entendu, seraient tous con(ne)s. Et c'est là que le cliché sur le peuple juif - au lieu de s'attaquer à la religion tout le long - nous a malheureusement échappé, tout comme le mauvais goût des "fours polonais". Certes, c'est malheureux, certes c'est une erreur, sans aucun doute. Mais comme l'ont souligné d'autres avant moi sur ce site, cela méritait-il un tel lynchage médiatique pour dix mots mal placés dans un journal estudiantin tiré à max. 2000 exemplaires. Le but de cet article n'était donc absolument pas de tomber dans la provoc., contrairement à ce que certains ont pu croire. J'en fais appel à votre bon sens, pour constater qu'il s'agit plus d'une tempête dans un verre d'eau que d'un véritable acte consciemment antisémite.

    En espérant en avoir convaincu certains, je vous souhaite de bonnes vacances (pour les plus chanceux ;)).