Elections américaines

Les Juifs américains votent majoritairement pour Joe Biden

Lundi 2 novembre 2020 par La Rédaction

70% des électeurs juifs votent pour le candidat démocrate Joe Biden selon une enquête du centre de recherche Pew.

 

Un sondage réalisé au début du mois d’octobre par le centre de recherche Pew a révélé que 70 % des Juifs américains prévoient de voter pour l'ancien vice-président Joe Biden, tandis que 27 % prévoient de voter pour le président Donald Trump.

Si ces chiffres se confirment, ils seront presque identiques au résultat de 2016, lorsque le centre Pew a montré qu'Hillary Clinton avait remporté 71 % des votes juifs contre 25 % pour Trump. En 2012, les chiffres étaient légèrement plus élevés pour le candidat républicain : Barack Obama a remporté 69 % des voix juives tandis que Mitt Romney en a obtenu 30 %.

Ce sondage est un coup dur pour les espoirs des Juifs républicains, qui espèrent que les antécédents de Trump au pouvoir - notamment la reconnaissance des revendications territoriales israéliennes, la négociation de la paix entre Israël et deux États arabes et le retrait de l'accord nucléaire iranien - pourraient faire pencher le vote en sa faveur.

Un résultat diamétralement opposé aux préférences des Israéliens qui se prononcent à 70 % pour Donald Trump. Ce fossé n’est pas neuf mais il semble s’être approfondi considérablement durant le mandat de Donald Trump.

Cette énième enquête a également le mérite de tordre le cou à cette fausse idée reçue des pressions exercées par les Juifs américains afin d’orienter la politique moyen-orientale des Etats-Unis en faveur de la ligne définie par le Likoud et ses soutiens américains proches des Républicains.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Ezekiel - 2/11/2020 - 21:19

    Et moi je voterais pour Monsieur Trump car pour un juif qui se respecte le critère le plus important pour décider de son choix est l attitude du candidat vis à vis d Israël
    Le président sortant a fait ses preuves puisque il a déplacé son ambassade dans la capitale éternelle et indivisible pour l éternité de l etat d Israël
    E.M.

  • Par Roland Douhard - 3/11/2020 - 13:03

    Cher Ezekiel,
    Votre opinion est respectable et je me battrai pour que vous puissiez la défendre. Il me semble cependant qu’elle ignore ce qui constitue l’essence même du judaïsme: une identité singulière, marquée par des traditions millénaires, mais toujours ouverte au commentaire contradictoire, donc à la modernité - rien n’est jamais figé dans le marbre - à l’altérité et à l’universel. Contrairement à la vision ethnocentriste des ultras-orthodoxes et/ou des ultras-nationalistes, soutenus sans réserve par l’administration Trump, la pensée juive ne s’est pas construite en opposition au monde. Elle est ontologiquement multilatéraliste, car elle s’est constamment ressourcée par sa relation avec autrui (bonne et mauvaise), au sein d’une humanité dont elle fait pleinement partie. Si vous me permettez, je crois qu’évaluer la présidence de Donald Trump uniquement à l’aune de sa politique à l’égard d’Israël - si tant est qu’elle lui est véritablement profitable - constitue une double erreur: D’abord politiquement, à moyen et à long termes, rien ne garantit que l’unilatéralisme de la Maison Blanche actuelle offre à Israël un cadre géo-politique stable et pacifique, tant sur les plans extérieur qu’intérieur. Ne pas confondre l’actualité et les cycles longs. Ensuite, spirituellement, nul Juif, qui s’est quelque peu approprié la leçon éthique de la dialectique entre le Texte de la Torah et les textes du Talmud, enrichie de la somme des approches des grands philosophes juifs, ne peut durablement afficher une appartenance qui tourne le dos à la souffrance de l’Autre. Ce que ni Benjamin Netanyahu ni Donald Trump ne semblent avoir compris. Donald Trump ne sert que ses intérêts personnels, à l’image des Évangéliques protestants, qui soutiennent le peuple juif comme la corde du pendu.

  • Par STEPHANE - 15/11/2020 - 14:04

    Vous oubliez de dire que Biden est aussi pro israeline (voire encore plus sioniste) que Trump.