Négationnisme

Ancien résistant, membre donateur d’un musée de la Shoah et… négationniste !

Mardi 3 mai 2016 par Nicolas Zomersztajn et Géraldine Kamps

Une lectrice nous avait contactés la semaine dernière pour nous relater un incident antisémite et négationniste dont elle fut le témoin privilégié dans un restaurant bruxellois. Les propos d’une personne située à la table voisine de la sienne portaient sur les Juifs désignés comme « une sale race » et sur l’inexistence des chambres à gaz.

 
Sur le même sujet

    S’il a été clairement établi que les propriétaires du restaurant ne peuvent être tenus responsables des faits reprochés, il nous a paru opportun d’en savoir plus sur l’auteur de ces propos, Monsieur Jacques Engels, qui s’était présenté à nous comme un membre du Musée de la déportation de Malines, en nous affirmant que ses propos avaient été sortis de leur contexte.

    Suite à nos recherches, nous avons été amenés à constater que Jacques Engels était effectivement un ancien résistant reconnu (service de Renseignements et Action), un grand collectionneur d’archives de la Seconde Guerre mondiale, un membre VIP du Musée Kazerne Dossin, mais aussi… un homme contestant la réalité des chambres à gaz !

    Une question se pose : comment être à la fois le soutien actif d’un musée et d’un mémorial dédiés aux déportés juifs de Belgique assassinés dans les chambres à gaz d’Auschwitz-Birkenau, et faire preuve de négationnisme en refusant d’admettre l’existence des chambres à gaz ? De quoi ce paradoxe étonnant relève-t-il ? D’autant plus que Jacques Engels a également confié au Musée de Malines un nombre considérable d’archives et de documents précieux.

    Selon certaines personnes qui le connaissent, ce n’est pas la première fois que l’homme, aujourd’hui âgé de plus de 90 ans, est amené à tenir des propos négationnistes.

    C’est d’autant plus regrettable au vu du parcours de résistant de Jacques Engels, qui se dit d’ailleurs d’une moralité sans faille.

    Cela n’en reste pas moins inadmissible, le négationnisme n’est pas une opinion parmi d’autres, il est un délit passible de poursuites judiciaires.


     
     

    Ajouter un commentaire

    http://www.respectzone.org/fr/
    • Par sheli - 3/05/2016 - 12:41

      ancien résistant, négationniste et sénile

    • Par m.e. - 3/05/2016 - 14:27

      Cette affaire ne réduirait donc pas à une tempête dans un verre d'eau.
      Elle ouvre le champ à d'autres investigations , en plus de la poursuite judiciaire éventuelle de Monsieur Jacques Engels et sa tablée pour des délits de négationnisme et d'antisémitisme.
      En effet, il apparaîtrait que le profil négationniste de M. Engels était déjà connu, y compris de certains membres de la direction du Musée Kazerne Dossin. Si c'était le cas, on pourrait légitimement leur demander pourquoi ils n'ont pas pris les mesures minimales pour non seulement renvoyer à l'expéditeur les dons de ce "résistant au passé sans failles", mais encore de le décharger de sa position de VIP au sein de l'institution et rendre public leur réponse.

    • Par W. Adriaens - 3/05/2016 - 16:53

      Evidemment, lorsqu'on entend des propos comme ceux cités par cette dame, dans un restaurant ou dans un tram, il faut réagir. Je l’ai d'ailleurs souvent fait.
      En ce qui concerne Jacques Engels, je ne peux qu’exprimer mon très grand étonnement.
      Jacques Engels est un résistant reconnu (SRA-Service de Renseignements et d’Action et Presse Clandestine). Arrêté en photographiant la base aérienne de Melsbroeck, son jeune âge le sauve de la déportation. Plusieurs de ses camarades mourront dans les camps. Dans la confusion de la Libération, il reste encore une semaine dans la cellule avec des collabos et inciviques avant d’être libéré par ses chefs de réseau.
      Il a fait une belle carrière comme homme d’affaires et devient un des grands collectionneurs de militaria de Belgique en ce qui concerne la guerre de propagande.
      C’est à ce titre que nous nous sommes rencontrés. A la suite de nos contacts, il décide de donner les documents de sa collection concernant la persécution de Juifs au Musée de Malines (3 mètres). Il participe à plusieurs manifestations organisées par le musée et il organise lui-même des visites pour ses pairs que j’ai guidées à Dossin et à Breendonk.
      Il est vrai que nous avons eu des longues discussions concernant les thèses de Faurisson et l’existence des chambres de gaz et qu’il était critique sur les chiffres. Jamais il n'a en revanche nié devant moi le Judéocide. Il ne s’est jamais exprimé d’une façon dégradante sur « la race juive », au contraire, selon sa tradition familiale, les Engels seraient de descendance juive.
      Je ne sais donc pas quoi penser des faits relatés. Il m’est difficile de m’imaginer un Jacques Engels qui s’est transformé, depuis un an que je l’ai vu, en raciste et antisémite. Si c’est le cas, je le mets sur le compte de son âge avancé.
      A toute fin utile.
      Ward Adriaens
      Conservateur d’honneur du musée Kazerne Dossin.

    • Par Yves - 3/05/2016 - 21:06

      Etonnants aveux de M. Adriaens :

      "Il est vrai que nous avons eu des longues discussions concernant les thèses de Faurisson et l’existence des chambres de gaz et qu’il était critique sur les chiffres"...

      Il est difficile de croire qu'on puisse avoir de "longues discussions" sur l'oeuvre grotesque de M. Faurisson quand au moins l'une des parties engagées dans la discussion ne lui apporte pas un certain crédit...

    • Par Martine Walravens - 4/05/2016 - 9:41

      J'espère que des poursuites judiciaires seront engagées non seulement à l'égard de Jacques Engels mais aussi vis à vis de la bande de négationnistes qui l'accompagnaient. Ils étaient nombreux. Je dirais moi plus de huit mais de ça je ne suis pas sûre. Ils tenaient les mêmes propos.
      Bon à savoir :
      Comme je l'ai déjà dit, presque tous les pyromanes font partie de l'Amicale des pompiers. Les escrocs sont des gens charismatiques qui inspirent la confiance. Les pedophiles également.
      La double personnalité n'est pas aussi rare qu'on le pense.

    • Par m.e. - 4/05/2016 - 16:19

      Il faut bien sûr ne pas en rester là.
      Une enquête doit être diligentée afin de permettre des poursuites judiciaires contre les personnes qui auraient tenu publiquement au restaurant les propos négationnistes et antisémites tels que relatés par les membres de la famille Walravens.
      Mais au delà de la personnalité apparemment schizophrénique de M. Jacques Engels (côté face,résistant apparamment reconnu comme membre du réseau SRA et côté pile,négationniste antisémite virulent à l'occasion d'agapes avec ses amis dans un restaurant), il serait intéressant d'explorer avec les anciens du réseau SRA de la résistance ou avec certains responsables de Kazerne Dassin (comme Ward Adriaens dont le combat actif contre le négationnisme, l'antisémitisme et pour la mémoire ne sont plus à démontrer) comment ils n'ont pu déceler plus tôt son côté sombre. La "sénilté" a bon dos, ( voyez la "verdeur' intellectuelle de nonagénaires comme Edgard Morin ou Shimon Peres, entre autres) et apparemment les compagnons de table de M; Engels qui partageaint ses vues n'étaient pas nonagénaires.

    • Par André - 6/05/2016 - 22:50

      Pendant tout ce temps il s'est foutu de votre gueule. Il devait bien se marrer le soir en rentrant chez lui.