Livres

Henri Goldman : Deux ou trois choses ?de Sonia et du monde

Dimanche 7 novembre 2010 par Nicolas Zomerstajn

Ed. Territoires de la Mémoire, 159 p.

 

Henri Goldman a longtemps milité au 61 rue de la Victoire. Il connaît bien cet univers juif d’extrême gauche dans lequel il a baigné depuis son enfance. Dans ce récit à deux voix, on découvre l’histoire de sa mère, Sonia Goldman, rescapée d’Auschwitz-Birkenau. Il ne s’agit pas seulement d’un témoignage sur la Shoah. A travers ce récit, on peut comprendre pourquoi tant de Juifs ont grossi les rangs des mouvements et des partis communistes. L’avènement d’un homme nouveau, des lendemains qui chantent, une société où les identités particulières disparaissent, autant de slogans auxquels beaucoup de Juifs ont voulu croire au sortir de la guerre. Les textes qu’Henri Goldman publie sur son blog expriment souvent une critique acerbe des conceptions de la laïcité que le CCLJ défend, mais aussi du sionisme assumé par ses militants. Certains pourraient nous reprocher de lui accorder une tribune. Nous ne voyons pas les choses sous cet angle. On peut ne pas partager ses prises de position politiques et considérer sincèrement que ce livre constitue un éclairage intéressant pour comprendre comment les Juifs ont sans cesse été tiraillés entre l’universalisme et la fidélité à leurs racines.

 

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/