Israël

Benjamin Netanyahou devra comparaître à l'ouverture de son procès dimanche

Mardi 19 mai 2020 par AFP

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou devra comparaître à l'ouverture de son procès pour corruption à Jérusalem, a rappelé ce mardi le ministère de la Justice.

 

La presse israélienne faisait état depuis lundi de rumeurs selon lesquelles le Premier ministre songeait à déposer une demande de dérogation l'autorisant à ne pas se présenter à l'ouverture du procès, qui débute dimanche.

A la suite de ces rumeurs dans les médias, le ministère a publié un communiqué concluant qu'« aucun motif ne justifiait l'absence inhabituelle du prévenu à l'ouverture de son procès » et que sa présence était « importante » pour la « confiance du public ».

Le procureur général d'Israël Avichaï Mandelblit avait inculpé en novembre Benjamin Netanyahou pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires.

L'une de ces affaires, appelée « 4000 » ou « Bezeq », du nom d'un groupe israélien de télécoms, est particulièrement sensible pour le Premier ministre. Dans ce dossier, la justice soupçonne M. Netanyahou d'avoir accordé des faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des millions de dollars au patron de la société israélienne Bezeq en échange d'une couverture médiatique favorable d'un des médias de ce groupe, le site Walla.

Le Premier ministre, reconduit officiellement au pouvoir dimanche dernier à la faveur d'un gouvernement d'union avec son ex-rival électoral Benny Gantz, plaide son innocence dans ces affaires et dénonce un complot ourdi par la justice.

Prévu initialement à la mi-mars, le procès de Benjamin Netanyahou avait été reporté au 24 mai en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. Israël a recensé plus de 16.500 cas de contamination, dont 276 décès, mais le ralentissement du nombre de nouveaux cas a mené à des mesures de déconfinement dont la réouverture des écoles et des tribunaux.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Amos Zot - 19/05/2020 - 21:41

    Quand on sait que quasi tous les médias traînent Netanyahu dans la boue (en ce compris le Journal Regards) depuis de nombreuses années ,l' inculper pour avoir essayé d'obtenir une presse moins défavorable est ,d'après le Professeur Derschowitz de Harvard, illégal et inédit dans le monde ( aucun précédent) . Ceux qui essaient de "gagner" les élections en-dehors des urnes ou qui n'acceptent pas le résultat des votes démocratiques lorsqu'ils ne répondent pas à leur souhait, ne sont pas des démocrates et sapent les fondements de la démocratie.

  • Par Samuel - 19/05/2020 - 21:52

    Il est évident que l innocence du premier ministre israélien sera rapidement prouvée et que ce grand serviteur de l état en sortira renforcé.
    J ose espérer qu il intentera ensuite des poursuites judiciaires contre ceux trop nombreux y compris dans la presse juive de Belgique qui auront bien honteusement sali sa réputation.