Collaboration flamande

Le Parlement flamand glorifie des collabos nazis

Mardi 19 janvier 2021 par La Rédaction

Dans la revue mensuelle financée par le parlement flamand, et pour célébrer les 50 ans de cette importante institution de notre pays, deux des plus importantes figures de la collaboration avec les nazis sont mises à l’honneur. Il s’agit d’August Borms et de Staf De Clercq. 

 

À l'occasion de son cinquantième anniversaire, le Parlement flamand a parrainé une édition spéciale de Newsweek et en a acheté 20 000 exemplaires pour les distribuer.

Staf De Clercq a été l’un des premiers soutiens des mouvements nazis depuis les années 1930 et jusqu’à sa mort en 1942. Auguste Borms refusa, jusqu’au moment d’être fusillé en 1946, de renier le nazisme. 

76 ans après la Libération d’Auschwitz-Birkenau, les enseignements de la Shoah n’ont pas encore été tirés. 

Yohan Benizri, président du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) et vice-président du Congrès juif européen et du Congrès juif mondial, déclare que « La mise à l’honneur de ces collaborateurs du régime nazi est scandaleuse. Les Belges juifs, et tous les démocrates, en ont assez. Nous souffrons déjà de nous soucier de notre sécurité et de voir nos enfants exposés à un antisémitisme de plus en plus débridé. La mémoire de la Shoah est le devoir de tous les citoyens. La distorsion et le déni de la Shoah sont en augmentation, notamment sur le net. Nombre de jeunes belges ne connaissent pas l’histoire de leur pays. On ne peut lutter efficacement contre les discours de haine lorsque l’on célèbre un héritage honteux. Ce double message est totalement délétère. La Belgique doit faire la lumière sur le rôle des collaborateurs et complices du régime nazi pendant la Seconde guerre mondiale. Cette terrible histoire est porteuse d’enseignements, qui résonnent d’autant plus aujourd’hui que nous vivons une période difficile et que de nombreux citoyens cherchent des réponses simples et des boucs-émissaires à la crise sanitaire ».

Le CCOJB appelle au réveil de la société civile belge et du monde académique pour dénoncer de concert ce type de dérives. Deux semaines avant la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de la Shoah, le 27 janvier, il serait judicieux pour la Flandre de sensibiliser les jeunes générations aux questions de responsabilité citoyenne au lieu de glorifier des anciens collaborateurs nazis.

Staf De Clercq

Le Forum des organisations juives (FJO), l’homologue flamand du CCOJB, est également consterné d'apprendre que deux sympathisants nazis, August Borms et Staf De Clercq, ont été dépeints comme des icônes du mouvement flamand par le Parlement flamand. 

Le Forum estime à juste titre que leur mention jette une ombre sur la Flandre et constitue un coup de poignard dans le dos pour les victimes de l'occupation nazie. « Quelle aurait été la réaction en Belgique si le Parlement français avait présenté le maréchal Pétain et Pierre Laval dans une brochure comme des icônes du peuple français ? » se demande le Forum.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/