Evenement

Un Lag Baomer en ligne, une première !

Mercredi 1 avril 2020 par Géraldine Kamps

Confinement oblige, les organisateurs de l’édition 2020 du Lag Baomer ont dû quelque peu revoir leurs plans pour maintenir cet événement sportif très attendu par les mouvements de jeunesse juifs de Belgique. Malgré les mesures de distanciation imposées par le gouvernement, la motivation des troupes n’en demeure pas moins intacte !

La JJL, jusqu'ici indétrônable pour la coupe du Fair-Play, Anvers, Lag Baomer 2019

Les festivités étaient prévues le dimanche 17 mai 2020. A défaut de sans doute pouvoir se rassembler physiquement cette année sur les terrains bruxellois -Anvers ayant accueilli l’événement l’an dernier-, la Brith réunissant les cinq mouvements de jeunesse juifs sionistes de Belgique a imaginé une édition hors du commun pour sortir du confinement quotidien : un Lag Baomer en ligne !

Si le sport en plein air a pleinement démontré ses bienfaits sur la santé, les vertus des jeux en ligne ont, elles aussi, été largement étudiées, comme le rappelle le spécialiste en jeux vidéo de l’Université de Haïfa, Moishe Haloul : « Les jeux en ligne ont montré qu’ils contribuaient à la socialisation des jeunes d’autant plus dans une période troublée comme celle que l’on connait, un confinement source d’isolement. Ce type d’activité développe par ailleurs l’adresse, la persévérance et le fair-play des jeunes à un âge clé de leur croissance et de leurs apprentissages », affirme cet ancien basketteur du Maccabi, qui sait de quoi il parle. Ces qualités l’ont en effet aidé à remporter plusieurs matchs contre des équipes adverses.

Après l’avoir consulté, les responsables de la Brith n’ont donc plus hésité longtemps à officialiser ce Lag Baomer d’un genre nouveau, mais qui devrait réunir tout autant de participants grâce aux plateformes en ligne qui permettent de rassembler à un moment précis plusieurs centaines de personnes.

C’est chacun dans leur salon, leur chambre ou leur salle à manger que les haverim en houltsa prendront part en équipes connectées à leurs jeux favoris : Fortnite, Fifa20, Minecraft et Mario Bros. remplaceront les béret, creeks, tifsouni, et autre drapeau liégeois. Les épreuves intello sont pour leur part maintenues. « Tout le monde est cette année logé à la même enseigne », apprécie Elliot du Bne Akiva, « puisque personne n’a pu s’entrainer… ». « Dommage pour le tir à la corde et la course relais », regrette Sarah de l’Hashomer, « mais en ligne, c’est vraiment trop compliqué ! »

Ce n’est ni le nombre ni la force qui fera cette fois la chanson, mais bien la dextérité des mouvements et la faculté de pouvoir rester le plus longtemps possible derrière son écran.

Directrice de la Maison des jeunes du CCLJ, Mathilde Neumann s’interroge sur le règlement : « Il faudra mettre en place un système pour vérifier l’âge des participants, pour ne pas qu’un grand frère vienne par exemple aider son petit frère, on est en train de voir ça avec la shmira ». Elle nuance, faisant contre mauvaise fortune bon cœur : « Il y a toutefois des avantages : le fait de jouer à distance résoudra les problèmes de mixité qui ont pu se présenter certaines années avec les plus religieux. La JJL est déjà impatiente d’être le Jour-J ». Côté ambiance, chacun sera invité à confectionner une banderole qu’il placera en fond d’écran. Tout encouragement sonore des parents est également le bienvenu.

En l’absence des stands de petite restauration, les organisateurs préconisent de faire quelques réserves de koumzits. On annonce de nouveaux assauts des supermarchés pour l’occasion, soyez donc prévoyants !

 « En 40 ans, je n’ai pas manqué un seul Lag Baomer ! Pas un creeks, pas un drapeau liégeois, pas un tifsouni, rien ! », réagit déjà nostalgique Benjamin Beeckmans, ancien haver et papa de trois jeunes plus motivés que jamais. « Après, il faut savoir évoluer avec son temps. Le Lag Baomer en ligne, cela donne à chacun l'occasion de participer et il y aura (peut-être) moins de tricheries ! Ce qui me manquera le plus, c’est le frisson que l'on ressent dans les tribunes quand les mouvements se préparent à courir pour se saisir de la coupe... ». Il reste en effet à décider quand et comment cette coupe sera remise au mouvement gagnant. Pour fêter dignement la victoire, il faudra encore attendre un peu…

-------------------------------------------Cette information était un Poisson d'avril-----------------------------------------------------


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Joshua - 1/04/2020 - 22:38

    Fabuleux comme idée
    Je suis informaticien
    Si je peux être utile en quelque chose pour l organisation de ce lag baomer il suffit de me le demander via ma page Facebook. Je répondrai avec plaisir dans toute la mesure du possible
    Joshua Beniz

  • Par Nimrod - 2/04/2020 - 23:35

    Je suis heureux de cette belle initiative qui montre combien il y a des esprits inventifs au CCLJ.
    Personne d autre n aurait pensé à l'organisation d'un tel lag baomer. Sans cette initiative nos jeunes auraient été privé de leur fête annuelle à laquelle j assiste chaque année autour du terrain.
    Merci aussi pour avoir organisé un seder connecté.
    Vous êtes géniaux.
    Que du bonheur de vous lire chaque jour.
    Perséverez nous avons besoin de vous
    Hag pessah casher vé sameah

  • Par Bridie nathanson - 4/04/2020 - 22:45

    Il faut bien vérifier le niveau d’interet dans ces jeux parmis les filles et garçons. Il y a peut être un clevage assez important.

  • Par Samuel - 5/04/2020 - 7:45

    Dommage que vous ayez mis autant d énergie à inventer ce poisson d'avril plutôt qu'à réellement organiser ce lag baomer virtuel qui aurait certainement remplacé le lag baomer dont nos jeunes seront privés cette année à cause du confinement
    Bonne fête de Pâques
    Samuel