Commémoration

Attentat au Musée juif de Belgique, six ans déjà

Dimanche 24 mai 2020 par BELGA

Le Musée juif de Belgique (MJB) a commémoré ce dimanche, en présence notamment du Grand Rabbin de Belgique Albert Guigui, le sixième anniversaire de l'attentat qui coûta la vie à quatre personnes. La cérémonie a eu lieu en cercle restreint en raison de la crise du coronavirus.

 

La cérémonie de commémoration a eu lieu dans la cour du Musée juif de Belgique, où se trouve la plaque en mémoire des quatre victimes de l'attentat. Une dizaine de personnes ont assisté à la cérémonie. Philippe Blondin, président du musée, a été le premier à prendre la parole. Il a parlé du rôle éducatif du Musée juif, un lieu où aucun sujet ou discussion n'est évité et où les élèves sont libres de poser des questions.

Le Grand Rabbin de Belgique a ensuite prononcé une prière et a allumé quelques bougies en mémoire des victimes. Lors de son discours, il a souligné que la lutte contre le terrorisme était loin d'être terminée.

« (Les terroristes) continuent à se battre contre notre démocratie. Aujourd'hui plus que jamais, nous ne devons pas oublier que le terrorisme signifie aussi que chacun d'entre nous a le devoir de lutter pour l'égalité entre les personnes et contre toutes les formes de racisme, d'antisémitisme et de xénophobie », a souligné M. Guigui.

Il y a exactement six ans, l'auteur de ces actes, Mehdi Nemmouche, est entré dans le Musée juif de Belgique et a tiré sur quatre personnes. Un couple d’Israéliens, un employé et une bénévole du Musée ont été tués. En mars 2019, le tireur Mehdi Nemmouche a été condamné à la prison à perpétuité pour cette attaque. Son complice Nacer Bendrer, qui avait fourni les armes, a été condamné à 15 ans de prison.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Samuel - 29/05/2020 - 23:25

    Blondin le président du musée juif qui refusa que ce dernier soit protégé efficacement en est toujours le président
    C est tout à fait incompréhensible

  • Par Romain - 3/06/2020 - 15:15

    Samuel,

    Si ce que vous écrivez est exacte et je n'ai aucune raison d'en douter je me pose la question de savoir :

    1) pour quelle raison il n'a pas démissionné après cet odieux attentat ce qui aurait été le moins qu'il aurait du faire si sa responsabilité est en cause ?

    2) pourquoi le conseil d'administration du musée ne s'en est pas séparé pour la même raison ?

    Salutations

    Romain
    Visiteur occasionnel non juif du Musée
    Sympathisant du CCLJ David Suskind