Décès

Santo Franco nous a quittés

Mercredi 20 janvier 2021 par La Rédaction

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Santo Franco. Militant actif du CCLJ dont il fut administrateur et vice-président, il a accompagné le CCLJ dans tous ses combats politiques depuis le début des années 1980.

Dans la promotion immobilière depuis l’âge de 30 ans, passé de la construction à l’investissement puis à la gestion de biens, Santo Franco appartient à cette catégorie précieuse de Juifs ayant choisi de s’impliquer activement dans la vie juive communautaire. « J’ai commencé en 1982, choqué par les bombardements au Liban » se souvient-il. Alors que Regards, hebdomadaire pendant un an, rencontre quelques difficultés, Santo s’est porté candidat pour relancer le magazine. Il restera le président du comité « gestion et finances » pendant dix ans, et deviendra dès 1985 le vice-président du CCLJ pour une quinzaine d’années.

Ce dont il était le plus fier fut évidemment la construction des nouveaux bâtiments du CCLJ dont il assura la supervision de 1992 à 2002.

De son militantisme au CCLJ, il dressait un bilan des plus positifs : « Je suis heureux d’avoir aidé Regards à poursuivre ses activités, et d’avoir permis ensuite au CCLJ de se stabiliser grâce à des bâtiments qui l’ont ancré dans le futur ».

Après avoir quitté le conseil d’administration, il se disait « satisfait de voir des jeunes prendre la relève ». Mais Santo n’a jamais quitté le CCLJ. Il a d’ailleurs fait partie du comité d’organisation du 50e anniversaire et a continué de prêter main forte lorsqu’on le sollicitait. Sincère, il confiait à Regards que militer au CCLJ est un « sacerdoce, dont on a du mal à sortir ».

Au sein du conseil d’administration, Santo Franco avait une particularité que personne n’ignorait : c’était un Juif de Rhodes. Son père avait quitté cette île de Méditerranée orientale en 1923 pour s’installer au Congo où Santo est né. Non sans humour, il se plaisait à rappeler qu’il était l’alibi séfarade du CCLJ où tous les administrateurs étaient ashkénazes. Mais en partie grâce à lui, le public du CCLJ a appris à mieux connaître les Juifs de Rhodes à travers de nombreuses activités (conférences, expositions et voyages) auxquelles il participait activement. Et à chaque fois que le président de l’Institut séfarade européen, Moïse Rahmani, publiait un livre sur cette communauté juive, Santo Franco acceptait volontiers de modérer la conférence.

Comme l’a souligné son ami Henri Gutman, ancien président du CCLJ, Santo était « un homme aimant, chaleureux, généreux, entreprenant, combatif et optimiste ».

Le conseil d’administration du CCLJ et la rédaction de Regards présentent à sa femme Nouchka, sa fille Sandra, son fils Dan, ses petits-enfants, sa famille et ses proches, leurs plus sincères condoléances.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Henri Gutman - 20/01/2021 - 12:02

    J’ai oublié de mentionner une énorme qualité de Santo qui explique tout son parcours de vie : le courage !

  • Par Ezekiel - 20/01/2021 - 17:53

    Je présente mes sincères condoléances à la famille de Santo.
    C etait un grand monsieur dont je ne partageais pas les opinions ce qui n enlève rien à ses grandes qualités humaines.
    Reposez en paix Monsieur
    E.M.

  • Par Maurice ELBAUM - 20/01/2021 - 21:35

    Santo a traversé toute ma vie pendant plus de 60 ans.
    Atteint d'une maladie qu'il savait incurable, il a fait preuve de son légendaire optimisme jusqu'à la fin très lucide et courageuse qu'il a souhaitée.

  • Par gustavo gomez g... - 21/01/2021 - 12:57

    que duerma en paz, que su ejemplo sea un río, que su constancia sea un muro, que su amor sea una puerta

  • Par Graziella Franco - 23/01/2021 - 9:30

    Je souhaite garder ce beau témoignage. Merci

  • Par Graziella Franco - 23/01/2021 - 9:30

    Je souhaite garder ce beau témoignage. Merci

  • Par Roland Van den ... - 25/01/2021 - 18:22

    Santo, pour moi, c'était Monsieur Franco et mon premier Patron avec qui j'ai travaillé 5 ans. Je n'étais pas préparé pour ce travail et il m'a fait confiance. Quand je l'ai quitté pour d'autres horizons, il m'a répété qu'il resterait toujours là si je m'étais trompé. C'était il y a plus de 25 ans. Installé à l'étranger depuis, je ne manque pas de le voir toujours en fin d'année et il me recevait comme si c'était hier. Je garderai à jamais en mémoire son sourire et sa bienveillance inoxydable mais aussi son regard vif et son intelligence d'esprit. C'est grâce à lui que je suis ce que je suis aujourd'hui. Je le salue une dernière fois ici et embrasse Nouchka, Dan et Sandra tendrement.

  • Par Marika - 17/03/2021 - 2:32

    Un homme extraordinaire Monsieur Franco ! Quelle intelligence, quelle bonté, quelle culture vous aviez Monsieur Franco. Jamais je n’oublierais l’opportunité que vous m’avez donné dans ma vie professionnelle. Votre fils Dan m’a présenté à vous et vous m’avez accepté dans votre équipe. Merci pour votre confiance. Grâce à ma position, j’ai rencontré des gens merveilleux et qui sont resté encore à l’heure actuelle des amis, tout cela, je vous le dois ! Vous étiez d’une attention et d’une bonté incroyable. Mes fils et moi même, nous ne vous oublierons jamais. Vous avez gagné votre place au paradis avec vos actions envers les gens. Votre épouse ainsi que vos enfants peuvent être fier de vous. Reposez en paix et que les anges vous accueillent avec bienveillance. Condoléances à votre épouse, Sandra et Dan. Avec amour et respect, Alexandre, David et Marika