• Décryptage critique de la décision de la Cour pénale internationale sur la Palestine

      Mercredi 31 mars 2021
      International/Analyse

      Dans quelle mesure il nous semble peu plausible que le Procureur amène l’affaire en état d’être jugée devant la Cour pénle internationale et nous semble impossible que des ressortissants israéliens soient jugés devant la même juridiction. Explication synthétique sur la Décision du 5 février 2021 de la 1ère Chambre préliminaire de la Cour Pénale Internationale (CPI) sur la situation en Palestine[1].

    • Elections, Stop ou encore ?

      Mardi 30 mars 2021
      Israël/Analyse

      Les résultats définitifs des élections étant maintenant connus, quels enseignements tirer de ce scrutin ? Israël peut-il sortir de l’impasse ? Réponse en cinq points qui dévoilent des tendances, certaines très positives pour l’avenir de la politique israélienne.

    • Une petite histoire sombre de la N-VA

      Dimanche 21 mars 2021
      Nationalisme flamand

      L’adhésion, il y a un certain temps déjà, de deux personnalités juives de premier plan à Anvers, l’avocat André Gantman et le rédacteur en chef de Joods Actueel, Michael Freilich, à la NV-A (Nieuw-Vlaamse Alliantie) pourrait faire croire qu’un certain passé est définitivement enterré et que la tension entre les militants flamingants et la communauté juive est aujourd’hui renvoyée aux oubliettes de l’histoire. Rien n’est plus faux en réalité, quelques dérapages récents de responsables du parti de Bart De Wever en attestent clairement. Des dérapages finalement peu étonnants si l’on prend en considération l’histoire qui a précédé la création de ce parti.

    • Une maison sur l'eau

      Samedi 20 mars 2021
      Culture livres

      Si vous passez chez Filigranes ce week-end et que vous cherchez une idée de lecture, on vous recommande chaudement le roman « Une maison sur l’eau » de l’Israélienne Emuna Elon.

    • JJL, le maître-mot c'est s'adapter

      Vendredi 19 mars 2021
      Communauté

      Covid ou pas et c’est tant mieux, la JJL, le mouvement de jeunesse du CCLJ vibre toujours, dès qu’on en franchit la porte, de l’énergie de ses haverim et madrihim. Les règles de confinement les ont bien sûr obligés à modifier leurs habitudes et leurs activités, mais la joie de se retrouver le samedi est là, toujours intacte.

Pages