Moyen Orient

Pincez-nous, on rêve

Mardi 30 novembre 2010 par O.W.

 
Siouplait ? Redites-moi ça ? Israël s’est associé avec plusieurs pays arabes et l’Autorité palestinienne et même l’Iran dans un projet scientifique ? De recherches nucléaires ? Vous avez bien pris vos médicaments, ce matin ? Ah bon, c’est certifié, officiel et tout et tout ? Eh bé…
 
« Au Moyen Orient », assure un très vieux proverbe, « le pire est toujours certain ». Il va falloir le compléter par un autre affirmant que tout y est aussi possible. Même une coopération entre des Etats qui se disputent, se haïssent, veulent se bombarder ou se rayer de la carte.
 
Ainsi, Israël, Bahreïn, Chypre, Egypte, Iran, Jordanie, Pakistan, Autorité palestinienne (A.P.)  et Turquie se sont-ils unis pour financer et utiliser en commun un laboratoire de physique des particules. Et avec un accélérateur de particules, un « synchrotron » si vous préférez,  dedans, qui plus est. Oui, nous non plus, on ne sait pas ce que c’est.
 
Non, on plaisante : un synchrotron, c’est un appareil qui cherche à reconstituer l’univers pendant les premières secondes qui ont suivi le Big Bang (ou quelque chose de ce genre). De toute façon, ce n’est pas cela qui nous intéresse.  
 
L’essentiel, c’est cette coopération scientifique qui se poursuit, en toute discrétion, dans le Centre inauguré en 2008 à une trentaine de km d’Amman (Jordanie), non loin de la frontière avec Israël. Et que les chercheurs de tous ces Etats y travaillent ensemble, sans trop se soucier ni de politique ni de religion.
 
Reste que « inauguré » ne signifie pas « finalisé ». D’autant que le financement de ce genre de recherches se chiffre plutôt en milliards qu’en millions de dollars. Les neuf Etats membres se sont donc réunis début novembre pour remettre un peu d’argent au pot, avec l’aide de pays « observateurs » : la France, le Japon, le Koweït, la  Russie, la Suède, les Etats-Unis, (l’Irak, bientôt),  etc.
 
La paix, quasi à la vitesse de la lumière…
 
Et que croyez-vous qu’il arriva ? Au lieu de s’invectiver ou de s’ignorer, Turcs, Israéliens, Jordaniens et Egyptiens se sont entendus pour investir chacun cinq millions de dollars. L’Iran, trois, l’A.P., deux.
 
Avec la quinzaine de millions promis par les pays occidentaux, le Centre est prêt à repartir pour quelques tours. Ca tombe bien, on avait oublié de préciser que le synchrotron se compose d’un gigantesque anneau dans lequel des faisceaux de protons tournent quasi à la vitesse de la lumière…
 
Bon, sans rire maintenant : sachant qu’en plus, le Centre arbore fièrement un logo « Sciences pour la Paix », ne conviendrait-il pas d’envisager sérieusement que tous les peuples de la région remplacent leurs dirigeants par des scientifiques ? 
 
Oh, pas pour toujours. Pas même pour longtemps. Juste le temps nécessaire pour qu’ils règlent enfin les foutus conflits du coin…

 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/