L'honneur du bourgmestre d'Anvers, la honte du président de la N-VA

Mardi 30 octobre 2007

 

Le Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ) salue le bourgmestre d’Anvers, Patrick Janssens, pour les excuses qu’il a présentées à la communauté juive en ce qui concerne la collaboration active de la police et de l’administration communale d’Anvers dans la déportation des Juifs de cette ville vers les centres d’extermination nazis pendant la Seconde guerre mondiale. Pour la première fois, un responsable politique anversois reconnaît la terrible responsabilité des autorités anversoises dans les trois rafles de 1942, qui avait été clairement établie par des historiens belges. De plus, le rapport du CEGES sur les autorités belges et la persécution des Juifs en Belgique durant la Seconde Guerre mondiale, La Belgique docile, commandé par le gouvernement à la demande du Sénat, confirme cette implication. Ce geste important permet enfin à la mémoire collective de se conformer à la vérité historique. En revanche, le CCLJ condamne fermement la réaction du Président de la N-VA, Bart De Wever aux excuses du bourgmestre d’Anvers. Qualifiant cet acte de gratuit, le député nationaliste flamand considère que ces excuses ont été prononcées par opportunisme pour combattre le Vlaams Belang. En outre, Bart De Wever, paradoxalement lui-même historien de formation, ajoute que ce n’est pas la ville d’Anvers qui a organisé la déportation mais elle fut elle-même victime de l’occupation. Ces déclarations travestissent la vérité historique en laissant entendre que les Juifs n’étaient ni victimes ni innocents et que ceux qui ont effectivement collaboré à leur extermination sont les « vraies victimes » de cette page tragique de l’histoire. Enfin, le CCLJ, fort de son soutien depuis de nombreuses années au camp de la paix israélien, s’indigne vigoureusement des amalgames douteux faits par Bart De Wever pour justifier sa réaction. Il déclare que si l’on doit commémorer la Shoah, l’on ne peut perdre de vue la situation des territoires palestiniens occupés où, certains ont recours à des techniques qui me font penser à un sombre passé. Cette comparaison inappropriée et ce procédé abject de nazification des Juifs et d’Israël appartiennent à la propagande antisémite et ne peuvent en aucun cas être reproduits par un démocrate soucieux du respect d’autrui et un responsable politique négociant un accord gouvernemental. Le CCLJ en appelle à tous les démocrates belges pour qu’ils condamnent fermement les propos inqualifiables de Bart De Wever et que celui-ci présente à son tour ses excuses à la communauté juive.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Leonardo - 20/09/2012 - 15:03

    C'est depuis quelques mois que j'essaie de trouver l'adresse électronique exacte pour signaler un fait étonnant .
    Il y a quelque mois, lorsque j'assiste à un office relgigieux, un individu rentre dans l'église et vient juste s'asseoir à côté de moi et me souffle à l'oreille quelques motset je cite :" je suis Juif . je viens dans une église catholique parcequ'il n'y a pas de sinagogue dans des environs" point de citation. C'est pareil tous les dimanches à la messe de 10h30 à Terekenen .

  • Par Nailang - 2/10/2014 - 1:20

    Excellent. Juste une petite reittficacion pour faire mon chiant :La nieuw-vlaamse alliantie (tout court, sans le e0 la fin) n est pas inde9pendantiste mais confe9de9raliste. Une nuance de taille. C est aussi un parti populiste ultra-liberal et re9publicain (donc anti-monarchie). Ce qui est difficile e0 comprendre pour les frane7ais c est que en Belgique les monarchistes sont plutf4t e0 gauche et francophones, alors que les re9publicains sont plutf4t e0 droite et flamands. En effet la monarchie est la seule institution restant en Belgique qui garantisse encore l e9galite9 de tous les citoyens des trois communaute9s linguistiques et l unicite9 du pays. Ce qui ne plait pas aux libe9raux flamands.Le parti re9ellement inde9pendantiste qui veut scinder le pays est le Vlaams Block (acce9ssoirement e9galement raciste).