Nostalgie

Des nouvelles de Monica (oui, oui, elle)

Mardi 15 mars 2011 par O.W.

Durant les années 90, Monica Lewinsky a été la femme la plus célèbre du monde. Et aujourd’hui  comment va-t-elle? Couci-couça. Toujours célibataire, toujours amoureuse…

Les hommes préfèrent les rondes

Sa « sex story » a  failli changer le cours de l’histoire puisqu’elle a manqué coûter son poste au Président des Etats-Unis. Son amour des cigares a offert des horizons inexplorés au peuple américain. Monica Lewinsky a aussi définitivement démontré que les hommes préfèrent les rondes.

En obligeant Bill Clinton à reconnaître qu’il était un menteur, elle a  confirmé qu’une fille aux jupes levées est plus maligne qu’un homme au pantalon baissé. Elle a porté un sale coup à l’industrie du nettoyage à sec en s’entêtant à conserver une robe pourtant rudement tachée par l’enthousiasme présidentiel.

Elle a semé  la perturbation dans le monde juif, divisé entre la fierté de voir une des nôtres élue par l’homme le plus puissant du monde et la mauvaise image que cela pouvait donner de nos JAP (« Jewish American Princess ») 

Enfin, elle a renforcé les obsédés du complot juif mondial qui ont su reconnaître en elle, une espionne du Mossad, envoyée pour mettre le doigt sur le point faible du Président afin de l’inciter à favoriser la colonisation en Cisjordanie. Ah, c’était quelqu’un, Monica.

Ensuite, la vague médiatique s’est retirée. Monica a lancé une ligne de sacs à main ( ?)  et publié ses « Mémoires ». Et puis, le néant. Seize ans après, qu’est elle devenue ? Elle a 37 ans, elle habite à Los Angeles, elle n’a pas retrouvé d’emploi (les femmes des patrons veillent au grain). Question physique, elle n’a pas changé : toujours bouche en cœur et abondance de biens.

Si elle a eu-en toute discrétion- quelques aventures, elle n’a  pas de mari ni même de compagnon régulier. Dame, quand on a connu l’Olympe, les bergers semblent fades. Elle est restée une gentille fille, nostalgique et peu rancunière : si son Bill  re-voulait, ce n’est pas elle qui refuserait.

Allez, Monsieur le Président, un bon mouvement. Juste en souvenir du bon vieux temps… Et après, si vous pouviez dire un mot à votre dame qui est Secrétaire d’Etat : on a toujours des soucis en Cisjordanie…


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/