Nouvelle génération

David Zylberberg, l'art de rebondir

Mardi 5 mai 2020 par Géraldine Kamps
Publié dans Regards n°1063

De la politique à l’art, il n’y a qu’un pas que David Zylberberg, Bruxellois de 34 ans, a franchi aisément il y a un an, en rejoignant la jeune et créative société de production d’expositions immersives « Exhibition Hub ». La mise en veille de ses activités, confinement oblige, était une occasion de relancer sa plateforme « Home Gourmet ». Pour soutenir les commerces de proximité.

 

David Zylberberg a toujours été très attaché à ses racines. Sans doute dû à l’histoire de sa famille paternelle : son grand-père s’est échappé d’Auschwitz où il a perdu sa femme et ses deux filles avant de réussir à refaire sa vie en Belgique. « Cette histoire et cette identité font partie de qui je suis, de mon ADN », affirme le jeune trentenaire qui a pourtant grandi dans un milieu tout à fait laïque, avec un père non pratiquant et une mère résolument athée. Scolarisé à l’Athénée royal Uccle 1, à Bruxelles, David se souvient des bons moments en famille autour de Shabbat et Rosh Hashana, sans autre lien avec la communauté. « Comme beaucoup d’enfants de couples mixtes, et ayant été éduqué plutôt par ma mère, j’ai une relation à la fois saine et ambigüe avec le judaïsme. Je me sens très juif face à un antisémite, sans vouloir créer une identité que je n’aurais pas. Je n’ai pas fréquenté de mouvements de jeunesse juifs ou fait ma bar-mitzva. Maintenant, je m’appelle tout de même David Zylberberg… », sourit-il.

Le jeune garçon suit des études de Sciences politiques à l’ULB, qu’il complète par un Master en études Européennes. Il commence en 2009 sa carrière professionnelle à Boston (Massachusetts) comme consultant, créant une division de diplomatie publique dans une société de stratégie, avec un nouvel outil qui permet de déterminer les zones d’influence sur un sujet donné. Il identifiera ainsi pour le compte du gouvernement américain les révoltes du Printemps arabe, « les premiers grands soulèvements organisés sur internet, menés par des citoyens très connectés avant d’être récupérés », insiste-t-il. « Les gouvernements se sont retrouvés très vite dépassés, nous avons donc dû mobiliser les outils numériques et les réseaux sociaux pour mieux comprendre ce qui se déroulait ».

Le retour de David Zylberberg en Belgique coïncide avec la fin de la crise gouvernementale en 2012. Il devient le conseiller de Laurette Onkelinx dans le gouvernement Di Rupo, négociant pour le Parti socialiste la position belge en matières européennes et financières, notamment dans la réforme du système bancaire. Comme conseiller diplomatique de Rudi Vervoort ensuite, David s’occupera des relations extérieures de la Région bruxelloise. Cinq années de cabinet qui lui apprendront énormément, en lui faisant prendre aussi conscience qu’il brûle d’indépendance.

Amoureux de « la bonne bouffe » depuis toujours, sans avoir eu souvent le temps de cuisiner, David Zylberberg a observé que les petits artisans et producteurs étaient les grands perdants du e-commerce, et manquaient de temps, d’argent et de formation pour se digitaliser correctement. « J’ai lancé en 2017 une première version de “Home Gourmet” avec six commerces partenaires », explique-t-il. « L’idée était de créer une plateforme qui permette de faire ses courses auprès des meilleurs artisans avec une livraison unique dès le lendemain, et l’avantage pour les petits commerces de sortir de leur zone géographique. Mais j’ai commis toutes les erreurs du jeune entrepreneur, en voulant que tout soit parfait tout de suite et sans levées d’argent suffisantes. Je me suis retrouvé CEO, secrétaire, comptable et livreur en même temps ! », se souvient David, heureux d’avoir été bien entouré pendant une période pas facile.

« On casse une barrière »

Après quelques mois de repos forcé, David revient à la consultance et croise le chemin d’Exhibition Hub, société d’expos immersives itinérantes en plein croissance, qu’il rejoint très vite pour l’accompagner dans son développement. Il dégotera la Galerie Horta pour y installer l’expo « Claude Monet Immersive Experience », laquelle accueillera en trois mois plus de 70.000 visiteurs avant d’être prolongée (finalement jusqu’au 6 septembre 2020), lorsque le confinement a été décidé. Un confinement qui a suspendu net toutes les expositions en cours, de Milan à Shanghai, en passant par Barcelone ou Tel-Aviv ! Ce qui n’empêche pas David de rester emballé par le concept : « On casse une barrière en rendant la culture plus accessible grâce à l’interactivité permise par le digital », apprécie-t-il. « Un premier contact avec l’art n’est jamais perdu, cela amène un regard sur le beau et la création. Si 10% de nos visiteurs décident ensuite d’aller visiter un musée, on aura gagné ! »

Revanche sur l’histoire, « Home Gourmet » renait de ses cendres, plus actif que jamais en cette période de vache maigre. « Il y a quelques semaines, le fromager avec qui j’avais travaillé, Léo de La Fruitière, m’a envoyé un sms en me demandant combien de temps il me fallait pour relancer ma plateforme. Je ne voulais pas que les commerçants se voient racheter leurs stocks à bas prix », souligne David Zylberberg. « En 24h, nous avons remis le site sur pieds. Avec huit commerces (épicerie, fromager, boulanger, chocolatier, crèmerie…) et une offre de quelque 160 produits, nous sommes aujourd’hui à 30 livraisons par jour ! » Une belle illustration de solidarité entre les commerçants qui, munis de masques et de gants, n’hésitent pas à aller eux-mêmes livrer les clients.

Plus d'infos homegourmet.be - exhibitionhub.com


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par ZmaS - 5/05/2020 - 12:48

    Beau portrait, bel article, belles promesses pour l'avenir !

  • Par Samuel - 6/05/2020 - 0:45

    Madame Kamps
    Cet article aurait il été écrit si l intéressé n avait pas oeuvré au sein d un cabinet géré par le parti socialiste proche du CCLJ ?
    Je trouve ce mélange de genre nuisible comme aurait dit Paul Magnette en parlant des experts fiscaux

  • Par Rédaction Regards - 6/05/2020 - 9:44

    @Samuel
    L'objectif de cet article était de mettre en avant le projet d'un jeune qui a développé pendant ce confinement une initiative intéressante pour venir en aide aux petits commerçants.
    Le fait qu'il ait travaillé dans un cabinet politique au cours de sa carrière, comme nous l'avons appris en l'interviewant, ne nous a pas semblé constituer un frein.
    Bien à vous
    Géraldine Kamps

  • Par Samuel - 7/05/2020 - 19:12

    Madame Géraldine,

    Dont acte.

    Mais j'ai des doutes sur le fait que s'il avait fréquenté un cabinet d'une autre formation politique vous auriez aussi fait cet article.

    Bien à Vous et chabbat chalom à toute la communauté

    Samuel

  • Par Rédaction Regards - 8/05/2020 - 9:24

    @Samuel
    Nous ne connaissions pas ce jeune homme avant de découvrir son projet de Home Gourmet, mais nous ne parviendrons pas à vous convaincre.
    Libre à vous de croire ce que vous voulez bien sûr.
    G. Kamps

  • Par Samuel - 8/05/2020 - 14:54

    Merci de votre réponse Madame Géraldine
    Chabbat chalom
    Prenez soin de vous et des vôtres
    Samuel