La violence meurtrière des colons extrémistes

Vendredi 3 octobre 2008

 

Shalom Archav Belgique condamne sans réserve l’attentat à la bombe piégée qui a blessé l’historien Zeev Sternhell devant son domicile à Jérusalem le 25 septembre dernier.
La police a retrouvé dans son quartier des tracts offrant une récompense d’un million de shekels (200.000 euros) à celui qui tue un membre de Shalom Archav.
Spécialiste des origines du fascisme en France, Zeev Sternhell est une des figures emblématiques de ce mouvement israélien qui milite pour la paix depuis 1978. Que ce soit dans la presse ou lors de rassemblements, Zeev Sternhell n’a jamais manqué une occasion pour dénoncer l’occupation et la colonisation des territoires palestiniens. Depuis qu’il s’est vu attribuer le Prix Israël en février dernier, cet historien israélien a fait l’objet de nombreuses menaces de mort de la part de groupes d’extrême droite liés au mouvement des colons de Cisjordanie. Nous tenons à lui apporter notre plus chaleureux soutien et nous espérons qu’il se rétablira vite des blessures légères que lui a causé l’explosion de la bombe.
Il faut malheureusement constater que ce n’est pas la première fois que les militants de Shalom Archav ou que des personnes appartenant au camp de la paix israélien sont la cible d’agressions physiques, d’attaques, ou même d’assassinats de la part d’activistes issus du mouvement nationaliste religieux, fer de lance de la colonisation des territoires palestiniens. Toute une série de groupuscules extrémistes au sein de ce mouvement ne reculent devant rien pour parvenir à leurs fins. Ils ne se limitent pas à diffuser un discours haineux contre les palestiniens et le camp de la paix ; la violence armée est devenu un mode d’expression auquel ils recourent sans état d’âme.
Nous constatons avec regret que les autorités israéliennes, civiles et militaires, font souvent preuve de complaisance et d’indulgence à l’égard de ces extrémistes nationalistes religieux. Pourtant, ils font régner la terreur dans les territoires occupés qu’ils ont transformé en zone de non-droit. Même l’armée israélienne est devenue la cible d’attaques de colons extrémistes. Tant que ces derniers auront le sentiment qu’ils ne sont pas soumis aux lois de l’Etat d’Israël, ils multiplieront les actions violentes et le pays entier se retrouvera face à un véritable mouvement terroriste juif prêt à tuer des civils au sein même d’Israël.
Nous appelons donc les autorités israéliennes à punir ceux qui menacent la sécurité des citoyens, à protéger les militants de la paix ayant fait l’objet de menaces explicites, et à faire preuve de fermeté à l’égard des groupes extrémistes remettant en cause gravement les fondements de la démocratie israélienne.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/