Israël/Emirats arabes unis

Des contrats sont déjà signés en vue de lutter contre le Covid-19

Lundi 17 août 2020 par AFP et la Rédaction

Alors que la normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis sera officialisée début septembre, des initiatives économiques accompagnent d’ores et déjà ce processus de normalisation entre ces deux pays du Moyen-Orient.

 

Le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis a eu un entretien téléphonique dimanche avec son homologue israélien pour marquer le début des liaisons téléphoniques directes entre les deux pays après l'annonce d'une normalisation de leurs relations.

« Cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane et son excellence Gabi Ashkénazi ont inauguré les liaisons téléphoniques directes entre les Émirats arabes unis et Israël », a indiqué sur Twitter Hind Manei al-Otaiba, directrice de la communication stratégique au ministère des Affaires étrangères des Émirats.

« J'ai parlé aujourd'hui avec le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Cheikh Abdallah Ben Zayed. Nous avons décidé ensemble de la mise en place d'un canal de communication directe avant la signature de l'accord de normalisation entre les deux pays et nous avons décidé de nous rencontrer prochainement », a également tweeté dimanche M. Ashkénazi.

Suite à l’annonce d’un accord de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis, les nouvelles concernant les relations commerciales et industrielles entre les deux pays apparaissent déjà dans les médias.

Ainsi, la société émiratie APEX National Investment, une société d'investissement qui intervient notamment dans le secteur de la santé, a annoncé la signature d'un accord commercial avec l'israélien TeraGroup, une entreprise de recherche qui se concentre sur la mise au point d'un test rapide et sûr pour le Covid-19, pour développer la recherche sur le nouveau coronavirus, a rapporté dimanche l'agence officielle WAM.

L'accord est le premier entre des firmes des deux pays depuis l'annonce jeudi d'une normalisation des relations entre le riche pays du Golfe et Israël, qui a été saluée par les capitales occidentales mais décriée par les Palestiniens.

Avant même l'annonce de la normalisation, deux entreprises israéliennes de défense de premier plan ont fait état le 3 juillet dernier d'un accord avec une entreprise émiratie pour collaborer à la mise au point d'un test de dépistage non-invasif et "en quelques minutes" pour le nouveau coronavirus.

La plus importante entreprise israélienne aéronautique et de défense Israel Aerospace Industries (IAI), détenue par l'Etat, et Rafael Advanced Defense Systems, société également publique, avaient signé un protocole d'entente avec Group 42, une firme de technologie privée basée à Abou Dhabi, lors d'une cérémonie par vidéo-conférence.

Le nouvel accord a été signé tard samedi à Abou Dhabi par les dirigeants des deux firmes, Khalifa Youssef Khouri, pour APEX National Investment, et Oren Sadiv, pour TeraGroup en présence de responsables et de représentants de médias émiratis et israéliens, a précisé WAM.

« Nous sommes ravis de cette coopération avec TeraGroup », s'est félicité à l'occasion M. Khouri. L’Israélien Oren Sadiv s'est dit « ravi de l'accord et a espéré "atteindre ses objectifs, qui profiteront à tous sur le plan économique ».

Les Emirats arabes unis et Israël ont convenu de normaliser leurs relations, dans le cadre d'un accord historique négocié par les Etats-Unis et qui, une fois signé, ferait de cette fédération arabe de sept émirants le troisième pays arabe seulement à suivre cette voie depuis la création de l'Etat hébreu, après l'Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/