Vu de France

Jewpop : militant de l'humour juif en ligne !

Mardi 3 décembre 2013 par Laurent-David Samama
Publié dans Regards n°789

Qui s’intéresse à la presse juive francophone sait combien cette dernière a pu éprouver, au cours des dernières années, les pires difficultés à prendre le virage du numérique. Pourtant, avec Internet et la puissance des réseaux sociaux, c’est bien la multiplication des voix juives à l’attention du monde qui s’offre une possibilité jusqu’alors inconnue de toucher un lectorat large et divers.

 

En parlant de voix juive en ligne, il en existe justement une, à la fois amusante et singulière, qui prend de l’ampleur dans la blogosphère française : Jewpop. Inspiré par le magazine américain « Heeb », www.jewpop.com parle de musique, de littérature et parfois de charme dans un style toujours casher. Bel exploit !

Lancé en octobre 2011 par Alain Granat, le site Internet s’est étendu jusqu’à dépasser la barre des 100.000 visiteurs uniques en octobre 2013. La clé de son succès ? Son ton décalé et la volonté de laisser la part belle à l’humour juif (ashkénaze et séfarade) jusque-là relativement absent de la toile. Récent invité du Centre Fleg Marseille, Granat résumait ainsi l’esprit du site dont il est aujourd’hui le directeur de publication : « En 2011, j’ai lancé mon blog dans lequel j’abordais de façon décalée, iconoclaste, les cultures juives comme cela avait pu se faire dans les années 60 et 80 aux Etats-Unis. Une aventure dans laquelle je me suis lancé parce qu’il n’y avait rien qui correspondait à ce que j’avais envie de lire, notamment en matière de presse communautaire, une presse que je trouve souvent de parti pris, qui traite de religion, de politique et de culture, mais d’une manière que je trouve frileuse et qui ne s’adresse pas aux jeunes. J’essaie donc de proposer autre chose, j’aborde, à travers la culture, des questions sociétales. Et, très vite, le succès est arrivé, avec un lectorat juif et non juif. Nous traitons de religion, de philosophie, de politique, mais aussi de BD ou encore de sexe. Des sujets que l’on ne traite pas dans ce genre de presse. Et nous avons aussi des papiers sur l’humour palestinien ».

Fort de ce ton novateur, « le site qui voit des Juifs partout » s’est ainsi constitué une base de lecteurs fidèles capables de partager massivement, sur Facebook et Twitter, les articles de l’hilarante Sefwoman, héroïne séfarade masquée qui poste chaque semaine sa chronique loufoque en n’oubliant jamais de se moquer, gentiment, mais sûrement, de la communauté juive française…

Aujourd’hui, alors qu’il cherche à parfaire son modèle économique et à nouer de nouveaux partenariats, Alain Granat rassemble autour de lui « une quinzaine de contributeurs réguliers ». Entre parodie, caricature et décalage, Jewpop constitue bien un projet novateur qui mérite d’être soutenu. Plébiscité par la jeunesse juive (plus de 60 % de l’audience du site a moins de 35 ans), le site reçoit d’ores et déjà l’aide de la Fondation du Judaïsme.

Pour en savoir plus sur ce que l’on doit à Lou Reed ou bien pour devenir expert de « La drague à Tel-Aviv », une seule adresse : www.jewpop.com !


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/