Etudes Annuelles

Par année de publication

    • Etude annuelle 2014 : La Shoah, génocide exemplaire

      Mardi 2 décembre 2014

      Si l’on en croit le sociologue américain, Rudolph J. Rummel, les multiples conflits mondiaux auraient causé, entre 1900 et 1967, la mort de quelque 169 millions de civils et de prisonniers de guerre. Dans cet ordre d’idée là, la Shoah apparaîtrait presque comme dérisoire pour n'être qu'un événement parmi d'autres du terrible 20e siècle. Or, manifestement, tout témoigne du contraire, d'abord, parce que, s’agissant de la Seconde Guerre mondiale, le sort subi par les Juifs ne se compare à aucun autre groupe cible (il suffit de songer aux crimes et persécutions à l'encontre des Slaves, des noirs, des communistes, des homosexuels et même des Tsiganes), ensuite, parce que par rapport aux autres génocides du siècle, le destin des Juifs apparaît tout aussi singulier.

    • Etude annuelle 2013 : Vers une extrême droite black-blanc-beur ?

      Lundi 2 décembre 2013

      Depuis une dizaine d’années maintenant, l’humoriste Dieudonné n’en finit pas de défrayer la chronique à mesure que se multiplient ses saillies judéophobes. Perçues au départ, par certains tout au moins, comme de « simples » provocations, celles-ci ont fini à force par devenir la colonne vertébrale idéologique d’un homme qui, ayant perdu la grande part de ses premiers soutiens, y compris au sein de la mouvance antisioniste radicale, se retrouve aujourd’hui l’icône autant que l’instrument des franges les plus antisémites de l’extrême droite française.

    • Etude 2013 : Religion et politique au Parlement israélien. Au delà de la fracture religieux/laïques ?

      Dimanche 1 décembre 2013

      Loin de ce qu’avaient imaginé les pères fondateurs du sionisme, la religion est aujourd’hui une partie intégrante des institutions, du droit et du quotidien des citoyens d’Israël dont une majorité se définit pourtant comme laïque. Parce que les relations entre laïques et religieux se distinguent par l’antagonisme, la plupart des études traitant de la question religieuse en Israël ont mis l’accent sur le clivage séculier-religieux et les conflits qui en découlent.

    • Etude 2012 : Le dialogue judéo-musulman et citoyen à l'épreuve de la haine antisémite

      Samedi 1 décembre 2012

      Le 19 mars 2012, Mohamed Merah, islamiste franco-algérien âgé de 23 ans, assassinait de sang-froid trois enfants juifs et un adulte à l’entrée de l’école Ozar-Hatorah de Toulouse. Il agissait de même, une semaine auparavant, avec trois militaires dont deux au moins étaient de religion musulmane. Certains commentateurs ont pu écrire ou dire que l’assassin avait visé tout à la fois des juifs et des musulmans. Si dit comme tel, le fait est stricto sensu exact, sa formulation n’en demeure pas moins problématique.

Pages