Antisionisme radical

Le PTB dénonce virulemment Israël mais soutient inconditionnellement la Chine

Lundi 1 Février 2021 par Nicolas Zomersztajn

Le PTB, le très prochinois parti marxiste de Belgique, multiplie les initiatives visant au boycott d’Israël mais se refuse de dénoncer les violations des droits de l’homme en Chine, notamment lorsqu’il est question de la répression des Ouïghours. Incohérence ou obstination idéologie ?

 

Le PTB avait déposé une proposition de résolution du PTB demandant l’arrêt des missions économiques bruxelloises en Israël et la fermeture de la représentation commerciale régionale à Tel-Aviv.

Ayant fait l’objet d’un rejet en commission, elle a été soumis aux députés bruxellois en séance plénière vendredi 29 janvier 2021. La proposition a été à nouveau rejetée par les députés bruxellois en dépit du rassemblement que le PTB avait organisé dans la matinée.

Il est intéressant d’observer que le militantisme hyperactif et débordant du PTB pour dénoncer les « violations israéliennes du droit international, sa politique d’apartheid, de colonisation et d’occupation militaire » est proportionnel à son soutien inconditionnel à la Chine et son refus de dénoncer les violations chinoises des droits de l’homme marquées par une répression systématique de toute opposition, le recours à la torture, l’usage très fréquent de la peine de mort, la répression et la détention en camps d’internement des groupes ethniques musulmans (dont les Ouïghours) accusés de « séparatisme », la discrimination des LGBT et le recours à des « thérapies de conversion », le harcèlement et l’intimidation des militants des droits de l’homme, etc.

« Ne cherchez pas dans les publications du PTB la moindre condamnation des pratiques totalitaires du Parti communiste chinois », confirme Claude Demelenne, essayiste et auteur de plusieurs ouvrages sur la gauche en Belgique. « Bien au contraire. Solidaire, le bimestriel du PTB dénonce, dans son édition du 25mai 2020, " la campagne antichinoise visant à stopper l'ascension de la Chine, qui menace l'hégémonie américaine. Les menaces de désinformation actuelles menacent la paix" ».

Le PTB joint évidemment le geste à la parole. Ainsi, le 12 juin dernier, le Sénat belge adopte une résolution condamnant « la pratique continue du prélèvement forcé d'organes en République populaire de Chine sur des prisonniers d'opinion, en particulier des Ouïgours ». Mais le PTB s'abstient.

Tropisme maoïste oblige, le PTB ne se contente pas du silence ni de l’abstention. Il est proactif dans la défense du régime de Pékin. Sur sa page Facebook, un cadre du PTB, Gérard Mugemangango, frère du député wallon et conseiller communal de Charleroi Germain Mugemangango, a partagé un post de l'Ambassade de Chine en France sur la question des Ouïgours, post dénonçant les "mensonges fabriqués de toutes pièces à propos des Ouïgours". Il est suivi de son commentaire : « La question des Ouïgours : je ne dis pas que c'est la vérité. Mais c'est quand même bien d'avoir les deux versions ».

Il n’est pas le seul à chanter des louanges à la Chine. Le sénateur PTB Antoine Hermant justifie leur abstention au Sénat en s’appuyant sur « plusieurs publications très sérieuses qui permettent de penser que depuis 2015, ce genre de chose n'est peut-être plus en vigueur en Chine » ! Les membres du PTB ne lisent pas les rapports d’Amnesty international, sauf évidemment lorsqu’il est question d’Israël et de la Palestine.

Et lorsque leurs camarades bruxellois se mobilisent pour boycotter Israël, les élus communaux PTB de Charleroi refusent de voter une motion contre les camps de rééducation et les persécutions des Ouïghours en Chine. Cette motion proposée par le groupe socialiste a été votée à la quasi-unanimité lors du conseil communal le 25 janvier 2021.

Son chef de groupe au conseil communal, Germain Mugemangango, a motivé leur abstention avec des accents très trumpiens : « Nous sommes évidemment préoccupés par la situation des Ouïghours au Xinjiang et par la question de travail forcé ou par la question des camps d’internement. Ce sont des accusations sérieuses qui ne doivent pas être prises à la légère. Néanmoins, cette motion nous pose plusieurs questions. D’abord, il y a la question des sources d’informations. Votre motion fait référence à une résolution adoptée au Sénat condamnant le prélèvement forcé d'organes en Chine sur des prisonniers ouïghours. Mais, à ce propos, le Docteur Tohti qui a été à l’origine de cette information s’est excusé via Twitter en qualifiant lui-même cette information de hoax ou de fake news, si vous préférez ».

Inutile de rechercher l’incohérence dans l’attitude des élus du PTB. Dans la plus pure tradition communiste stalinienne et maoïste, ils affichent un antisionisme radical qui les place à la pointe du combat anti-israélien. Cette cohérence idéologique est également présente lorsqu’il s’agit de défendre le régime communiste chinois même s’il a transformé la Chine en eldorado du capitalisme et du libéralisme le plus sauvage où les travailleurs n’ont aucun droit et les milliardaires sont rois.

Une question demeure : que font les membres du PTB face aux relations commerciales que la Chine a développées avec Israël ? Que pensent-ils de l’accord signé en décembre 2019 entre Israël et Shanghai International Port Group (SIPG) en vue de construire et d’exploiter un port à Haïfa pendant 25 ans ? Ils vont sûrement e manifestation du PTB devant l’ambassade de Chine ou déposer une résolution de boycott de la Chine tant que les relations industrielles et commerciales entre Israël et la Chine existeront ! Non. C'est trop, n'est-ce pas ?


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Kalisz - 1/02/2021 - 15:53

    Forcement il est marxisme. Continuite du stalinisme. Le peuple juif n'existe pas. Seul compte la lutte de classe.

  • Par kalisz richard - 3/02/2021 - 15:51

    L'aveuglement persistant par l'idéologie. Le PTB la preuve vivante que l'idéologie, quelle qu'elle soit est néfaste aux êtres humains et à l'humanité. Laisse béton: incurable.

  • Par Brichaux - 4/02/2021 - 9:08

    Elisabeth Badinter a dit que le déni de réalité est un.cancer.Il peut être l effet de choix idéologiques pour ne pas nuire à la cause supérieure que l on défend.
    Le PTB pourfendeur d Israël, antisioniste qui cache en réalité un antisemitisme virulent.
    Mais pas de dénonciation du drame vécu par les ouighours en Chine
    Chercher l erreur ....

  • Par Salicru - 8/02/2021 - 14:11

    ils oublient également l'occupation du Sahara occidental par le Maroc depuis1975 !!!! Ainsi que la situation du Tibet et les évènements à Hong-Kong.Le PTB est un erzatz du National-Socialisme,

  • Par Salicru - 8/02/2021 - 14:23

    Le PTB joue avec l'antisémitisme ambiant et se fout complètement des

    palestiniens ou des saharaouis. ce qui compte pour le PTB c'est le vote

    ethnique des musulmans de Belgique à majorité marocaine. le PTB jette

    de l'huile sur le feu. Si nous avions un million de juifs en Belgique et peu

    de musulmans, ils seraient, vote ethnique oblige, dans le camps des

    Israéliens qui, de plus, Israêl est une démocratie et est plurireligieux.

    le PTB critiquerait depuis de longues années le régime de Hassan II et

    depuis son fils. l'IRAN et son régime n'est pas un thème qui rapporte au

    PTB.

  • Par Salicru - 8/02/2021 - 14:33

    Bertold Brecht a dit plus ou moins ceci :

    celui qui accuse un peuple sans savoir pourquoi est un ignorant, celui qui

    accuse un peuple en sachant qu'il es innocent, cet homme est un criminel !