Zedelgem

Le monument en hommage aux SS lettons doit être déboulonné

Samedi 10 juillet 2021 par Nicolas Zomersztajn

La commune de Zedelgem a annoncé qu’elle a fait retirer la plaque signalétique qui présentait les 12.000 SS lettons comme des combattants de la liberté et de renommer la place de la liberté en référence au monument « de la liberté » érigé en mémoire de ces 12.000 combattants SS lettons détenus à Zedelgem en 1945.

Sur le même sujet

    Cette recontextualisation se fera en concertation avec des historiens, dont le professeur Pieter Lagrou (ULB) qui fait partie du comité scientifique du Vloethemveld, le site où se trouvait le camp de prisonniers dans lequel étaient détenus les SS lettons.

    Dans son dernier article (« Ruche de Zedelgem » : La commune fait (presque) marche arrière) publié dans Paris Match consacré à ce scandale mémoriel, Michel Bouffioux décrypte bien la problématique et son évolution récente.

    La double décision des autorités communales ne change rien au fond du problème car ce monument érigé au 21e siècle en hommage à des nazis restera en place !

    Il ne faut jamais oublier que le monument de Zedelgem n’a pas été érigé en 1943 ni en 1944 par des collabos flamands désireux de glorifier l'Ordre nouveau de l’Atlantique à l’Oural mais par des démocrates en 2018.

    Une nouvelle plaque signalétique ne pourra jamais expliquer pourquoi et comment une commune dominée par un parti démocratique, le CD&V en l’occurrence, décide d’honorer la mémoire de bourreaux ayant commis des crimes de guerre et de génocide sur le front de l’Est en les faisant passer des combattants symboles de liberté. Tel est le fond du problème.

    C’est la raison pour laquelle cette polémique ne commencera par prendre fin que si ce monument disparait. Une fois cette première étape accomplie, il appartiendra aux démocrates flamands de s’interroger sur cette pornographie mémorielle visant à faire passer des bourreaux pour de braves combattants symboles de liberté.


     
     

    Ajouter un commentaire

    http://www.respectzone.org/fr/