Je pleure

Mercredi 9 juin 2010 par David Susskind, président d'honneur du CCLJ

Nous sommes le lundi 31 mai 2010. Lorsque vous aurez en main ce numéro du Regards, tout le monde connaîtra les événements tragiques qui sont en train de se dérouler dans les eaux extra-territoriales au Moyen-Orient. Quand il y a mort d’homme, quand le sang coule, qu’il soit juif, européen ou arabe, c’est chaque fois une goutte de sang de trop.

 
Sur le même sujet

Au moment où j’écris cet éditorial, je n’ai pas assez d’informations pour exprimer un jugement, sauf trop de blessés, trop de morts. On dit tellement de choses que je ne veux pas les répéter. Les médias vont tous analyser exactement ce qui s’est passé. Je sais, par principe, que quand le sang coule, il n’y a pas d’innocent. Je pleure. On dit que parmi les morts, il y a diverses nationalités, parmi lesquelles des Européens, des Palestiniens, des Turcs... Si ça continue comme ça, où va-t-on ? Que va-t-on obtenir ? La violence a-t-elle déjà arrangé les choses ? Ne faut-il pas plutôt essayer de trouver des gens raisonnables, s’asseoir, négocier ? Négocier veut dire obtenir des concessions mais aussi en faire. La loi n’est pas nécessairement du côté de celui qui détient la force.

Si aujourd’hui je n’avais pas encore signé l’appel de J Call, je l’aurais signé à l’instant même. Je l’ai naturellement signé. Je suis un de ceux qui l’ont diffusé et fait diffuser.  J Call affirme que la volonté d’Israël doit être de rechercher la paix avec les Palestiniens. J Call est contre l’occupation. Qui ne l’est pas ? J Call est contre la violence. J Call veut exprimer au nom du judaïsme européen un appel à la raison. Tel est d’ailleurs son nom.

Rejoignez-nous. Avec amour et respect pour l’Etat d’Israël. Pour son peuple, nous avons envie de voir l’avenir sans effusion de sang, l’avenir où l’un comprend l’autre. On n’obtiendra pas la paix et les Territoires, tout le monde le sait. Même ceux qui s’y opposent savent qu’on ne peut démolir les maisons où les Palestiniens habitent depuis des générations sous le faux prétexte qu’ils ont bâti sans autorisation. J Call s’inquiète de l’avenir de l’Etat d’Israël. Personne ne peut me dire si j’ai ou non le droit de m’exprimer.

Les événements récents qui sont en train de se dérouler ne présagent rien de bon. Rejoignez J Call. Au moment où je vous parle, nous dépassons les 6.300 signatures en Europe, et l’on n’a pas encore réellement commencé le travail, sauf en Belgique et en France. Les Anglais vont s’y mettre aussi. Il y aura des groupes dans tous les pays européens. En Belgique, il y aura un comité belge J Call.

Oui, nous appelons le peuple du Moyen-Orient à la raison, nous disons à Israël d’arrêter les implantations. Faisons en sorte que le peuple palestinien puisse vivre aux côtés d’Israël qui a le droit à la paix, à la sécurité, mais qui a aussi le devoir du compromis et de comprendre l’autre.

Je le répète et on peut répéter mille fois ce qu’Hillel l’ancien a dit : « Si je ne suis que pour moi, que suis-je ? ». Rejoignez J Call. « Si pas maintenant, quand ? ».

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par AnonymeGielen p... - 31/01/2012 - 19:16

    Je le répète et on peut répéter mille fois ce qu'Hillel l'ancien a dit : « Si je ne suis que pour moi, que suis-je ? ». Rejoignez J Call. « Si pas maintenant, quand ? ».
    Méditons, méditons et agissons!