Décryptage

Alain Soral : un bavard obsédé par les Juifs

Lundi 15 avril 2013 par Nicolas Zomersztajn

Alain Soral inonde Youtube et Dailymotion de vidéos dans lesquelles il multiplie ses attaques contre les Juifs. Proche de Dieudonné et ancien membre actif du Front national, il relance sur internet le style pamphlétaire antisémite très en vogue durant les années 1930.

 

La structure de pensée d’Alain Soral n’a rien d’original. « Il appartient à la catégorie des antisémites pathologiques et obsessionnels », observe Simon Epstein, professeur émérite à l’Université hébraïque de Jérusalem et spécialiste de l’antisémitisme. « Alain Soral recourt aux thématiques classiques de l’antisémitisme, mais il les actualise : chaque événement qui se produit en France ou dans le monde est réinterprété et devient une nouvelle confirmation des thématiques classiques de l’antisémitisme ».

Dans les vidéos qu’Alain Soral diffuse sur internet, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) est systématiquement présenté comme une mafia. Pire, la mafia des mafias. Le CRIF est une cible idéale : en raison de sa spécificité d’institution juive fédérative, le CRIF est inévitablement en contact avec le monde politique, ce qui renforce le fantasme selon lequel les Juifs exercent leur domination sur le monde politique français tous partis confondus.

Non seulement les Juifs dominent les medias, l’économie et la culture, mais ils dominent aussi la politique, affirme jusqu’à plus soif Alain Soral. « Ce n’est pas neuf comme accusation, mais elle est systématiquement renouvelée avec des éléments nouveaux liés à l’actualité », estime Simon Epstein. « La dynamique interne de l’antisémitisme de Soral est frappante : il ne se limite pas à des incantations, il compile des tas d’informations. Comme Drumont, Alain Soral lit énormément et étale ses citations et ses références. Il va voir ce qu’a dit le président du CRIF, celui de SOS Racisme, etc. C’est un puits d’informations distordues. Et surtout, il est disert, très disert ! ».

Alain Soral ne dissimule pas sa haine des Juifs. Un exemple parmi d’autres : « Mon monde à moi, du Nord, de la pudeur helléno-chrétienne, de la retenue et de l’émotion subtile a été dévastée par la vulgarité sépharade. C’est une vulgarité, une laideur et une colonisation » ! Les Ashkénazes ne sont pas non plus épargnés. Dans cette vidéo, il assimile à cette « vulgarité sépharade » les films de Woody Allen et des frères Coen ! Et si on a des doutes, il suffit de regarder une autre vidéo où il revient à la charge : « Quand vous cherchez chez les pompiers volontaires ou les gendarmes, vous trouvez beaucoup moins de noms à consonance ashkénaze que dans les médias ou la banque » ! La liste n’est malheureusement pas exhaustive. Il suffit d’écrire son nom dans le moteur de recherche et on découvre des heures de monologues sur les Juifs.

En dépit d’une virulence de propos très explicites, Soral s’efforce de ne pas tomber dans le champ d’application des lois pénalisant le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme. Il parle des « sionistes » ou de la « communauté très puissante dont on ne peut pas parler ». Soral dit des choses effroyables sur les Juifs, mais il conclut à chaque fois qu’il n’est pas antisémite ! Comme s’il cherchait à se protéger d’une éventuelle répression judiciaire.

Cette épée de Damoclès ne l’empêche nullement de se déchainer sur les Juifs ni de multiplier les menaces ou les prophéties d’anéantissement à leur égard. « Ce procédé appartient au répertoire classique de l’antisémitisme », fait encore remarquer Simon Epstein. « Drumont recourait souvent à cette rhétorique qu’on peut résumer ainsi : si les Juifs continuent, ils verront que cela finira mal pour eux, tout en prenant soin de préciser que ce n’est pas lui qui frappera les Juifs. Drumont avait même une expression fétiche quand il s’adressait aux Juifs de France : « Vous me regretterez ! ». De la même manière ,Soral menace sans cesse les Juifs, mais il dit que ce sont les peuples qui se chargeront de les remettre à leur place ».

Que représente Alain Soral aujourd’hui ? Il n’a plus de débouché littéraire ni politique puisqu’il n’est plus au PC ni au FN. Son mouvement Egalité et réconciliation est groupusculaire et il ne parvient pas à créer autant la polémique qu’un Richard Millet par exemple. Alain Soral déploie pourtant une énergie énorme en réalisant des conférences ou des entretiens sur internet. « Pour comprendre le phénomène Soral, il faut le replacer dans le contexte des années 2000 pendant lesquelles on assiste à une course à la transgression antisémite illustrée parfaitement par l’émergence de Dieudonné », insiste Jean-Yves Camus, chercheur associé à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) et spécialiste de l’extrême droite. « Dans les deux cas, Soral et Dieudonné, ce n’est pas la profondeur de leur discours (très pauvre) qui suscite l’engouement, c’est plutôt leur capacité à dire des choses transgressives qui attire les gens ».

N’accorde-t-on pas une importance excessive à Alain Soral, pur produit d’une génération qui ne forge plus son opinion que sur internet à travers des plateformes de vidéos ? « Soral n’est qu’un producteur de vidéos », confirme Jean-Yves Camus. « Fort heureusement, il y a encore des individus qui cherchent à se forger une opinion politique ou citoyenne sans se coller 18h sur 24 sur Youtube ou Dailymotion. Pour cette catégorie d’individus, Soral ne passe pas. Il a certes sa petite niche auprès de la génération des 18 à 25 ans où certains ne vivent que par et pour internet. Mais à part elle, Soral n’a aucun débouché politique. Et même Marine Le Pen a fini par s’en débarrasser ».


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Rudi - 15/04/2013 - 22:24

    filigranes ne se gêne pas de mettre ses livres antisémitesPxmdR en valeur en connaissance de cause
    http://philosemitismeblog.blogspot.be/2011/09/antisemitisme-alain-soral-reinterprete.html

  • Par nicolas - 15/04/2013 - 22:29

    <p>
    Pensez-vous vraiment qu&#39;on trouve ce livre chez Filigranes ? Je ne pense pas.</p>

    <p>
    Nicolas Zomersztajn</p>

  • Par Rudi - 15/04/2013 - 23:59

    vous voulez l'échange des emails avec les 3 rappels avant d'obtenir sa réaction?
    vous voulez aussi la photo datée ?
    be my guest.

  • Par Nadine Otchakovsky - 17/04/2013 - 1:56

    J'espère que son obsession des Juifs l'empêche de vivre et de dormir!

  • Par Calypso - 24/09/2013 - 23:30

    mais oui je suis sûre qu'il est tellement obsédé par les juifs qu'il n'en dort plus, fait des cauchemars la nuit et hallucine le jour envahi par des visions d'horreur qui lui gâchent la vie, envahie par la haine et les délires.
    pauvre type, personne ne s'intéresse à lui et lui il ne vit que dans l'angoisse d'être envahi par les autres plus puissants, plus doués que lui, plus pas mal de choses encore dont le sens de la vie
    Notre cher Sigmund aurait décelé une pathologie qui le ronge et lui gâche la vie

  • Par Calypso - 24/09/2013 - 23:45

    Pourriez - vous donner les références , citables, de ces déclarations de Simon Epstein et de J-Y Camus ? merci

  • Par nicolas - 25/09/2013 - 8:59

    <p>
    Cher Calypso,</p>

    <p>
    Les propos de Camus et d&#39;Epstein ont &eacute;t&eacute; recueillis lors d&#39;interviews r&eacute;alis&eacute;s par l&#39;auteur de l&#39;article.</p>

    <p>
    Nicolas Zomersztajn, r&eacute;dacteur en chef de Regards</p>

  • Par armateo - 9/10/2013 - 12:17

    Alain Soral antisémite ? ... la réponse est claire et sans détour dans cette vidéo !

    http://www.dailymotion.com/video/xj7oyg_alain-soral-conference-de-bordeaux-2011_news

  • Par Hilda Hanna Atlan - 23/11/2015 - 12:55

    Cet excellent article analyse parfaitement les manières de penser de l'antisémite Alain Soral. C'est triste de voir ça. Heureusement, sa capacité de nuisance est quasi nulle.