Philippe Moureaux : inacceptable dérapage

Jeudi 8 octobre 2009

 

Revenant sur les violences qui ont déstabilisé sa commune voici peu, le bourgmestre de Molenbeek s’est abandonné à d’inacceptables déclarations (Le Vif/L’Express du 06.10.2009). Rappelant que, dans sa jeunesse, quand il était marxiste, il était peu sensible au droit à la différence, il dit avoir évolué. Et, ajoute-t-il, «ce qui m’a fait basculer, ce sont précisément les conversations que j’ai eues avec des représentants de la communauté juive. Cela m’attriste, aujourd’hui, de les voir refuser ce droit à la différence pour les musulmans.»

De qui parle-t-il ? A quelles occasions ? A défaut de le dire, il jette l’opprobre sur l’ensemble de la communauté juive.

Pourquoi évoque-t-il les Juifs à propos du réel mal-être des quartiers populaires à majorité musulmane ? En quoi les Juifs comme tels sont-ils responsables des politiques urbaines qui y sont conduites ? Les survivants de la Shoah qui vivaient jadis dans ces quartiers les ont quittés. Juifs et musulmans se rencontrent peu à Bruxelles. C’est regrettable. La mixité fait fondre les barrières.

D’où Philippe Moureaux tient-il que les Juifs auraient jamais revendiqué pour eux un quelconque droit à la différence ? Les Juifs ont édifié et animent des institutions qui enrichissent la diversité culturelle de la ville. Ils ont fondé des écoles pour celles et ceux qui désirent éduquer leurs enfants dans la tradition. Aucune manifestation pour la cachrout ou le port de la kippa à l’école ou ailleurs. Leur statut bimillénaire de minorité a conduit les Juifs à s’accommoder eux-mêmes des sociétés où ils vivent, au lieu d’exiger l’inverse de celles-ci. Ils ignorent les « accommodements raisonnables ».

Régulièrement, les représentants juifs dénoncent le communautarisme, le racisme et, bien entendu, l’antisémitisme – que d’aucuns tendent à « oublier ». Il est typique de leurs prises de position qu’elles lient le sort des Juifs à celui des autres minorités quelles qu’elles soient.

Nous ne pouvons que regretter de lire des propos aussi blessants qu'inexacts d'une grande personnalité politique qui a attaché son nom à la loi antiraciste.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/