Le temps passe

Jeudi 17 juin 2010 par David Susskind, président d'honneur du CCLJ

Aujourd’hui, nous sommes le 8 juin. Drôle de jour pour écrire un article de fond avant les élections. Je n’ai pas de pronostic. Mais je sais que selon les sondages, le triomphe probable de la N-VA risque de mettre en danger l’existence de la Belgique. Ce parti véhicule un nationalisme d’un autre temps. J’espère qu’il ne se transformera pas en franquisme.

 

Si l’on se fie aux mêmes sondages, tous les partis extrémistes flamands auront une majorité dans le futur. Le temps passe et le monde change : il fut un temps où l’ancêtre du CD&V, le CVP, recueillait la majorité absolue avec Gaston Eyskens et prônait la tolérance et la démocratie. Pour des gens comme Eyskens et consorts, la Belgique en tant qu’Etat et la démocratie comme système politique étaient essentiels. Aujourd’hui, l’essentiel n’est plus là. Quand on entend parler Bart De Wever, il veut démanteler Bruxelles pour s’en emparer et la faire disparaître. Que resterait-il alors de la Belgique ? Un Etat flamand ? Un Etat wallon ? Un groupuscule bruxellois ? C’est, je l’espère, pas réaliste. Il y a moyen de se réveiller. Quand vous me lirez, il sera trop tard, on connaîtra déjà les résultats des élections.

Ce qui m’inquiète par ailleurs, c’est la progression du Parti populaire (PP) qui prône un nationalisme autrement outrancier, antidémocratique. Les bruits courent que beaucoup de dirigeants importants de la communauté juive vont voter PP. La voix du Seigneur reste impénétrable. Comment des dirigeants juifs, qui doivent tout à la Belgique et tout à la démocratie belge, peuvent-ils se tourner vers des extrêmes pareils ?

Par ailleurs, on me dit qu’il y a des remous sérieux dans la communauté juive. Si l’on veut détruire le CCOJB, on doit continuer à le pousser vers l’extrême droite. Il y a des gens au bureau du CCOJB qui pensent pouvoir en faire un instrument de soutien d’actes parfois indéfendables commis au Moyen-Orient. Le CCOJB est en crise. La crise peut détruire des bonnes volontés.

Des bruits incontrôlables parlent de la démission du président Sosnowski. Ce serait lamentable. Il se posera alors des questions importantes. Si le CCOJB ne sert que les extrémistes de droite, qu’avons-nous à y faire ? Moi, David Susskind, qui avec d’autres, ai participé à la création du CCOJB, nous nous posons des questions. La même question se posera pour toute organisation démocratique. Si l’on n’est pas pluraliste comme les statuts l’imposent, on n’est plus rien. Il y a des dirigeants ou ex-dirigeants qui ont des attitudes intolérables et envers des organisations adhérant au CCOJB.

On voit donc que cela bouge dans la communauté juive et dans tout le pays. Tout le monde peut encore se rattraper. Entre les sondages et les votes, les électeurs peuvent changer d’avis, même en cinq jours. Le mardi 8 juin n’est pas le dimanche 13 et la démocratie peut encore se réveiller.

Il y a sûrement une majorité dans les trois régions qui ne veut pas la fin de notre pays, qui désire une Belgique unie, avec des aménagements constitutionnels viables pour tous. C’est curieux d’écrire quand on ne connaît pas les résultats. Je ne parle donc que de souhaits. On a tellement rêvé d’une Belgique unitaire et libre où chacun de nous a trouvé un havre de paix que c’est avec une larme dans les yeux que je crains les élections du 13 juin comme je crains la progression de l’extrémisme au sein de la communauté juive. Il n’y a pas de place pour les extrémistes, qu’ils aillent ailleurs. Où est cet ailleurs, je ne sais pas.


N.B. Le CCLJ brille par la présence de ses adhérents et sympathisants. Toutes nos activités sont suivies avec attention et intérêt. Le samedi 26 juin, nous fêterons les Bnei-mitzva de 24 enfants, deux séances auront lieu, et quelque 1.000 personnes rempliront le Centre culturel d’Auderghem pour assister aux cérémonies. Le lendemain, dimanche 27 juin, nous organisons une Garden Party pour tous ceux que nous aimons et qui nous aiment. Assistez-y, vous êtes nos invités. Tout est offert, même la bonne humeur !

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/