Qu’est-ce que la Jeunesse Juive Laïque ?

 
I.    Extrait de la Charte du CCLJ.
 
 
« Basé sur l’esprit du libre examen, de la tolérance à l’égard d’opinions contradictoires et du refus de tout dogme, plongeant ses racines dans les traditions humanistes et s’inspirant de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes, le programme de nos activités devrait contribuer à l’élaboration d’un judaïsme laïque, participer à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et le fascisme, renforcer notre solidarité avec Israël et avec toutes les communautés juives dans le monde qui mènent le combat pour assurer leur existence physique, morale et culturelle ».
Soucieux de répondre à sa mission de transmission de contenu et de valeurs qui lui sont propres auprès de la jeune génération, le Centre Communautaire Laïc Juif s’est donné pour priorité de favoriser le soutien et le développement de la structure réservée aux jeunes et appelée « Jeunesse Juive Laïque » (JJL).
 
II.    A QUI S’ADRESSE LA JJL ?
Peut être membre de la JJL tout jeune de 6 ans (et inscrit en première primaire minimum), sans quelque discrimination que ce soit, désireux de s’inscrire dans la grande famille du peuple juif, dans le respect des spécificités de notre organisation et dans le respect du R.O.I., ce dont les parents ont pris connaissance.
 

 

III.    LA MISSION DE LA JJL
1. Travail sur l’identité juive : le judaïsme laïc / le judaïsme pluriel.
2. L’éducation à la citoyenneté : lutte contre les discriminations, le racisme et l’antisémitisme. Défense des droits de l’homme, de la démocratie. Solidarité à l’égard des minorités.
3. La solidarité avec Israël et les communautés juives à travers le monde.
4. Le soutien au Processus de Paix au Moyen-Orient, dans le respect mutuel des Peuples de la région.
En tant que mouvement de jeunesse, la JJL poursuit un idéal de justice, de liberté, d’égalité, de tolérance, d’éducation en général (transmission) et d’éducation à la démocratie, en particulier. Elle a pour mission le développement d’activités pédagogiques, récréatives, culturelles, sportives et sociales ayant pour objectifs :
·         de développer chez le jeune le sens de la justice, de la liberté, d’égalité, de tolérance ;
·         de faire des jeunes des citoyens responsables de leurs pensées et de leurs actes ;
·         de doter les jeunes d’esprit critique, dans la tradition du libre examen ;
·         de doter les jeunes d’une conscience politique, dans le sens le plus citoyen du terme ;
·         l’apprentissage de la vie en groupe et des valeurs qui en découlent ;
·         de développer chez le jeune le sens du leadership et la prise de responsabilités à l’égard d’une personne ou d’un groupe ;
·         de proposer un cadre, favorisant l’émulation créatrice plutôt que la concurrence ;
·         le renforcement du jeune dans son identité (juive – sociale – etc.) ;
·         la formation des jeunes pour qu’ils deviennent des adultes responsables à l’égard de leur communauté et de la société en général ;
·         la transmission de valeurs comme moyen d’atteindre ces objectifs.
En tant que mouvement de jeunesse de la Communauté Juive, la JJL a pour mission d’appliquer les principes et objectifs énoncés dans la charte auprès des jeunes de la communauté juive de Belgique à partir de 6 ans, par des activités complémentaires à celles de l’école et de la famille, et plus particulièrement :
·         la transmission des valeurs et de la culture du judaïsme puisées auprès du Livre, des Textes et de l’histoire du peuple juif.
·         la pérennité du judaïsme et de la communauté juive en Belgique
·         le développement d’un judaïsme laïc et humaniste, s’exprimant en toute tolérance à côté des définitions religieuses ou de tout autre courant.
·         la solidarité avec l’Etat d’Israël et toutes les autres communautés juives dans le monde.
·         le combat contre toutes les formes de discriminations ethnique, religieuse, culturelle ou sociale.

 

 
IV.    LA JJL ET LE JUDAISME
Laïcité
La JJL se veut un lieu d’ouverture et de tolérance, accueillant dans la convivialité religieux et laïques, Juifs et amis de notre communauté.
Ce désir d’ouverture et de tolérance s’exprime notamment dans notre définition du judaïsme.
Selon celle que la JJL a adoptée, est juif: tout homme ou femme d'ascendance juive ou se sentant et se déclarant être juif et s'identifiant aux valeurs éthiques, à la culture, à la civilisation, à l'histoire, à la communauté et au destin du peuple juif.
Le judaïsme laïc revendique avant tout le droit à chaque juif de se considérer comme tel, qu’il soit croyant ou non, religieux ou athée, en perpétuel questionnement. 
Il s’oppose par conséquent à toute forme d’autorité religieuse ou non qui voudrait nous dicter nos attitudes et nous imposer un mode de pensée ou un mode de vie qui ne serait pas en harmonie avec nos convictions.
La relation de chaque homme à la religion, la croyance en une force supérieure (appelée Dieu ou non) est une question infiniment personnelle. La religion est et doit rester un choix conscient ; celle d’un homme libre de penser, libre de choisir ce qui lui correspond. 
De la même manière, la croyance ou la pratique relevant du choix de chacun, elles ne constituent un frein à aucune de nos activités. Hommes et femmes sont égaux devant toutes nos activités, quelle que soit leur croyance ou leur pratique religieuse.
Par définition, le judaïsme laïc défend le pluralisme. Le judaïsme laïc défend la liberté.
La cacheroute
La JJL n’observe pas la cacheroute. Il n’y a officiellement ni restriction de porc, ni séparation des produits lactés et des viandes. 
Dans la mesure ou cela n’impose pas une contrainte au groupe dans son ensemble, la JJL essayera de faciliter la participation aux activités pour les enfants contraints à des restrictions alimentaires (traditions, régimes alimentaires, allergies). C’est pourquoi, les menus sont constitués de telle sorte que chaque jeune y trouve satisfaction.
Fêtes Juives
Depuis toujours, le combat le plus important pour la JJL est de permettre la transmission du judaïsme, de ses valeurs, de son éthique et de lutter ainsi contre l’assimilation et la disparition de notre culture.
 
Si nous nous définissons comme Juifs laïques, il est essentiel pour nous de nous inscrire dans la continuité de l’histoire de notre peuple.
La célébration des fêtes juives permet à chacun, enfant comme adulte, de ressentir et d’exprimer son judaïsme.
Notre but est de retrouver le sens des fêtes que les Juifs célèbrent depuis des siècles, d’en tirer des valeurs, auxquelles nous pouvons adhérer, des idéaux dans lesquels nous pouvons nous reconnaître. La plupart des fêtes juives ont une origine historique ou sont liées au cycle des saisons.
Les célébrer à notre manière, c’est affirmer que ce passé appartient à tous les Juifs, qu’ils soient croyants ou non. Apporter du contenu, permettre aux enfants comme aux adultes d’en apprendre plus sur leur identité et leur histoire dans la joie et la bonne humeur, tel est notre objectif.
Nous célébrons chaque année les fêtes de Rosh Hashana, Yom Kippour, Soukot, Hanoucca, Tou Bi-Shevat, Pourim et Pessah.
V.    LA JJL ET ISRAËL
·         A l’image du CCLJ, la JJL soutient l’existence de l’Etat d’Israël, est solidaire de son peuple.
·         Considérant Israël comme intrinsèquement lié à l’histoire du peuple juif et à la vie juive, la JJL encourage la connaissance de sa langue, de sa culture et de son histoire.
·         La JJL se réserve le droit – et a le devoir – de se positionner par rapport aux actions du gouvernement israélien et de susciter le débat au sein de l’organisation, en matière de politique israélienne.
·         Seuls la reconnaissance réciproque des deux nations et la coexistence pacifique de l’Etat d’Israël et d’un Etat palestinien sont la solution juste et réaliste du conflit. Il en va de même des relations entre Israël et ses pays voisins.
VI.    LA JJL ET LA COMMUNAUTE
1.La Brit
·         La JJL est affiliée à la Brit Haïrgounim Hahaloutzim (« alliance des mouvements de jeunesse haloutziques »). Membre à part entière de cette association, la JJL se soumet à son règlement (participation aux projets, réunions, etc.), tant que celui-ci n’entre pas en contradiction avec sa philosophie et ses propres règles.
·         Les parents de la JJL sont représentés à la Brit Hahorim comme le sont les parents des autres mouvements (« comité des parents des mouvements de jeunesse affiliés à la Brit Haïgounim Hahaloutzim »).

 

2.Les événements communautaires
·         La JJl est pleinement intégrée à la vie communautaire par le biais des rendez-vous qui sont proposés à l’ensemble des mouvements via la Brit (la Marche de Malines, les diverses commémorations, des manifestations, la fête de Yom Haatsmaout, etc.).
·         La JJL est intégrée à la vie communautaire, notamment par le biais des relations privilégiées qu’elle entretient avec le CCLJ.