Manifestation propalestinienne

Des appels à la haine en guise de solidarité à la Palestine

Samedi 15 mai 2021 par Nicolas Zomersztajn

Trois mille personnes se sont réunis ce samedi 15 mai place de l’Albertine à Bruxelles pour exprimer leur solidarité aux Palestiniens dans des termes très islamiques et avec des appels à la haine d’Israël et des Juifs.

Il y a deux jours, le président de Centre communautaire laïc juif (CCLJ), Benjamin Beeckmans, avait exprimé son malaise et ses craintes concernant l’organisation de cette manifestation propalestinienne à Bruxelles.

Avec lucidité et clairvoyance, il a pointé les inévitables appels à la haine qui risquaient d’être lancés dans ce contexte électrique : « Je crains ce que l’on y verra. Je crains que l’on y voie sous des formes multiples des appels à la haine, soyons précis à la haine des Juifs et peut-être même des actes de violence. Ce ne serait malheureusement pas la première fois. Je crains que l’on y entende des appels au meurtre de citoyens belges, sous prétexte qu’ils seraient sionistes, juifs ou simplement parce qu’ils veulent être des ambassadeurs de nuance quand tout autour incite à la radicalisation des postures ».

Tout ce qu’il craignait s’est produit. Au-delà des « Palestine vaincra », et « Israël casse-toi, la Palestine n’est pas à toi », de nombreux jeunes manifestants ont sans cesse hurlé « Allahu Akbar » « Khaybar! Khaybar! Ya Yahoud », en référence à la bataille au cours de laquelle Mahomet et ses armées ont décimé une localité juive en 628. Ces deux slogans peu pacifiques étaient d’ailleurs souvent repris en écho par d’autres manifestants.

Les calicots des manifestants n’étaient guère plus pacifiques puisqu’Israël et les « sionistes » y étaient clairement nazifiés : « Stop génocide à Gaza », « Arrêtez de faire ce qu’Hitler vous a fait », « les nazis sont toujours là, ils sont appelés sionistes maintenant », ou encore, « ce n’est pas une guerre, c’est un génocide ».

Quant à savoir si cette masse majoritairement jeune s’inscrit dans une dynamique pacifiste, leur vision d’une Palestine libérée et indépendante ne se réalisera que « de la rivière [Jourdain] à la mer ».

Les messages enflammés et irresponsables publiés sur les réseaux sociaux par une présidente de parti ont incontestablement trouvé leurs destinataires. Ces derniers n’ont pas hésité à leur donner une traduction concrète lors de cette manifestation d’un genre nouveau. Prise en main et portée par une masse de jeunes arabo-musulmans peu politisés mais chauffés à blanc par des messages haineux qu’ils ont glanés sur les réseaux sociaux, ce type de manifestation laissait peu de place aux slogans traditionnelles des organisations historiques impliquées dans cette cause. 

Cette dérive inquiétante doit être prise au sérieux par le monde politique et le milieu associatif car ce terreau de haine ne peut être celui sur lequel doit se bâtir une société bruxelloise multiculturelle, tolérante et symbole de vivre-ensemble. 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par simone - 16/05/2021 - 17:09

    Comment réagissez vous aux propos de l'ancien ministre André Flahaut qui ose parler de crimes de la part d'Israël ?
    Aurait il tenu les mêmes propos haineux si sa ville de Nivelles avait été la cible des missiles du hamas ?
    Ces propos engagent l'ensemble du parti socialiste dont il est membre du bureau qui est donc un ennemi d'Israël
    J'ose espérer que les lecteurs de ce forum se rappelleront de cela aux prochaines élections.
    Moi qui suis une électrice de longue date du PS je prends l'engagement solennel aujourd'hui de ne plus voter pour ce parti.

  • Par van de perre rik - 17/05/2021 - 15:32

    en effet, c'est une évolution très inquétante.

  • Par Amos Zot - 18/05/2021 - 17:58

    Une radio palestinienne faisait état de l'éthique de l'armée israélienne qui informe avant de bombarder un bâtiment où se trouvent des civils mais aussi des installations du Hamas afin de permettre aux civils de se déplacer et d'éviter des victimes collatérales. Depuis que le monde existe, à ma connaissance, aucune armée n'a agi de manière aussi éthique.
    On peut espérer que les médias belges commenceront à dire la vérité sur ce conflit qui oppose une démocratie à un groupe lançant des milliers de roquettes sur des villes israéliennes et reconnu comme terroriste par de nombreux pays et le Parlement européen.
    Les journalistes et enseignants qui ne disent pas la vérité sont en fait complices des Frères Musulmans puisque par leurs reportages, articles ou interviews, ils semblent corroborer au moins partiellement les discours haineux que cette organisation véhicule.
    A titre d'exemple, il y a un ou deux jours, un professeur de droit international de l'ULB, parlait de l'occupation de Gaza par Israël ; "occupation par l'extérieur" ; pourtant il ne peut ignorer qu’Israël s’est retiré de Gaza depuis de nombreuses années.
    La désinformation sur ce sujet venant des médias empêche quasiment les politiques de parler clairement et influence ces jeunes manifestants ou à tout le moins ne contredit pas la propagande nazislamiste dont on les abreuve . Par contre certaines personnalités politiques n'ont pas besoin des médias pour désinformer et ne s'en privent pas.
    Messieurs les journalistes et politiciens, si vous ne le faites pas pour l’éthique, pour la Paix, pour les Israéliens ou les Juifs, dites au moins la vérité sur ce conflit pour les Palestiniens de Gaza qui vivent sous cette dictature nazislamiste depuis trop longtemps. Comment voulez-vous que Mahmoud Abbas ose critiquer actuellement publiquement le Hamas si des journalistes et politiciens occidentaux ne le font pas et au contraire nazifient Israël ?

  • Par D'Andrea - 18/05/2021 - 21:11

    Tout à fait d'accord avec votre article.
    Je suis consternée de voir que si peu de personnes connaissent l'histoire de cette région....qui ne s'enseigne pas dans les écoles.

  • Par williams - 18/05/2021 - 23:54

    il y a pire beaucoup de politiciens belges du parti socialistes ont cautionnés directement ou indirectement cette manifestation et même certains ont fait de la surenchère en demandant le boycott d'Israel.
    le plus grave c'est qu'aucune autorité morale religieuse ou d'organistion contre le racisme ne sont offusqués de pareils slogan (mort aux juifs ,si peu nombreux à Khaybar).
    Il y a clairement un état de guerre religieuse , ethnique voire civile que l'islam politique cautionne et la guerre , c'est la guerre.
    le monde bien pensant et respectueux ne doit pas se leurrer sur les intentions de l'Islam.
    D'aucun ne sont sortis manifester ou pleurer lors des massacres de DAHESH, de Faloudja mais les musulmans déplacés peuvent venir mendier aux portes de l'Europe et aucun islamiste , ou fervent de D , ne se battraient pour eux

  • Par Elisabeth Kretz - 21/05/2021 - 20:20

    Très bon article de Benjamin. Tous ces manifestants ont en effet peu de connaissances de la réalité et sont influencés par des politiciens et messages de haine.

  • Par Laetitia Michel - 4/06/2021 - 10:45

    Certains "oublient" que le Hamas et le Hezbollah sont des organisations terroristes.
    Établir une comparaison avec ceux qui ont commis l'indicible est choquant.