Je lis, tu lis, ils écrivent

Johann Sfar et le dernier Juif

Mercredi 1 juillet 2020 par Henri Raczymow
Publié dans Regards n°1065

Le narrateur du dernier roman de l’auteur du célèbre Chat du rabbin s’appelle François Abergel, vétérinaire de son état. Nous sommes à la table du seder de Pessah. François va épouser Leningrad alias Léonard.

 

Oui, les deux maris sont des hommes. Mais comme dit Mme Abergel : à Pessah, Dieu a fait sortir tous les Juifs d’Egypte, même les homosexuels ! Le père, c’est Désiré Abergel, qui ne veut plus être juif et entend retrouver son prépuce, et la mère, Gisèle, « née Aboultonhuilejepréparelafriture ». Oui, tout attaché, comme pour les adresses emails.

S’amorce alors une histoire abracadabrantesque de vampire, de sa fiancée psy pour monstres, d’une rabbine. Si vous aimez la littérature déjantée, décalée, hors sol, mais pleine de trouvailles, alors ce Joann Sfar-là est pour vous.

C’est tour à tour réjouissant de drôlerie, sensuel et érotique, sanglant (avec les vampires c’est un peu normal), et étrangement enfantin. Au détour : un diagnostic inquiétant sur notre société et son aveuglement. Vue pessimiste (ou lucide ?) sur un antisémitisme endémique, où qu’on pose son regard.

Joann Sfar, Le dernier juif d’Europe, Albin Michel, 309 p.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/