Pétition

Signez cet appel pour une lutte cohérente contre l'islam radical...

Vendredi 30 octobre 2020

Pétition adressée à M. le Premier Ministre, aux Ministres-Présidents des Régions et Communautés et aux Présidents de partis

Un enseignant a été assassiné pour avoir éveillé ses élèves à l’esprit critique. Deux hommes et une femme ont été assassinés à l’intérieur et aux alentours d’une église. Des passants sont la cible d’un homme qui tente de les tuer en criant « Allah Akbar ». Cette spirale de la violence meurtrière ne semble pas s’enrayer.

Tous ensemble, nous devons combattre l’islam radical comme nous devons combattre toutes les idéologies mortifères. Ici et maintenant. C’est notre responsabilité que de nous solidariser les uns avec les autres et de rassembler nos forces.

Le constat est sans appel et nécessite une action du monde politique en Belgique comme en Europe ! C’est la raison pour laquelle nous avons lancé cette pétition « Samuel Paty a été assassiné. Que faisons-nous ? » et que nous l’adressons aux autorités fédérales, régionales et communautaires de notre pays.

Sans tarder et dans l’intérêt de nous tous – laïques, chrétiens, musulmans ou juifs - nos démocraties doivent se doter de l’arsenal juridique et judiciaire indispensable au combat qu’elles doivent mener.

Ce que nous voulons, c’est avoir le droit de vivre ensemble dans la liberté, le respect et la sécurité. L’action du monde politique doit refléter haut et fort cette aspiration.

Voici le lien de la pétition que vous pourrez signer : Pétition


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Ait Ouali & pr... - 30/10/2020 - 9:22

    bonjour

    La religion est une croyance personnel de l'humain envers son dieux , c'est pas une obligation , mais c'est un chois

  • Par Marcel Bens - 30/10/2020 - 10:23

    Er moet een halt geroepen worden aan alle religie fanatiekelingen

  • Par Michele Leunen - 30/10/2020 - 13:41

    Nvt

  • Par Borlée Guy - 31/10/2020 - 7:45

    Contre toute manipulation meurtrière à l'encontre du message divin : "Tu ne tueras pas".

  • Par François Braem - 1/11/2020 - 13:42

    https://www.laicite.be/laicite-refus-de-peur/?fbclid=IwAR1osA3OnuXzlmyaYdMiOHZBctHRitcB3d8ehilm3EFx4XVnN-6Ex7Pk3zQ

  • Par François Braem - 1/11/2020 - 13:48

    EXTRAIT de la tribune du Centre d'Action Laïque : "(...) On est dans un camp ou dans un autre. Pas dans les deux. Pas au milieu. Pas à côté.
    Pour la laïcité, ce choix n’en est pas un. Et nous le refusons. La religion, l’orientation sexuelle, le genre, la pauvreté ou la richesse, le lieu de naissance, ne sont pas des marqueurs sociaux acceptables. Tous humains, sans distinction. Mais chacun est comptable de ses actes. Et le terrorisme, fut-il islamique, fut-il le fruit d’une idéologie religieuse dévoyée, est d’abord une histoire d’hommes et de femmes".
    COMMENTAIRE - Pleinement d'accord avec la responsabilité de tous et de chacun.e en tant qu'humains. Mais la formulation s'agissant de "marqueurs sociaux inacceptables" semble soit maladroite, soit peu claire. S'agissant de la laïcité, le terme de "marqueur" est régulièrement utilisé s'agissant du port du voile en tant que manifestation religieuse. Et ce port de signes religieux est très régulièrement estimé contraire à la séparation religion(s)-Etat. Sans que nous soit expliqué bien précisément de quoi le voile pourrait être le marqueur. Ce qui semble être demandé aux musulman.e.s est de devenir invisibles dans l'espace public. Faute de savoir ce qu'une musulmane voilée peut bien avoir en tête, on attribue à un comportement vestimentaire un contenu ou une signification donnée. Ceci revient à confondre d'une part une manifestation extérieure et d'autre part la motivation qui peuvent lui donner - ou la justification que peuvent lui accorder - les acteurs/actrices concernées. En d'autres termes, il me suffira pas de condamner une attitude, il faudra aller voir ce qui se passe dans les esprits. Mais toutes les croyantes musulmanes ne portent pas le voile, et toutes les militantes islamistes radicales ne sont pas voilées. Par ailleurs et de manière tout à fait générale, affirmer que "la religion, l’orientation sexuelle, le genre, la pauvreté ou la richesse, le lieu de naissance, ne sont pas des marqueurs sociaux acceptables" est difficilement compréhensible. Cela reviendrait à affirmer que les discriminations - de genre ou de classe, entre autres - n'existent pas? Toute volonté d'universalisme se réduirait alors à une abstraction complètement hors sol. La question que pose ce texte reste selon moi la suivante : dans sa volonté de prendre part à la lutte contre l'islamisme radical violent, la laïcité organisée en tant que courant philosophique est-elle disposée à prendre langue - et donc, à nouer des alliances - avec des composantes sociales organisées d'inspiration religieuse (cultes ou associations) en vue d'initiatives et d'actions communes sur des questions spécifiques? Y compris quand elles seront musulmanes? Ceci alors même que toute manifestation de caractère religieux est - selon la laïcité elle-même - supposée devoir se restreindre au seul espace de la vie privée et/ou strictement cultuelle? A cet égard, la laïcité philosophique me semble aujourd'hui au milieu du gué.

  • Par de Jong Jacqueline - 2/11/2020 - 18:00

    Oui je signe ^pour la pétition et une action ferme du gouvernement

  • Par Valérie Loiseau - 2/11/2020 - 22:25

    Sauvons nos démocraties !

  • Par Gitla Szyffer - 3/11/2020 - 8:58

    Présidente de la Continuité de l'Union des Anciens résistants Juifs de Belgique

  • Par Godlewicz Léon - 6/11/2020 - 9:37

    Je suis contre l'islam radical et contre l'obscurantisme , contre les islamistes.,
    contre les meurtres au nom de l'islam et pour la la liberté d'expression et démocratique.
    M. Godlewicz Léon