Plus de 150 personnes se sont retrouvées au CCLJ pour accueillir le célèbre neuropédiatre israélien Shaul Harel et écouter son témoignage d'enfant caché, raconté dans son livre.

L'occasion de rendre hommage à Andrée Geulen, à Siegi Hirsch, ses sauveurs, et à titre posthume, par l'intermédiaire du président Serge Dahan du B’nai B’rith Europe, à Esta et Maurice Heiber, à la direction du CDJ, en remettant à leur fille adoptive, Vania Hirsch, le Jewish Rescuer’s citation.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, qui a financé  la traduction en français du livre de Shaul Harel, ainsi que le président du CCOJB Yohan Benizri ont également pris la parole dans cette soirée animée par le Prof. Isy Pelc, le past president du CCLJ Menia Goldstein, et Adolphe Nysenholc, en partenariat avec l’Association L’Enfant Caché et le B’nai B’rith World Center, et en présence du président du CCLJ, Isi Halberthal. 

Le public s'est ensuite retrouvé dans le Mazal Café autour d'un drink offert par le B'nai Brith Europe, avant une séance de dédicaces.

(c) Noé David Photography