Carnet de cuisine

Boubèlè, j'ai trouvé la matza

Mercredi 31 mars 2021
Publié dans Regards N°1072

Pessah arrive à grands pas. Cette année plus que jamais, mettons les petits plats dans les grands.  Cette fois, ce sera pour le petit-déjeuner du lendemain du Seder. Je pense ici à ce rituel culinaire ashkénaze incontournable : la préparation des fameux matzè brei et boubèlè.

Matzè brei signifie en yiddish, matza ou pain azyme et brei: frit. La matza est trempée en entier ou en morceaux dans de l’œuf battu avant d’être frite à la poêle. Ensuite, elle est sucrée ou salée.

J’ai découvert les matzè brei grâce à Ziyad, un musicien américain, né au Caire et qui résidait à Bruxelles pour ses études. Son père était égyptien, musulman et sa mère, la fille de migrants juifs installés dans le quartier du Lower East Side, à New York. Un matin - c’était le lendemain du Seder - Ziyad nous a appelés pour nous inviter à manger les délicieux matzè brei de sa mère, de passage à Bruxelles. Les authentiques matzè brei du Low East Side, ça ne se refuse pas. De l’aveu de la mère de Ziyad, c’était la seule et unique recette juive qu’elle connaissait et dont elle se faisait un point d’honneur de préparer, chaque année au petit-déjeuner du premier jour de Pessah.

Vous pourrez aussi préparer des boubèlè, ces petites crêpes aussi épaisses que des galettes, à base d’œufs et de farine de matza. Le mot boubèlè qui vient de bobè, grand-mère, en yiddish, est aussi le nom tendre et affectueux pour désigner sa grand-mère et par extension tous ceux que l’on affectionne. Un mot qui fait déjà partie du slang new-yorkais. Ainsi, les acteurs Robert de Niro et Joaquin Phoenix étaient dans une profonde mésentente avant-même le début du tournage du film Joker. De Niro se serait alors approché de Phoenix, l’aurait embrassé sur la joue et lui aurait dit : « Ça va bien se passer, boubèlè! ». C’est ce que je nous souhaite aussi. Bonne fête de Pessah.

Matzè Brei

Ingrédients pour 4 personnes

- 4 œufs légèrement battus

- 4 matzot (pluriel de matza, pain azyme)

- 1 pincée de sel et de poivre

- 15 g de beurre ou de margarine

Préparation

1.         Battez les œufs dans un bol.   

2.         Trempez les matzot dans un récipient d’eau.

3.         Faites fondre le beurre dans la poêle à feu moyen. Faites-y revenir les matzot émiettées.

4.         Versez-y dessus les œufs et mélangez comme pour faire des œufs brouillés.

5.         Salez, poivrez.

Boubèlè, Boubèlèkh ou Chremslekh

Ingrédients pour 4 personnes

- 100 g de farine de matza (matzè mél)

- 4 œufs

- 4 càs de sucre

- 2 càs d’huile de tournesol ou maïs

- 1 verre d’eau

- 1 pincée de sel

Préparation

Cassez les œufs en séparant les blancs des jaunes.

Battez légèrement les jaunes d’œufs dans un bol. Ajoutez-y 1 càs de sucre, l’huile et la farine de matza (matzè mél).

Ajoutez la quantité d’eau nécessaire pour que la pâte devienne lisse.

Battez les blancs en neige. Ajoutez le sel. Incorporez-les aux jaunes d’œufs délicatement, en soulevant la pâte du bas vers le haut.

Faites chauffer le reste de l’huile dans une poêle. Lorsqu’elle est bien chaude, formez des crêpes d’un centimètre d’épaisseur.

Laissez cuire à feu moyen.

A l’aide d’une spatule, retournez-les et faites cuire jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

A déguster, chaudes, saupoudrées de sucre, de cannelle, de sirop d’érable ou de confiture.

Bon appétit !

*Jeu de mot spécial Pessah : la Matza est le pain azyme, en hébreu et Matsa est la racine en hébreu du verbe trouver. « Boubèlè, j’ai trouvé la matza ! » fait ici référence à l’afikoman, cette matza que l’on cache pendant le seder et que les enfants doivent trouver, une forme de diversion pour les tenir éveillés tout au long de la soirée.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/