Israël

Un second passeport « au cas où »....

Jeudi 9 juin 2011 par Ouri Wesoly

De toutes les mauvaises nouvelles qui parviennent d’Israël ces derniers temps, la plus effrayante et la plus triste est sans doute celle-ci : une majorité d’Israéliens cherche à acquérir une seconde nationalité « à tout hasard... ». Un camouflet brutal pour la droite israélienne.

Quand celui-là ne suffit plus...

Ce sont deux études du  Centre « Menahem Begin Heritage », où, à priori, les traîtres gauchistes ne doivent pas abonder, qui l’affirment : en 2008, « 59% des Israéliens se sont adressés ou avaient l’intention de s’adresser à une ambassade étrangère pour postuler à la citoyenneté et obtenir un passeport ou pour se renseigner à ce sujet ».

En 2010, le chiffre est passé à 69%. Plus d’un million d’Israéliens possèdent déjà le précieux sésame, dont 500.000 celui des Etats-Unis. Un processus que, curieusement, l'AIPAC, le puissant lobby juif pro-israélien, semble soutenir.

Il assure qu’en cas de besoin, le gouvernement américain accordera rapidement des passeports à tout Israélien qui le demandera. Autre terrible ironie de l’histoire : 100.000 Israéliens ont demandé -et obtenu- un passeport... allemand. 

Tout cela ne signifie évidemment pas qu’Israël va se vider sous peu de ses habitants. Il y a toujours eu nombre de « déçus du sionisme », avant et après la création de l’Etat. Et les plus anciens se souviennent peut-être d’une plaisanterie qui courrait au milieu des années 60 : « Le dernier à quitter le pays est prié d’éteindre la lumière »... 

Reste que la démarche, même théorique, est significative. Car quelles sont les raisons invoquées par les Israéliens pour en venir là ? La première est, bien sûr, existentielle : le pays est entouré d’ennemis proches ou lointains, avec des menaces qui vont des attentats terroristes à la bombe atomique en passant par des pluies de missiles.

Une situation que les gouvernements de droite se sont révélés incapables de modifier... quand ils ne l’ont pas aggravée. A quoi s’ajoute leur instrumentalisation de ces mêmes peurs pour conserver un consensus autour de leur politique.

Autre raison : la crainte qu’inspirent les colons de Cisjordanie. Beaucoup craignent, soit qu’ils déclenchent une guerre civile, soit qu’ils transforment tout Israël en un Etat qui leur ressemble : théocratique et fascisant. L’un n’empêchant pas l’autre, au demeurant.  

Nombre de ceux qui cherchent à acquérir une seconde nationalité considèrent aussi que le sionisme originel a été dévoyé et s’est éloigné des « valeurs juives ». Un  sentiment très répandu chez, par exemple, le million de Juifs venus de Russie dans les années 90 et dont 200.000 seraient déjà repartis...

La droite a autant échoué à l’intérieur qu’à l’extérieur

A tout cela s’ajoute un manque généralisé de considération et de confiance pour les dirigeants actuels, vus comme incompétents et corrompus. Si elle n’était pas aveugle à tout ce qui n’est pas ses certitudes, le constat serait terrible pour la droite : sa politique, et au-delà, son idéologie, ont autant échoué à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Ses excès nationalistes et religieux ont divisé le peuple d’Israël comme jamais, affaibli sa croyance en la justesse de sa cause, sapé sa confiance en l’avenir. Le seul point positif de la présence de la droite au pouvoir est d’accélérer la prise de conscience des Israéliens de l’impasse où elle a mené le pays.

Il est plus que temps pour les Israéliens d’en revenir aux fondamentaux du sionisme : obtenir un Etat-refuge, si réduit soit-il, où les Juifs puissent vivre dans la paix et la sécurité. A ce moment-là, ils n’auront plus besoin d’un autre passeport que le leur. Et aucune raison de l’utiliser.

 


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par sucher - 13/06/2011 - 17:47

    Comment body text

  • Par Daniel Donner - 14/06/2011 - 11:49

    "Autre raison : la crainte qu'inspirent les colons de Cisjordanie. Beaucoup craignent, soit qu'ils déclenchent une guerre civile, soit qu'ils transforment tout Israël en un Etat qui leur ressemble : théocratique et fascisant. L'un n'empêchant pas l'autre, au demeurant."

    D'ou vous tenez cette affirmation? Qui sont les "beaucoup"? Ou se sont-ils exprimes? Dans quel medias? Qui "craint" les "colons"?
    Comme avant le desengagement a Goush Katif, on attendait une guerre. Rien n'a eu lieu. Personne n'a leve le moindre fusil, le moindre couteau contre les soldats venus "desengager". Au pire il y a eu des oeufs, pour le dernier carre d'irreductibles.
    Et resultat, 6 ans apres, la grande majorite des expropries n'a pas encore recu les dedomagements promis, y compris les entreprises ou les agriculteurs. C'est comme cela que se passera aussi l'expulsion des colons israeliens des territoires alloues a la Palestine?

  • Par michael - 14/06/2011 - 11:57

    Vos arguments sont tres legers
    tout est la faute de la droite dites vous.
    c est comme si je vous disais que les gouvernement de gauche ont été des incapables et des corrompus .
    l'hypocrise de la gauche pseudo humaniste qui ne cessent de faire la morale nous fait craindre un etat d israel quI leur ressemble.
    EUX RISQUE DE NOUS FAIRE FUIR

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <div class="forum-post-wrapper">
    <div class="forum-post-panel-main clear-block">
    <div class="content">
    <p>
    R&eacute;ponses group&eacute;es pour Sucher, Daniel et Micha&euml;l : les chiffres ou opinions avanc&eacute;s dans l&#39;article proviennent des &eacute;tudes du Centre &laquo;Menahem Begin Heritage&quot;.&nbsp;</p>
    <p>
    La droite est au pouvoir en Isra&euml;l depuis 10 ans (avec une participation travailliste minoritaire). alors m&ecirc;me si elle n&#39;est pas responsable de tout, c&#39;est quand m&ecirc;me sa politique qui a men&eacute; le pays ou il est.</p>
    <p>
    Pour les colons: toute personne aimant la d&eacute;mocratie et la paix les craint. Leur haine et leur violence ne cesse de cro&icirc;tre et si le pire a &eacute;t&eacute; &eacute;vit&eacute; lors de l&#39;&eacute;vacuation de Gaza, il y a peu de chances qu&#39;il en aille de m&ecirc;me pour la Cisjordanie qui est coeur de leurs fantasmes nationalistes et religieux.&nbsp;</p>
    <p>
    Libre &agrave; vous de plaindre les expuls&eacute;s non encore relog&eacute;s. Personnellement, je m&#39;interesse davantage aux probl&egrave;mes des Juifs sionistes, ceux qui s&#39;installent en Isra&euml;l et pas &agrave; l&#39;&eacute;tranger. Et effectivement, les colons de Cisjordanie feraient bien d&#39;y refl&eacute;chir, m&ecirc;me si ce n&#39;est pas trop leur genre.</p>
    <p>
    Enfin, pour Micha&euml;l: qui diable vous fait la morale, mon bon? Si vous voulez vivre dans la peur, la col&egrave;re et le sang, libre &agrave; vous. Mais nous, &agrave; gauche, nous ne croyons pas que ce soit le destin que le peuple d&#39;Isra&euml;l m&eacute;rite et d&eacute;sire. Ca va ou est-ce trop humaniste pour vous?</p>
    </div>
    </div>
    </div>

  • Par owesoly - 14/06/2011 - 12:47

    <div class="forum-post-wrapper">
    <div class="forum-post-panel-main clear-block">
    <div class="content">
    <p>
    R&eacute;ponses group&eacute;es pour Sucher, Daniel et Micha&euml;l : les chiffres ou opinions avanc&eacute;s dans l&#39;article proviennent des &eacute;tudes du Centre &laquo;Menahem Begin Heritage&quot;.&nbsp;</p>
    <p>
    La droite est au pouvoir en Isra&euml;l depuis 10 ans (avec une participation travailliste minoritaire). alors m&ecirc;me si elle n&#39;est pas responsable de tout, c&#39;est quand m&ecirc;me sa politique qui a men&eacute; le pays ou il est.</p>
    <p>
    Pour les colons: toute personne aimant la d&eacute;mocratie et la paix les craint. Leur haine et leur violence ne cesse de cro&icirc;tre et si le pire a &eacute;t&eacute; &eacute;vit&eacute; lors de l&#39;&eacute;vacuation de Gaza, il y a peu de chances qu&#39;il en aille de m&ecirc;me pour la Cisjordanie qui est coeur de leurs fantasmes nationalistes et religieux.&nbsp;</p>
    <p>
    Libre &agrave; vous de plaindre les expuls&eacute;s non encore relog&eacute;s. Personnellement, je m&#39;interesse davantage aux probl&egrave;mes des Juifs sionistes, ceux qui s&#39;installent en Isra&euml;l et pas &agrave; l&#39;&eacute;tranger. Et effectivement, les colons de Cisjordanie feraient bien d&#39;y refl&eacute;chir, m&ecirc;me si ce n&#39;est pas trop leur genre.</p>
    <p>
    Enfin, pour Micha&euml;l: qui diable vous fait la morale, mon bon? Si vous voulez vivre dans la peur, la col&egrave;re et le sang, libre &agrave; vous. Mais nous, &agrave; gauche, nous ne croyons pas que ce soit le destin que le peuple d&#39;Isra&euml;l m&eacute;rite et d&eacute;sire. Ca va ou est-ce trop humaniste pour vous?</p>
    </div>
    </div>
    </div>

  • Par MICHAEL - 14/06/2011 - 14:33

    Les différents gouvernements israéliens de droite ou de gauche ont accordés certains privilèges fiscaux ou sociaux dans le but d'encourager l'installation en Judée samarie.
    avez vous oublié?
    Ce n est d ailleurs pas une terre étrangère comme vous le dites.
    cela ne m étonne pas que les expulses du gouch katif ne vous intéresse pas.
    c est votre coté humaniste.
    pourtant ce sont des juifs sionistes installes chez eux .
    tout est question de négociation a condition de pas nous prendre pour des poires.


    rappelons les exigences palestiniennes d Abbas

    Un arrangement négocié avec Israël si l'Etat juif se retire des territoires occupés depuis la guerre de 1967
    avec Jérusalem pour capitale
    Un gouvernement palestinien d'union réunissant toutes les factions, dont le Hamas et le Fatah : la garantie du droit de retour des réfugiés palestiniens dans leurs anciens foyers à l'intérieur d'Israël, et la libération de tous les prisonniers palestiniens en Israël
    l'accélération des efforts pour incorporer le Hamas et le jihad islamique sous le parapluie de l'OLP (Organisation de Libération de la Palestine), qui a négocié des accords de paix intérimaires dans le passé ».

    Vous trouvez cela acceptable.?
    désolé moi pas.


  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Je ne veux pas m&#39;avancer trop, Micha&euml;l, mais j&#39;ai l&#39;impression que, politquement parlant, nous ne sommes pas tout &agrave; fait d&#39;accord.&nbsp; C&#39;est p&eacute;nible &agrave; admettre, bien s&ucirc;r, mais je ne doute pas que nous arriverons tous deux &agrave; survivre &agrave; cette d&eacute;plorable situation. Comme nous nous sommes tous deux exprim&eacute;s sur ces questions, pourquoi ne pas en rester l&agrave;&nbsp; en attendant d&#39;autres divergences ?</p>

  • Par owesoly - 14/06/2011 - 14:41

    <p>
    Je ne veux pas m&#39;avancer trop, Micha&euml;l, mais j&#39;ai l&#39;impression que, politquement parlant, nous ne sommes pas tout &agrave; fait d&#39;accord.&nbsp; C&#39;est p&eacute;nible &agrave; admettre, bien s&ucirc;r, mais je ne doute pas que nous arriverons tous deux &agrave; survivre &agrave; cette d&eacute;plorable situation. Comme nous nous sommes tous deux exprim&eacute;s sur ces questions, pourquoi ne pas en rester l&agrave;&nbsp; en attendant d&#39;autres divergences ?</p>

  • Par jjhuyse - 27/02/2015 - 12:42

    Afin d'être complet il faudrait aussi considérer les points suivants :
    1) De très nombreux sabras ont une double nationalité de par le pays d'origine de leurs parents.
    2) De par mariage avec un nouvel immigrant, le conjoint israélien (homme ou femme) obtient en général la nationalité de l'immigrant.
    3) Les israéliens sont voyageurs. Lorsqu'ils le peuvent ils cherchent à obtenir une autre nationalité pour faciliter leurs déplacements, entre-autres professionnels. J'en connais vraiment beaucoup. Tous ne réussissent pas cependant.
    4) La plupart des nouveaux immigrants gardent leur nationalité d'origine. C'était mon cas, j'ai la double nationalité.
    5) Les enfants des couples sabras-immigrants obtiennent en général la nationalité de l'immigrant. C'était le cas de ma plus jeune fille, née en Israël.
    Cela fait donc un total important d'israéliens qui peuvent avoir une double nationalité.
    La croissance du nombre de bi-nationaux s'explique aussi par l'augmentation du nombre important de français et sud-américains qui ont fait leur Alyiah ces dernières années et qui ont bien sûr gardé leur nationalité française ou autre. J'ignore si c'est le cas des russes.
    Bref, un titre comme "Un second passeport au cas où..." est biaisé car il ne tient pas compte de toutes les données même si les chiffres bruts peuvent être vérifiés.
    Je vais très souvent en Israël et je connais vraiment beaucoup d'israéliens. De tous ceux, et c'est la majorité, qui ont une double nationalité, pas un ne m'a dit que c'était "au cas où..." Mais je suppose qu'il doit y en avoir.

  • Par jjhuyse - 14/06/2011 - 20:22

    Afin d'être complet il faudrait aussi considérer les points suivants :
    1) De très nombreux sabras ont une double nationalité de par le pays d'origine de leurs parents.
    2) De par mariage avec un nouvel immigrant, le conjoint israélien (homme ou femme) obtient en général la nationalité de l'immigrant.
    3) Les israéliens sont voyageurs. Lorsqu'ils le peuvent ils cherchent à obtenir une autre nationalité pour faciliter leurs déplacements, entre-autres professionnels. J'en connais vraiment beaucoup. Tous ne réussissent pas cependant.
    4) La plupart des nouveaux immigrants gardent leur nationalité d'origine. C'était mon cas, j'ai la double nationalité.
    5) Les enfants des couples sabras-immigrants obtiennent en général la nationalité de l'immigrant. C'était le cas de ma plus jeune fille, née en Israël.
    Cela fait donc un total important d'israéliens qui peuvent avoir une double nationalité.
    La croissance du nombre de bi-nationaux s'explique aussi par l'augmentation du nombre important de français et sud-américains qui ont fait leur Alyiah ces dernières années et qui ont bien sûr gardé leur nationalité française ou autre. J'ignore si c'est le cas des russes.
    Bref, un titre comme "Un second passeport au cas où..." est biaisé car il ne tient pas compte de toutes les données même si les chiffres bruts peuvent être vérifiés.
    Je vais très souvent en Israël et je connais vraiment beaucoup d'israéliens. De tous ceux, et c'est la majorité, qui ont une double nationalité, pas un ne m'a dit que c'était "au cas où..." Mais je suppose qu'il doit y en avoir.

  • Par Victor PEREZ - 15/06/2011 - 8:08

    Je vous cite:

    "obtenir un Etat-refuge, si réduit soit-il, où les Juifs puissent vivre dans la paix et la sécurité"

    Il semble bien que vos amis de gauche ne l'ont pas également obtenu cet état-refuge ! Et même que leurs politiques ont ramené TOUTES les guerres ! 1948, 1956, 1973, la première Intifada, la deuxième Intifada, la deuxième guerre du Liban et la guerre de Gaza.

    Il a fallu en revanche que la droite revienne au pouvoir pour ramener le calme au Liban en 1982 et lors de la deuxième Intifada.

    Bref! Toute vote "analyse" est bonne à être jeter à la poubelle.

    Quant à vivre dans la "paix et la sécurité", il faut être vraiment être naïf pour croire que les voisins d'Israël lui reconnaîtront un quelconque droit dans la région.

  • Par CSL - 15/06/2011 - 8:15

    Comment body text

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Vos propos m&#39;&eacute;tonnent quelque peu, M. Perez : je vous croyais un ardent d&eacute;fenseur d&#39;Isra&euml;l et que lis-je? Les gouvernements isra&eacute;liens sont responsables de toutes les guerres depuis celle de 1948 jusqu&#39;&agrave; celle de Gaza (2008-2009) ?</p>
    <p>
    Curieuse aussi votre vision de la guerre au Liban o&ugrave; la droite &quot;a ramen&eacute; le calme en 1982&#39;. Pouriez-vous pr&eacute;ciser pendant combien de minutes? L&#39;occupation du sud Liban qui s&#39;en est suivie pendant 22 ans a co&ucirc;t&eacute; la vie &agrave; 1200 soldats isra&eacute;liens, fait plusieurs milliers de bless&eacute;s et disparus et a abouti au remplacement de l&#39;OLP pat le Hezbollah. Bonjour, le calme.</p>
    <p>
    Je me permets par ailleurs de d&eacute;plorer votre vision quelque peu pessimiste de l&#39;avenir: si &quot;les voisins d&#39;Isra&euml;l ne lui reconna&icirc;tront jamais un quelconque droit&quot; , quelle perspective lui reste-t-il? Une suite sans fin de guerres jusqu&#39;&agrave; l&#39;ineluctable d&eacute;faite? Nous, les &quot;na&iuml;fs&quot; , ne nous r&eacute;signons pas aussi ais&eacute;ment que vous &agrave; un tel processus.</p>

  • Par owesoly - 15/06/2011 - 9:55

    <p>
    Vos propos m&#39;&eacute;tonnent quelque peu, M. Perez : je vous croyais un ardent d&eacute;fenseur d&#39;Isra&euml;l et que lis-je? Les gouvernements isra&eacute;liens sont responsables de toutes les guerres depuis celle de 1948 jusqu&#39;&agrave; celle de Gaza (2008-2009) ?</p>
    <p>
    Curieuse aussi votre vision de la guerre au Liban o&ugrave; la droite &quot;a ramen&eacute; le calme en 1982&#39;. Pouriez-vous pr&eacute;ciser pendant combien de minutes? L&#39;occupation du sud Liban qui s&#39;en est suivie pendant 22 ans a co&ucirc;t&eacute; la vie &agrave; 1200 soldats isra&eacute;liens, fait plusieurs milliers de bless&eacute;s et disparus et a abouti au remplacement de l&#39;OLP pat le Hezbollah. Bonjour, le calme.</p>
    <p>
    Je me permets par ailleurs de d&eacute;plorer votre vision quelque peu pessimiste de l&#39;avenir: si &quot;les voisins d&#39;Isra&euml;l ne lui reconna&icirc;tront jamais un quelconque droit&quot; , quelle perspective lui reste-t-il? Une suite sans fin de guerres jusqu&#39;&agrave; l&#39;ineluctable d&eacute;faite? Nous, les &quot;na&iuml;fs&quot; , ne nous r&eacute;signons pas aussi ais&eacute;ment que vous &agrave; un tel processus.</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Nous mettons votre commentaire en ligne, CSL, parce que vous avez bien voulu prendre la peine de l&#39;&eacute;crire et de nous le faire parvenir. Il est cependant difficile d&#39;en disctuer tant vous semblez avoir lu l&#39;article correspondant avec rapidit&eacute;, d&eacute;j&agrave;&nbsp; qu&#39;il n&#39;y a pas de &quot;Jacques Attal&quot; dans notre r&eacute;daction...</p>
    <p>
    Quant au reste, soit -hypoth&egrave;se au demeurant envisageable- mon texte est parfaitement incompr&eacute;hensible soit votre lecture en est compl&egrave;tement biais&eacute;e, ce qui ne me semble pas improbable non plus.</p>

  • Par owesoly - 15/06/2011 - 10:07

    <p>
    Nous mettons votre commentaire en ligne, CSL, parce que vous avez bien voulu prendre la peine de l&#39;&eacute;crire et de nous le faire parvenir. Il est cependant difficile d&#39;en disctuer tant vous semblez avoir lu l&#39;article correspondant avec rapidit&eacute;, d&eacute;j&agrave;&nbsp; qu&#39;il n&#39;y a pas de &quot;Jacques Attal&quot; dans notre r&eacute;daction...</p>
    <p>
    Quant au reste, soit -hypoth&egrave;se au demeurant envisageable- mon texte est parfaitement incompr&eacute;hensible soit votre lecture en est compl&egrave;tement biais&eacute;e, ce qui ne me semble pas improbable non plus.</p>

  • Par Victor PEREZ - 15/06/2011 - 11:50

    Mr Wesoly,

    Pourquoi détourner mes propos ? Ais-je dit qu'Israël était responsable de la haine l'entourant ? Bien sûr que non. Ce que j'ai ecris n'est rien d'autre que la faillite de la gauche dans le combat d'une reconnaissance d'Israël comme état-juif de la part de ses voisins.

    Vous qui affirmez haut et fort la responsabilité de la droite, et donc d'Israël, dans la situation actuelle je ne m'attendais pas à autre chose.

    Ceci dit, où avez vous tiré "1200 soldats israéliens, fait plusieurs milliers de blessés et disparus" pendant "L'occupation du sud Liban qui s'en est suivie pendant 22 ans" ????????????

    Pendant 18 années, et non pas 22, il y eu surtout le calme à la frontière nord quand bien même l'on a compté plusieurs soldats assassinés et non pas 1200.

    Ce chiffe est du à l'intifada d'Al-Asqsa due à la politique de votre bord entre 1999 et 2000. Une politique que le Likoud a été contraint de stopper par la force de Tsahal. Un parti qui a été trahi par la suite par le revirement de Sharon (qui a du vous faire plaisir) et son retrait de Gaza. Un retrait dont on connaît tous le résultat.

    Un résultat semblable a celui obtenu au Liban par le retrait unilatéral opéré sous la conduite d'Ehud Barak chef de votre bord politique.

    Quant à la paix, Israël n'aura que celui que voudront bien lui offrir ses voisins. il n'est pas maître en cette matière.

    Le peuple israélien ne vous attend pas pour faire la paix. Croyez moi que dès qu'il aura un partenaire réel et non imaginaire, il mandatera un gouvernement pour signer cette paix si attendue.

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Ma foi, &nbsp;M.P&egrave;rez,&nbsp; votre commentaire pr&eacute;c&eacute;dent est en ligne, les internautes peuvent donc juger si j&rsquo;ai ou non d&eacute;tourn&eacute; vos propos&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;Et m&ecirc;me que leurs politiques ont ramen&eacute; TOUTES les guerres ! 1948, 1956, 1973, etc &nbsp;&raquo;</em></p>
    <p>
    Pour le reste, la gauche n&rsquo;est, de fait, pas parvenue (pas encore) &agrave; faire la paix avec les Palestiniens. Au moins, s&rsquo;y est elle essay&eacute;e, contrairement &agrave; ceux de votre opinion. Itzhak Rabin aurait peut &ecirc;tre pu y parvenir.</p>
    <p>
    S il n&rsquo;avait &eacute;t&eacute; assassin&eacute; &nbsp;par un d&eacute;bile religieux d&rsquo;extr&ecirc;me-droite. &nbsp;Et si M. Netanyahou ne lui avait succ&eacute;d&eacute; pour mener la m&ecirc;me politique de mensonges et d&rsquo;immobilisme qu&rsquo;aujourd&rsquo;hui.</p>
    <p>
    Les retraits de Gaza et du sud Liban auraient pu &ecirc;tre des r&eacute;ussites mais, &agrave; mon sens, l&rsquo;erreur des Premiers Ministres Sharon et Barak a &eacute;t&eacute; de les effectuer de fa&ccedil;on unilat&eacute;rale, sans les n&eacute;gocier avec l&rsquo;Autorit&eacute; palestinienne et le gouvernement libanais</p>
    <p>
    Je m&rsquo;&eacute;tonne de lire que &laquo;&nbsp;<em>Isra&euml;l n&rsquo;aura que la paix que voudront bien lui offrir ses voisins&nbsp;&raquo;.&nbsp; </em>Il est autant &laquo;&nbsp;<em>ma&icirc;tre en ce domaine</em>&nbsp;&raquo; que le camp d&rsquo;en face, me semble-t-il et m&ecirc;me davantage puisqu&rsquo;il d&eacute;tient &nbsp;-pour le moment- &nbsp;les principaux &nbsp;atouts&nbsp;: les Territoires occup&eacute;s, la sup&eacute;riorit&eacute; militaire et le soutien des Etats-Unis.</p>
    <p>
    Le point est que les m&eacute;diocres politiciens que vous soutenez privil&eacute;gient la possession d&rsquo;une Cisjordanie dont Isra&euml;l n&rsquo;a nul besoin &agrave; la possibilit&eacute; de s&rsquo;ins&eacute;rer enfin dans la r&eacute;gion. Enfin, il est des plus probable que le peuple isra&eacute;lien &nbsp;ne m&rsquo;attend pas pour faire la paix. Mais a-t-il davantage besoin de gens comme vous qui ne l&rsquo;incitent qu&rsquo;&agrave; faire la guerre&nbsp;?</p>
    <p>
    PS&nbsp;: pour le Liban, mea culpa, je me suis trop fi&eacute; &agrave; ma m&eacute;moire. Vous avez raison&nbsp;: l&rsquo;occupation n&rsquo;a dur&eacute; &laquo;&nbsp;que&nbsp;&raquo; 18 ans et n&rsquo;a fait &laquo;&nbsp;que&nbsp;&raquo; 670 morts isra&eacute;liens. Cela change-t-il le fait que la guerre du Liban de 1982 a &eacute;t&eacute; un &eacute;chec et une erreur&nbsp;?</p>

  • Par owesoly - 15/06/2011 - 16:44

    <p>
    Ma foi, &nbsp;M.P&egrave;rez,&nbsp; votre commentaire pr&eacute;c&eacute;dent est en ligne, les internautes peuvent donc juger si j&rsquo;ai ou non d&eacute;tourn&eacute; vos propos&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;Et m&ecirc;me que leurs politiques ont ramen&eacute; TOUTES les guerres ! 1948, 1956, 1973, etc &nbsp;&raquo;</em></p>
    <p>
    Pour le reste, la gauche n&rsquo;est, de fait, pas parvenue (pas encore) &agrave; faire la paix avec les Palestiniens. Au moins, s&rsquo;y est elle essay&eacute;e, contrairement &agrave; ceux de votre opinion. Itzhak Rabin aurait peut &ecirc;tre pu y parvenir.</p>
    <p>
    S il n&rsquo;avait &eacute;t&eacute; assassin&eacute; &nbsp;par un d&eacute;bile religieux d&rsquo;extr&ecirc;me-droite. &nbsp;Et si M. Netanyahou ne lui avait succ&eacute;d&eacute; pour mener la m&ecirc;me politique de mensonges et d&rsquo;immobilisme qu&rsquo;aujourd&rsquo;hui.</p>
    <p>
    Les retraits de Gaza et du sud Liban auraient pu &ecirc;tre des r&eacute;ussites mais, &agrave; mon sens, l&rsquo;erreur des Premiers Ministres Sharon et Barak a &eacute;t&eacute; de les effectuer de fa&ccedil;on unilat&eacute;rale, sans les n&eacute;gocier avec l&rsquo;Autorit&eacute; palestinienne et le gouvernement libanais</p>
    <p>
    Je m&rsquo;&eacute;tonne de lire que &laquo;&nbsp;<em>Isra&euml;l n&rsquo;aura que la paix que voudront bien lui offrir ses voisins&nbsp;&raquo;.&nbsp; </em>Il est autant &laquo;&nbsp;<em>ma&icirc;tre en ce domaine</em>&nbsp;&raquo; que le camp d&rsquo;en face, me semble-t-il et m&ecirc;me davantage puisqu&rsquo;il d&eacute;tient &nbsp;-pour le moment- &nbsp;les principaux &nbsp;atouts&nbsp;: les Territoires occup&eacute;s, la sup&eacute;riorit&eacute; militaire et le soutien des Etats-Unis.</p>
    <p>
    Le point est que les m&eacute;diocres politiciens que vous soutenez privil&eacute;gient la possession d&rsquo;une Cisjordanie dont Isra&euml;l n&rsquo;a nul besoin &agrave; la possibilit&eacute; de s&rsquo;ins&eacute;rer enfin dans la r&eacute;gion. Enfin, il est des plus probable que le peuple isra&eacute;lien &nbsp;ne m&rsquo;attend pas pour faire la paix. Mais a-t-il davantage besoin de gens comme vous qui ne l&rsquo;incitent qu&rsquo;&agrave; faire la guerre&nbsp;?</p>
    <p>
    PS&nbsp;: pour le Liban, mea culpa, je me suis trop fi&eacute; &agrave; ma m&eacute;moire. Vous avez raison&nbsp;: l&rsquo;occupation n&rsquo;a dur&eacute; &laquo;&nbsp;que&nbsp;&raquo; 18 ans et n&rsquo;a fait &laquo;&nbsp;que&nbsp;&raquo; 670 morts isra&eacute;liens. Cela change-t-il le fait que la guerre du Liban de 1982 a &eacute;t&eacute; un &eacute;chec et une erreur&nbsp;?</p>

  • Par Daniel Donner - 16/06/2011 - 8:09

    "Pour les colons: toute personne aimant la démocratie et la paix les craint. Leur haine et leur violence ne cesse de croître..."

    Cela aussi ca vient du Begin Heritage, ou c'est du Ouri Wesoly?

    "... et si le pire a été évité lors de l'évacuation de Gaza, il y a peu de chances qu'il en aille de même pour la Cisjordanie qui est coeur de leurs fantasmes nationalistes et religieux. "

    Le pire a ete evite. Grace a qui? A ceux qui criait deja au coup d'etat ou grace aux colons et a leur respect de la democratie? Par quelle demarche a-t-il ete evite? Qui a imagine ce pire? Qui refuse de reconnaitre l'erreur de ses analyses a propos de ce pire promi qui ne fut pas?
    Meu oui, ces affirmations sont objectives et tirees de faits connus, pas du tout de la propagande palestinienne. Meu non!
    Quant aux fantasmes nationalistes de ces colons... Mes grands-parents, et les leurs ont reve de Jerusalem, Hevron et Sh'hem, pas de Tel Aviv, 'Holon ou Bat Yam. Grace a ces fantasmes entretenus durant des siecles, l'etat d'Israel a pu revoir le jour.
    Mais entre les fantasmes et le realisme, mon grand-pere se satisfaisait du "petit Israel". De meme, "les colons" (entite inexistante qui me rappelle un peu certains "les Juifs") quitteront Beit El ou Psagot, comme ils ont abandonne Cfar Darom ou Atsmona. Pour eux pas de difference, la terre d'Israel est une et indivisible. Quant a Jerusalem, si le Mur occidental vous vous en foutez, sachez que la majorite des Israeliens veut le garder. Passons sur les accords signes par la Jordanie en 48 qui promettaient de considerer un acces aux Juifs a leur lieu de culte qui ne fut jamais suivi que de silence jusqu'en 67, on empeche comment des Palestiniens de caillasser les Juifs qui y prient a partir de l'esplanade du Temple?

    "Cela change-t-il le fait que la guerre du Liban de 1982 a été un échec et une erreur ?"

    Quant a la guerre du Liban, se rappeler des morts qu'elle a coute en "oubliant" ce qui etait avant, c'est faire preuve de recherche historique approfindie. En voyant ce que le 'Hamas fait dans un Gaza un rien isole du monde, je n'ose pas imagine ce que le Fatah eu pu faire d'un Fatahland decrie par tous au Liban en 1983 sans cette guerre.

  • Par Victor PEREZ - 16/06/2011 - 10:59

    Comme vous dites les lecteurs jugeront ce que j'ai écris ici ou ailleurs. Ceci dit vous avez une curieuse façon d'analyser les faits.

    « Et si M. Netanyahou ne lui avait succédé pour mener la même politique de mensonges et d'immobilisme qu'aujourd'hui. » Pour quelles raisons a-t-il été élu ? Est-ce peut-être pour la raison que vos ''partenaires pour la paix '' préféraient alors faire couler le sang israélien ? Netanyahou a été élu en 1996 en place et lieu alors du favori Shimon Pérès. Trois ans plus tard et la sécurité revenue l'un de vos héros a été élu a été mandaté pour signer la paix, il « ramena la guerre ». Terme que j'utilise à dessein pour bien démontrer que SA politique de gauche en est la responsable et non pas Israël. Avez-vous compris la nuance ? Je suis sûr que les lecteurs ''jugeront'' comme vous dites.

    Les « médiocres politiciens » que je soutiens ont l'avantage de préserver la calme. Ainsi, rappelons nous Begin (z'l) qui signa la paix avec l'Egypte et mena la guerre de 1982 ce qui octroya jusqu'en 2006 une tranquillité aux habitants du nord. Une tranquillité perdue car Olmert était « fatigué de combattre ». Vous souvenez vous ?

    Ces « médiocres politiciens » ont l'avantage d'affirmer haut et fort qu'Israël a AUSSI des droits que vos amis de gauche ont jeté. Ainsi en est-il de la reconnaissance d'Israël comme état du peuple juif. De Jérusalem, qui se trouve en Judée (et non pas en Cisjordanie comme vous l'écrivez), capitale UNE et INDIVISIBLE de l'état. Du droit des Juifs d'être citoyens ''palestiniens'' pour continuer à vivre sur la terre des ancêtres que vous n'hésitez pas à enterrer à nouveau au nom de principes qui appliqués nous interpelleront sur notre raison d'être en cet endroit ? Et d'autres encore que vous avez probablement oublié et qu'il est inutile de rappeler et perdre du temps.

    Bref ! Vous, et vos amis de cette gauche fétide, vous vous rattachez à un plan de paix éphémère qui n'amènera rien d'autre que la disparition du pays que vous dites aimer.

    Je préfère, quant à moi, vous déplaire -et passer pour un extrémiste de droite comme vous avez l'habitude de considérer ceux qui sont en désaccord avec vous- et rester les pieds sur terre et attendre que l'intention du ''partenaire'' soit réellement la paix et non pas un subterfuge.

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Bien, bien Daniel, je vous entends: les colons sont des gens &eacute;patants. Ils ne posent aucun probl&egrave;me l&agrave; o&ugrave; ils sont et ils s&#39;en iront d&egrave;s qu&#39;on le leur demandera m&ecirc;me s&#39;ils ont raison d&#39;y &ecirc;tre. Comment ai-je pu ne pas m&#39;en apercevoir plus t&ocirc;t?&nbsp;</p>

  • Par owesoly - 17/06/2011 - 10:41

    <p>
    Bien, bien Daniel, je vous entends: les colons sont des gens &eacute;patants. Ils ne posent aucun probl&egrave;me l&agrave; o&ugrave; ils sont et ils s&#39;en iront d&egrave;s qu&#39;on le leur demandera m&ecirc;me s&#39;ils ont raison d&#39;y &ecirc;tre. Comment ai-je pu ne pas m&#39;en apercevoir plus t&ocirc;t?&nbsp;</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Je pourrais vous retourner le compliment, M. Perez, sur votre fa&ccedil;on d&rsquo;analyser les faits mais laissons cela. Il est &eacute;vident que nos mani&egrave;res de voir divergent sur quasi tous les points, c&rsquo;est d&rsquo;ailleurs ce qui fait l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t (enfin, je l&rsquo;esp&egrave;re) de cette discussion.</p>
    <p>
    A titre personnel, en tous cas, je suis toujours int&eacute;ress&eacute; &agrave; lire une argumentation structur&eacute;e venant de votre camp (plaisir trop rare, h&eacute;las) ne serait-ce que pour v&eacute;rifier sa faiblesse. Et donc, si d&eacute;j&agrave; on cause, apr&egrave;s le pass&eacute; et le pr&eacute;sent, auriez vous l&rsquo;amabilit&eacute; de nous faire part de la vision qu&rsquo;ont vos amis du futur d&rsquo;Isra&euml;l, &agrave; 10/ 15 ans&nbsp;mettons ?</p>
    <p>
    En admettant qu&rsquo;ils restent au pouvoir, la Cisjordanie sera alors quasi enti&egrave;rement emplie de &laquo;&nbsp;Juifs citoyens palestiniens&nbsp;&raquo; comme vous dites et, de facto ou de jur&eacute;, votre &laquo;&nbsp;Grand Isra&euml;l&nbsp;&raquo; sera une r&eacute;alit&eacute;. &nbsp;</p>
    <p>
    Ce magnifique r&eacute;sultat atteint, pourriez-vous expliquer &agrave; nos internautes comment il contribuera &agrave; la paix et la s&eacute;curit&eacute; d&rsquo;Isra&euml;l&nbsp;? Je n&rsquo;ai pas besoin de vous rappeler qu&rsquo;au lieu de &nbsp;20% aujourd&rsquo;hui, les &laquo;&nbsp;Arabes en Isra&euml;l&nbsp;&raquo; repr&eacute;senteront &nbsp;alors entre 40 et 50 % de la population.</p>
    <p>
    Vos amis entendent-ils, en bon d&eacute;mocrates, leur donneront-ils le droit de vote&nbsp;pour la Knesset&nbsp;?&nbsp;Ou, en bon Juifs, en faire des citoyens de second ordre&nbsp;? &nbsp;Les &laquo;&nbsp;transf&eacute;rer&nbsp;&raquo; en quelque lieu, peut &ecirc;tre&nbsp;?</p>
    <p>
    Tranquille, gr&acirc;ce &agrave; vous, &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur, Isra&euml;l le sera-t-il aussi &agrave; l&rsquo;ext&eacute;rieur&nbsp;? L&rsquo;Egypte, la Syrie, la Jordanie, sans m&ecirc;me parler du Hamas et du reste de Palestiniens seront-ils si satisfaits de cette situation qu&rsquo;ils deviendront enfin de &laquo;&nbsp;vrais partenaires&nbsp;&raquo; pour la paix&nbsp;?</p>
    <p>
    Et tant qu&rsquo;on y est, le reste du monde se sera-t-il ralli&eacute; en masse autour de cette solution si satisfaisante pour vos amis&nbsp;? &nbsp;Oui, vraiment, si vous en aviez le temps, j&rsquo;aimerais conna&icirc;tre votre conception de l&rsquo;avenir vers lequel votre camp m&egrave;ne Isra&euml;l.</p>
    <p>
    PS.&nbsp;: Oserais-je vous prier de continuer &agrave; ma&icirc;triser votre fougue naturelle, comme vous le faites depuis le d&eacute;but&nbsp;? &nbsp;M&ecirc;me si je ne doute pas qu&rsquo;ils refl&egrave;tent votre pens&eacute;e, l&rsquo;utilisation de certains &nbsp;adjectifs &nbsp;ou de proc&egrave;s d&rsquo;intention hasardeux sont inutilement d&eacute;sagr&eacute;ables. J&rsquo;en ai autant, sinon davantage, &agrave; votre service mais est-ce bien n&eacute;cessaire&nbsp;?</p>

  • Par owesoly - 17/06/2011 - 10:47

    <p>
    Je pourrais vous retourner le compliment, M. Perez, sur votre fa&ccedil;on d&rsquo;analyser les faits mais laissons cela. Il est &eacute;vident que nos mani&egrave;res de voir divergent sur quasi tous les points, c&rsquo;est d&rsquo;ailleurs ce qui fait l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t (enfin, je l&rsquo;esp&egrave;re) de cette discussion.</p>
    <p>
    A titre personnel, en tous cas, je suis toujours int&eacute;ress&eacute; &agrave; lire une argumentation structur&eacute;e venant de votre camp (plaisir trop rare, h&eacute;las) ne serait-ce que pour v&eacute;rifier sa faiblesse. Et donc, si d&eacute;j&agrave; on cause, apr&egrave;s le pass&eacute; et le pr&eacute;sent, auriez vous l&rsquo;amabilit&eacute; de nous faire part de la vision qu&rsquo;ont vos amis du futur d&rsquo;Isra&euml;l, &agrave; 10/ 15 ans&nbsp;mettons ?</p>
    <p>
    En admettant qu&rsquo;ils restent au pouvoir, la Cisjordanie sera alors quasi enti&egrave;rement emplie de &laquo;&nbsp;Juifs citoyens palestiniens&nbsp;&raquo; comme vous dites et, de facto ou de jur&eacute;, votre &laquo;&nbsp;Grand Isra&euml;l&nbsp;&raquo; sera une r&eacute;alit&eacute;. &nbsp;</p>
    <p>
    Ce magnifique r&eacute;sultat atteint, pourriez-vous expliquer &agrave; nos internautes comment il contribuera &agrave; la paix et la s&eacute;curit&eacute; d&rsquo;Isra&euml;l&nbsp;? Je n&rsquo;ai pas besoin de vous rappeler qu&rsquo;au lieu de &nbsp;20% aujourd&rsquo;hui, les &laquo;&nbsp;Arabes en Isra&euml;l&nbsp;&raquo; repr&eacute;senteront &nbsp;alors entre 40 et 50 % de la population.</p>
    <p>
    Vos amis entendent-ils, en bon d&eacute;mocrates, leur donneront-ils le droit de vote&nbsp;pour la Knesset&nbsp;?&nbsp;Ou, en bon Juifs, en faire des citoyens de second ordre&nbsp;? &nbsp;Les &laquo;&nbsp;transf&eacute;rer&nbsp;&raquo; en quelque lieu, peut &ecirc;tre&nbsp;?</p>
    <p>
    Tranquille, gr&acirc;ce &agrave; vous, &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur, Isra&euml;l le sera-t-il aussi &agrave; l&rsquo;ext&eacute;rieur&nbsp;? L&rsquo;Egypte, la Syrie, la Jordanie, sans m&ecirc;me parler du Hamas et du reste de Palestiniens seront-ils si satisfaits de cette situation qu&rsquo;ils deviendront enfin de &laquo;&nbsp;vrais partenaires&nbsp;&raquo; pour la paix&nbsp;?</p>
    <p>
    Et tant qu&rsquo;on y est, le reste du monde se sera-t-il ralli&eacute; en masse autour de cette solution si satisfaisante pour vos amis&nbsp;? &nbsp;Oui, vraiment, si vous en aviez le temps, j&rsquo;aimerais conna&icirc;tre votre conception de l&rsquo;avenir vers lequel votre camp m&egrave;ne Isra&euml;l.</p>
    <p>
    PS.&nbsp;: Oserais-je vous prier de continuer &agrave; ma&icirc;triser votre fougue naturelle, comme vous le faites depuis le d&eacute;but&nbsp;? &nbsp;M&ecirc;me si je ne doute pas qu&rsquo;ils refl&egrave;tent votre pens&eacute;e, l&rsquo;utilisation de certains &nbsp;adjectifs &nbsp;ou de proc&egrave;s d&rsquo;intention hasardeux sont inutilement d&eacute;sagr&eacute;ables. J&rsquo;en ai autant, sinon davantage, &agrave; votre service mais est-ce bien n&eacute;cessaire&nbsp;?</p>

  • Par Victor PEREZ - 17/06/2011 - 11:59

    Evacuons les mots qui fâchent. Ma ''fougue naturelle'' n'a d'égale que votre mépris des Juifs qui pensent différemment de vous et qui suinte de TOUS vos articles. Dois-je vous rappeler, entre multiples choses, que vous dénigrez le droit des Israéliens à choisir librement leurs représentants. Netanyahou est-il légitime à vos yeux ??? Evidemment que non !

    Et pourtant, c'est un choix que tous véritables démocrates se doit de respecter. Mais l'êtes-vous ?

    Ceci dit, je suis partant pour voir l'avenir puisque vous avez, semble t-il, des problèmes à démontez mon précédent commentaire.

    Suite à la reconnaissance d'Israël comme état-nation du peuple juif, à la renonciation de ce « droit au retour » de centaines de milliers d'étrangers en son sein et à la reconnaissance de Jérusalem comme capitale UNE et INDIVISIBLE de l'état d'Israël, viendra alors le temps de tracer les frontières de ce nouvel état qui devra vivre aux côtés de l'état juif en PAIX. Un état DEMOCRATIQUE et qui comprendra évidemment des Juifs comme citoyens égaux en droit.

    Vous me répondrez que les ''Palestiniens'' n'accepteront jamais et que mes intentions ne sont que du vent. Accusation identique à celle que vous faites au gouvernement actuel. Cependant, je pars de l'adage qu'un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. Plus AUCUNE concession tant que je ne serais pas persuadé de la bonne volontaire du « partenaire ».

    Et ne venez pas m'affirmer que j'ai esquissé comme vous un avenir catastrophe. Si les ''Palestiniens'' tiennent réellement à un état, ils doivent démontrer à la grande majorité du peuple israélien leurs bonnes intentions. Une majorité prête depuis fort longtemps à un deuxième état de ''Palestine''. L'inverse n'étant pas vrai.

    Quant à vous, votre version de l'avenir est plutôt, vous me corrigerez si je me trompe, de déclarer que les frontières doivent être celle de 1967 (qui ne sont rappelons le que la ligne de l'armistice de 1949), Jérusalem capitale des deux états et qu'une solution NEGOCIEE et JUSTE doit être trouvée pour les « réfugiés ». Je passe les détails concernant évidemment la sécurité de cet état où les Juifs deviendront grâce à vos bons soins minoritaires sur la terre de leurs ancêtres et de futurs apatrides recherchant un asile, par exemple, en Belgique, ce pays si bon envers les Sionistes !!!!!!!!!!!

    P/S : A titre indicatif, j'ai soutenu en leurs temps les accords d'Oslo, soutenu Barak et Camp David, le retrait unilatéral de la bande de Gaza. J'ai alors péché, et n'ai plus AUCUNE envie aujourd'hui de participer à la mise à mort de mon pays. Comme la très grande majorité de mon peuple. Au contraire de vous qui vous vous trouvez à 5000 km.

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Cela fait toujours plaisir d&rsquo;&ecirc;tre lu et surtout d&rsquo;&ecirc;tre compris, M. Perez. Ceci &eacute;tant, vous me d&eacute;cevez quelque peu. Le vieux truc de la diversion, vraiment&nbsp;! Vous ne vous renouvelez donc jamais, vous autres&nbsp;?</p>
    <p>
    Vous croyez vraiment que cela marche encore le coup de la vol&eacute;e d&rsquo;insultes &agrave; laquelle je suis suppos&eacute; r&eacute;pondre par une bord&eacute;e d&rsquo;horreurs&nbsp;? Et comme cela, personne ne s&rsquo;apercevra que vous esquivez des questions d&eacute;sagr&eacute;ables, n&rsquo;est ce pas&nbsp;? Allons, M. Perez, allons.</p>
    <p>
    Je ne vous ai pas demand&eacute; de r&eacute;p&eacute;ter l&rsquo;&eacute;ternel catalogue des exigences de vos amis. Vous dites vous m&ecirc;mes qu&rsquo;elles sont inacceptables. Ce que j&rsquo;aurais aim&eacute; savoir, c&rsquo;est ce qui se passera, selon vous, dans une d&eacute;cennie ou deux, quand vous aurez gagn&eacute; et que la poursuite de la colonisation aura abouti au &laquo;&nbsp;Grand Isra&euml;l&nbsp;&raquo;. &nbsp;</p>
    <p>
    Les Isra&eacute;liens vivront-ils alors en paix et en s&eacute;curit&eacute; dans des fronti&egrave;res s&ucirc;res et reconnues&nbsp;?&nbsp; Seront-ils mieux int&eacute;gr&eacute;s dans la r&eacute;gion&nbsp;? Auront-ils davantage d&rsquo;alli&eacute;s et d&rsquo;amis de par le monde&nbsp;? Si vous avez des r&eacute;ponses coh&eacute;rentes (je n&rsquo;ose ajouter&nbsp;: &laquo;&nbsp;et polies&nbsp;&raquo;) &agrave; ces questions, je serais int&eacute;ress&eacute; &agrave; les conna&icirc;tre.</p>
    <p>
    Sinon, faites un petit effort, trouvez autre chose que des braillements pour tenter de cacher que vous n&rsquo;avez pas la moindre id&eacute;e de ce qu&rsquo;il adviendra alors. Ou que vous le savez trop bien&nbsp; mais que pour vous, comme pour vos ma&icirc;tres, le &laquo;&nbsp;Grand Isra&euml;l&nbsp;&raquo; passe avant tout, m&ecirc;me avant la paix, m&ecirc;me avant la survie du seul Etat juif que nous ayons.</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par owesoly - 17/06/2011 - 16:12

    <p>
    Cela fait toujours plaisir d&rsquo;&ecirc;tre lu et surtout d&rsquo;&ecirc;tre compris, M. Perez. Ceci &eacute;tant, vous me d&eacute;cevez quelque peu. Le vieux truc de la diversion, vraiment&nbsp;! Vous ne vous renouvelez donc jamais, vous autres&nbsp;?</p>
    <p>
    Vous croyez vraiment que cela marche encore le coup de la vol&eacute;e d&rsquo;insultes &agrave; laquelle je suis suppos&eacute; r&eacute;pondre par une bord&eacute;e d&rsquo;horreurs&nbsp;? Et comme cela, personne ne s&rsquo;apercevra que vous esquivez des questions d&eacute;sagr&eacute;ables, n&rsquo;est ce pas&nbsp;? Allons, M. Perez, allons.</p>
    <p>
    Je ne vous ai pas demand&eacute; de r&eacute;p&eacute;ter l&rsquo;&eacute;ternel catalogue des exigences de vos amis. Vous dites vous m&ecirc;mes qu&rsquo;elles sont inacceptables. Ce que j&rsquo;aurais aim&eacute; savoir, c&rsquo;est ce qui se passera, selon vous, dans une d&eacute;cennie ou deux, quand vous aurez gagn&eacute; et que la poursuite de la colonisation aura abouti au &laquo;&nbsp;Grand Isra&euml;l&nbsp;&raquo;. &nbsp;</p>
    <p>
    Les Isra&eacute;liens vivront-ils alors en paix et en s&eacute;curit&eacute; dans des fronti&egrave;res s&ucirc;res et reconnues&nbsp;?&nbsp; Seront-ils mieux int&eacute;gr&eacute;s dans la r&eacute;gion&nbsp;? Auront-ils davantage d&rsquo;alli&eacute;s et d&rsquo;amis de par le monde&nbsp;? Si vous avez des r&eacute;ponses coh&eacute;rentes (je n&rsquo;ose ajouter&nbsp;: &laquo;&nbsp;et polies&nbsp;&raquo;) &agrave; ces questions, je serais int&eacute;ress&eacute; &agrave; les conna&icirc;tre.</p>
    <p>
    Sinon, faites un petit effort, trouvez autre chose que des braillements pour tenter de cacher que vous n&rsquo;avez pas la moindre id&eacute;e de ce qu&rsquo;il adviendra alors. Ou que vous le savez trop bien&nbsp; mais que pour vous, comme pour vos ma&icirc;tres, le &laquo;&nbsp;Grand Isra&euml;l&nbsp;&raquo; passe avant tout, m&ecirc;me avant la paix, m&ecirc;me avant la survie du seul Etat juif que nous ayons.</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par Victor PEREZ - 18/06/2011 - 21:28

    Diversion ? Injures ? Esquive des questions désagréables ? Catalogue des exigences ? C'est tout ? Vous m'accusez de vous avoir déçu, mais vous-même n'avez pas démenti votre vision de l'avenir que j'ai décris dans le précédent commentaire. Une vision que vous confirmez subliminalement et qui justifie pleinement mes exigences.

    C'est ainsi, à vous lire, que j'ai particulièrement apprécié votre « Vous dites vous mêmes qu'elles sont inacceptables ». De quel bord êtes-vous ? Je vous croyais un ami d'Israël !?!?!?!? Cette phrase démontre votre parfait accord à céder d'avance aux exigences INNACEPTABLES des ''Palestiniens''.

    Ainsi, exiger qu'Israël soit reconnu comme état du peuple juif, Jérusalem -ville de tout temps juive- comme capitale de mon pays et que la nouvelle ''Palestine'' ne soit pas JUDENREIN est pour vous juste un catalogue ???????????

    A contrario, Israël comme état binational grâce au droit de retour -ceci dans l'attente de voir les Juifs israéliens à nouveau apatrides-, la veille ville de Jérusalem hors de nos mains et l'état voisin expurgé de tout juif est pour vous de justes exigences. C'est se qui se passera si vous devenez majoritaires en Israël.

    Ceci dit, que se passera t-il si le conflit perdure pour cause d'intransigeance ''palestinienne'' ? Rien de différent qu'actuellement. Aucunes nouvelles implantations ne seront créées. Comme c'est le cas actuellement. (Il faut véritablement adopter la vision ''palestinienne'' pour voir un problème dans la « colonisation ». Terme que vous reprenez aisément et qui justifie aussi la vision « d'occupation » de territoires qui ne sont donc pas disputés et dont on connaît les légitimes propriétaires. Avec des ''amis'' tels que vous qui a besoin d'ennemis ?????????? )

    Les anciennes implantations près de la ligne verte verront leur développement se poursuivre -car dans tous les cas elles intégreront les frontières définitives d'Israël- et celles qui sont situées plus en profondeur deviendront des villes ''palestiniennes'' comprenant des citoyens juifs dès lors qu'une paix réelle et définitive adviendra. Dans la seule mesure où aucun israélien ne désire y rester elles seront détruites comme se fut le cas dans le Sinaï et dans la bande de Gaza.

    Rien donc de catastrophique. Il faut être de votre bord politique pour imaginer un avenir sombre et mourir de peur. Israël poursuivra ses succès, restera un état pour le peuple juif et nos amis nous conserverons leurs amitiés. Et les ''Palestiniens'' continueront à subir notre présence militaire et civile jusqu'à ce qu'ils admettent nos droits à une patrie.

    Je pense avoir été très précis mais aussi très réaliste. Soyez de même et démentez la vision que j'ai de vous et du projet funeste que vous réservez à Israël. Descendez du piédestal où vous vous êtes situé et démontrez-moi que votre approche du conflit est différente et que votre solution au conflit préservera au moins l'état d'Israël comme état du peuple juif.

    J'en doute très fortement.

  • Par Daniel Donner - 20/06/2011 - 13:57

    "Bien, bien Daniel, je vous entends: les colons sont des gens épatants. Ils ne posent aucun problème là où ils sont et ils s'en iront dès qu'on le leur demandera même s'ils ont raison d'y être. Comment ai-je pu ne pas m'en apercevoir plus tôt? "

    Je sais que c'est difficile a comprendre, mais non, il n'y a pas de "les colons", comme il n'y a pas de "les Juifs". Meme si ca gene.
    Et on ne peut dire que LES colons sont des extremistes fascistos-droito-...-religieux.
    Pourquoi?
    Parce que "les colons" c'est en quantite surtout Maale Adoumim, Ariel et Modiin. Et oui, Modiin aussi.
    Parce que les populations de ces villes sont pour la plupart des non pratiquants. Et oui.
    Parce que LES colons ont ete pour la plupart installes ou ils se trouvent par les gouvernements successifs (par ceux de gauche en ce qui concerne la "bikaa" (le long du Jourdain)) ou attires par des prix attractifs pas trop loin de Tel Aviv (Ariel) ou Jerusalem (Maale Adoumim) deux villes aux prix inabordables mais ou le travail se trouve.
    Acceptez donc que cette entite fabuleuse responsable de tous les maux que vous denoncez ("les colons") n'existe pas. Et non.
    Vous voulez parler de certains de ceux-ci, plus militants que d'autres, faites le mais ne les appelez pas "les colons". Voila tout mon propos. En quantite ou pouvoir ils n'existent pas plus que la gauche extreme (ex-Mapam).
    Et a part ca, meme si c'est dur, reconnaissez que ces "fascisto-messianiques" que vous denoncez et dont une partie habitait aussi dans la bande de Gaza n'a pas poutche quoi que ce soit. Et qu'ils ont essaye de convaincre les gens de la justesse de leur point de vue. Sans guerre civile. Point. A moins que le jeu democratique soit aussi critiquable lorsqu'il ne va pas dans votre sens?

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Encore une fois, Daniel, je suis d&#39;accord avec vous: il y a toutes sortes de colons, certains sont l&agrave; par int&eacute;ret, d&#39;autres par id&eacute;ologie(s). Il y en a d&#39;extr&eacute;mistes et de mod&eacute;r&eacute;s. Il y a parmi eux des brutes et des gens adorables. Et puis apr&egrave;s? Ils sont tous l&agrave; o&ugrave; ils n&#39;ont que faire, hors d&#39;Isra&euml;l, &agrave; occuper une terre et un peuple du seul droit que leur conf&egrave;re la force. Pour le plus grand malheur d&#39;Isra&euml;l et du juda&iuml;sme.</p>
    <p>
    Un mot sur leur c&ocirc;t&eacute; d&eacute;mocratique: vous ne parlez pas, j&#39;imagine, de la Cisjordanieelle m&ecirc;me&nbsp; &agrave; moins que pour vous, &quot;occupation&quot; rime avec &quot;d&eacute;mocratie&quot;? Je suppose donc qu&#39;il s&#39;agitra 4m67de leur attitude si (quand) un gouvenrement d&eacute;cidera de ramener ces colons en terre juive. Vous pensez donc qu&#39;ils s&#39;en iront d&eacute;mocratiquement&nbsp; apr&egrave;s avoir jet&eacute;, comme d&#39;habitude,&nbsp; quelques oeufs et un peu de peinture sur les soldats de leur pays ? Et bien, ce sera parfait alors et le plus vite sera le mieux. Mais, va savoir pourquoi, j&#39;ai difficile &agrave; y croire.</p>
    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par owesoly - 20/06/2011 - 18:29

    <p>
    Encore une fois, Daniel, je suis d&#39;accord avec vous: il y a toutes sortes de colons, certains sont l&agrave; par int&eacute;ret, d&#39;autres par id&eacute;ologie(s). Il y en a d&#39;extr&eacute;mistes et de mod&eacute;r&eacute;s. Il y a parmi eux des brutes et des gens adorables. Et puis apr&egrave;s? Ils sont tous l&agrave; o&ugrave; ils n&#39;ont que faire, hors d&#39;Isra&euml;l, &agrave; occuper une terre et un peuple du seul droit que leur conf&egrave;re la force. Pour le plus grand malheur d&#39;Isra&euml;l et du juda&iuml;sme.</p>
    <p>
    Un mot sur leur c&ocirc;t&eacute; d&eacute;mocratique: vous ne parlez pas, j&#39;imagine, de la Cisjordanieelle m&ecirc;me&nbsp; &agrave; moins que pour vous, &quot;occupation&quot; rime avec &quot;d&eacute;mocratie&quot;? Je suppose donc qu&#39;il s&#39;agitra 4m67de leur attitude si (quand) un gouvenrement d&eacute;cidera de ramener ces colons en terre juive. Vous pensez donc qu&#39;ils s&#39;en iront d&eacute;mocratiquement&nbsp; apr&egrave;s avoir jet&eacute;, comme d&#39;habitude,&nbsp; quelques oeufs et un peu de peinture sur les soldats de leur pays ? Et bien, ce sera parfait alors et le plus vite sera le mieux. Mais, va savoir pourquoi, j&#39;ai difficile &agrave; y croire.</p>
    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    &nbsp;</p>
    <p>
    &nbsp;</p>

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Quel merveilleux univers parall&egrave;le que le v&ocirc;tre, M. Perez et comme il doit &ecirc;tre agr&eacute;able d&rsquo;y vivre, en niant tout ce qui vous d&eacute;range. A voir les guillemets dont vous les affublez, il n&rsquo;existe donc pas de Palestiniens pour vous et, partant, aucune n&eacute;cessit&eacute; d&rsquo;une &laquo;&nbsp;Palestine&nbsp;&raquo;.</p>
    <p>
    La colonisation, qui n&rsquo;existe d&rsquo;ailleurs pas non plus, ne d&eacute;range personne puisqu&rsquo;elle se d&eacute;roule dans des territoires &laquo;&nbsp;contest&eacute;s&nbsp;&raquo;, et qui n&rsquo;attendent que d&rsquo;&ecirc;tre &laquo;&nbsp;lib&eacute;r&eacute;s&nbsp;&raquo;. N&eacute;anmoins, dans votre immense mansu&eacute;tude, vous &ecirc;tes pr&ecirc;ts &agrave; laisser aux B&eacute;douins d&rsquo;en face, tout ce dont les Juifs n&rsquo;auront ni besoin ni envie.</p>
    <p>
    C&rsquo;est comme cela et pas autrement parce qu&rsquo;Isra&euml;l est le plus fort et il en ira toujours ainsi:: <em>&laquo;&nbsp;les&nbsp; &laquo;&nbsp;Palestiniens &raquo; continueront &agrave; subir notre pr&eacute;sence militaire et civile jusqu&rsquo;&agrave; ce qu&rsquo;ils admettent nos droits &agrave; une patrie</em>&nbsp;&raquo;&nbsp;</p>
    <p>
    Et vous pensez vraiment comme cela&nbsp;? Oui, bien s&ucirc;r, vous en &ecirc;tes convaincu. A mon sens, il y a peu de gens plus dangereux pour une cause que ceux qui comme vous, croient en leur propre propagande.</p>
    <p>
    Dans le genre, l&rsquo;exemple qui vient directement en t&ecirc;te, c&rsquo;est celui des Pieds-Noirs d&rsquo;Alg&eacute;rie, dans les ann&eacute;es 50 et 60. On sait comment cela a fini&nbsp;: tr&egrave;s mal pour eux, tr&egrave;s bien pour la France.</p>
    <p>
    &nbsp;Oserais-je, en tant que sioniste ami &ndash;et bien davantage- d&rsquo;Isra&euml;l, vous dire ceci&nbsp;: nier les r&eacute;alit&eacute;s &nbsp;ne les fait pas dispara&icirc;tre. L&rsquo;id&eacute;e que la force r&egrave;gle tout est fausse&nbsp;: quand elle n&rsquo;est pas absolue, la force ne r&eacute;sout pas les probl&egrave;mes, elle les d&eacute;place et les aggrave.</p>
    <p>
    En face, ils apprennent de chaque d&eacute;faite que vous leur infligez et reviennent plus vigoureux et plus d&eacute;termin&eacute;s. &nbsp;La r&eacute;alit&eacute;, c&rsquo;est que le temps ne joue pas, comme vous le r&ecirc;vez, en faveur d&rsquo;Isra&euml;l. Ses ennemis se multiplient, son isolement cro&icirc;t, ses alli&eacute;s l&rsquo;abandonnent et sa force vitale s&rsquo;affaiblit.</p>
    <p>
    Pour &eacute;viter tout cela, il faut accomplir une r&eacute;volution copernicienne dont vous &ecirc;tes bien incapable, vous et les v&ocirc;tres&nbsp;: cesser de s&rsquo;agripper &agrave; des territoires dont Isra&euml;l n&rsquo;a aucun besoin et en revenir aux fondamentaux du sionisme&nbsp;: un Etat-refuge, petit, peut &ecirc;tre mais dans lequel les Juifs peuvent vivre en paix et en s&eacute;curit&eacute;.</p>
    <p>
    Pour l&rsquo;heure, bien que vous refusiez de le voir, la plupart des pays arabes et une majorit&eacute; de Palestiniens (vous savez, le peuple d&rsquo;&agrave; c&ocirc;t&eacute;&nbsp;?) y sont dispos&eacute;s. Cela sous-entend la cr&eacute;ation d&rsquo;un vrai Etat pour eux, viable et continu en Cisjordanie, aux c&ocirc;t&eacute;s d&rsquo;Isra&euml;l.</p>
    <p>
    Cela n&eacute;cessite aussi de sortir des paix impos&eacute;es, froides et fragiles comme celles que vos amis sont si fiers d&rsquo;avoir conclues. Passer &agrave; une vraie r&eacute;conciliation, dans l&rsquo;honneur et la dignit&eacute;. J&rsquo;en reste l&agrave;, je sens que vous avez besoin urgent de hurler quelques insultes. Et je m&rsquo;en voudrais de frustrer trop longtemps un homme aussi patient et &eacute;clair&eacute; que vous</p>

  • Par owesoly - 22/06/2011 - 10:07

    <p>
    Quel merveilleux univers parall&egrave;le que le v&ocirc;tre, M. Perez et comme il doit &ecirc;tre agr&eacute;able d&rsquo;y vivre, en niant tout ce qui vous d&eacute;range. A voir les guillemets dont vous les affublez, il n&rsquo;existe donc pas de Palestiniens pour vous et, partant, aucune n&eacute;cessit&eacute; d&rsquo;une &laquo;&nbsp;Palestine&nbsp;&raquo;.</p>
    <p>
    La colonisation, qui n&rsquo;existe d&rsquo;ailleurs pas non plus, ne d&eacute;range personne puisqu&rsquo;elle se d&eacute;roule dans des territoires &laquo;&nbsp;contest&eacute;s&nbsp;&raquo;, et qui n&rsquo;attendent que d&rsquo;&ecirc;tre &laquo;&nbsp;lib&eacute;r&eacute;s&nbsp;&raquo;. N&eacute;anmoins, dans votre immense mansu&eacute;tude, vous &ecirc;tes pr&ecirc;ts &agrave; laisser aux B&eacute;douins d&rsquo;en face, tout ce dont les Juifs n&rsquo;auront ni besoin ni envie.</p>
    <p>
    C&rsquo;est comme cela et pas autrement parce qu&rsquo;Isra&euml;l est le plus fort et il en ira toujours ainsi:: <em>&laquo;&nbsp;les&nbsp; &laquo;&nbsp;Palestiniens &raquo; continueront &agrave; subir notre pr&eacute;sence militaire et civile jusqu&rsquo;&agrave; ce qu&rsquo;ils admettent nos droits &agrave; une patrie</em>&nbsp;&raquo;&nbsp;</p>
    <p>
    Et vous pensez vraiment comme cela&nbsp;? Oui, bien s&ucirc;r, vous en &ecirc;tes convaincu. A mon sens, il y a peu de gens plus dangereux pour une cause que ceux qui comme vous, croient en leur propre propagande.</p>
    <p>
    Dans le genre, l&rsquo;exemple qui vient directement en t&ecirc;te, c&rsquo;est celui des Pieds-Noirs d&rsquo;Alg&eacute;rie, dans les ann&eacute;es 50 et 60. On sait comment cela a fini&nbsp;: tr&egrave;s mal pour eux, tr&egrave;s bien pour la France.</p>
    <p>
    &nbsp;Oserais-je, en tant que sioniste ami &ndash;et bien davantage- d&rsquo;Isra&euml;l, vous dire ceci&nbsp;: nier les r&eacute;alit&eacute;s &nbsp;ne les fait pas dispara&icirc;tre. L&rsquo;id&eacute;e que la force r&egrave;gle tout est fausse&nbsp;: quand elle n&rsquo;est pas absolue, la force ne r&eacute;sout pas les probl&egrave;mes, elle les d&eacute;place et les aggrave.</p>
    <p>
    En face, ils apprennent de chaque d&eacute;faite que vous leur infligez et reviennent plus vigoureux et plus d&eacute;termin&eacute;s. &nbsp;La r&eacute;alit&eacute;, c&rsquo;est que le temps ne joue pas, comme vous le r&ecirc;vez, en faveur d&rsquo;Isra&euml;l. Ses ennemis se multiplient, son isolement cro&icirc;t, ses alli&eacute;s l&rsquo;abandonnent et sa force vitale s&rsquo;affaiblit.</p>
    <p>
    Pour &eacute;viter tout cela, il faut accomplir une r&eacute;volution copernicienne dont vous &ecirc;tes bien incapable, vous et les v&ocirc;tres&nbsp;: cesser de s&rsquo;agripper &agrave; des territoires dont Isra&euml;l n&rsquo;a aucun besoin et en revenir aux fondamentaux du sionisme&nbsp;: un Etat-refuge, petit, peut &ecirc;tre mais dans lequel les Juifs peuvent vivre en paix et en s&eacute;curit&eacute;.</p>
    <p>
    Pour l&rsquo;heure, bien que vous refusiez de le voir, la plupart des pays arabes et une majorit&eacute; de Palestiniens (vous savez, le peuple d&rsquo;&agrave; c&ocirc;t&eacute;&nbsp;?) y sont dispos&eacute;s. Cela sous-entend la cr&eacute;ation d&rsquo;un vrai Etat pour eux, viable et continu en Cisjordanie, aux c&ocirc;t&eacute;s d&rsquo;Isra&euml;l.</p>
    <p>
    Cela n&eacute;cessite aussi de sortir des paix impos&eacute;es, froides et fragiles comme celles que vos amis sont si fiers d&rsquo;avoir conclues. Passer &agrave; une vraie r&eacute;conciliation, dans l&rsquo;honneur et la dignit&eacute;. J&rsquo;en reste l&agrave;, je sens que vous avez besoin urgent de hurler quelques insultes. Et je m&rsquo;en voudrais de frustrer trop longtemps un homme aussi patient et &eacute;clair&eacute; que vous</p>

  • Par Victor PEREZ - 23/06/2011 - 11:44

    Encore une fois, l'on ne saura rien de votre façon de résoudre le conflit, hormis le fait d'une capitulation aux exigences arabes. Vous préférez prêter des intentions malsaines au camp d'en face que plutôt démontrer que votre propre vision est la bonne et mènera vers la Paix. La véritable paix. Et cela vous a pris 4 jours pour écrire ceci en réponse à mon dernier commentaire !!!!!!!!!!!! C'est dire combien vous êtes gêné aux entournures.

    Ceci dit, vous attaquez ma vision sans démontrer le moins du monde qu'elle ne garantira pas, selon vos propres mots, « un Etat-refuge, petit, peut être mais dans lequel les Juifs peuvent vivre en paix et en sécurité ». Vous préférez mettre l'accent, par exemple, sur des guillemets que je mets autour des termes de « Palestine » et « Palestiniens » pour supposer mon mépris, sinon plus, à leur égard. En oubliant, cependant, que je n'en mets pas autour d'Autorité palestinienne dans mes articles. Car si cette dernière est un organisme légal et reconnu, les autres termes ont été détournés pour la cause anti-israélienne. Et je me refuse à cautionner une usurpation d'identité comme vous le faites allégrement. « Colonisation et Cisjordanie » sont aussi vos termes préférés.

    Vous préférez aussi insister sur le ''racisme'' que j'aurais pour le camp d'en face : « Néanmoins, dans votre immense mansuétude, vous êtes prêts à laisser aux Bédouins d'en face, tout ce dont les Juifs n'auront ni besoin ni envie. ». Des termes et une vision qui sortent uniquement de votre plume et non de la mienne. C'est dire combien est grand votre haine à l'égard de ceux du « camp d'en face » comme vous dites.

    Et d'autres encore : « J'en reste là, je sens que vous avez besoin urgent de hurler quelques insultes ». Ais-je besoin de commenter ces dires qui confondent mon opposition à votre idéologie à votre analyse malsaine de mes écrits ? Citez moi donc quelques insultes que j'aurais écrites dans mes commentaires précédents.

    Tout cela, en fait, ne sert qu'une seule chose. Vous éviter de répondre à mes précédentes demandes. Quelle est votre solution au conflit. Voici trois commentaires successifs où vous refusez de répondre. Ne dit-on pas que la meilleure des défenses est l'attaque. Les lecteurs jugeront.

    Ils jugeront que vous affirmez des contre-vérités telle que : « Pour l'heure, bien que vous refusiez de le voir, la plupart des pays arabes et une majorité de Palestiniens (vous savez, le peuple d'à côté ?) y sont disposés. Cela sous-entend la création d'un vrai Etat pour eux, viable et continu en Cisjordanie, aux côtés d'Israël ».

    Quelle est la position de ces ''pays arabes et de la majorité de Palestiniens'' en ce qui concerne le « droit au retour » ? Vont-ils l'abandonner ou allez vous négocier pour connaître combien de ''Palestiniens'' Israël se verra contraint d'accepter en son sein ? (Après avoir, de bien entendu, reconnu sa responsabilité dans la guerre de 1948 dans le sort des réfugiés ! Autre exigence dont nul ne connaît votre position ?)

    Vous savez bien que ces derniers se refuseront à reconnaître Israël comme « un Etat-refuge, petit, peut être mais dans lequel les Juifs peuvent vivre en paix et en sécurité ». Si je me trompe, démontrez-le aux lecteurs de votre site.

    Jérusalem ? Qu'en faites-vous ? Partage ou non ? Si oui, dites-le ! N'ayez pas honte de vos positions. Ainsi nous serons à quoi nous en tenir avec vos soi-disant propositions de paix qui ne sont que capitulations face aux réclamations du camp adverse.

    Des sujets qui confirmeront ou infirmeront votre amitié à l'égard d'Israël que vous prétendez avoir. C'est à vos réponses que vos lecteurs jugeront de votre crédibilité et de votre prétention à résoudre le conflit.

    Au final, la différence entre nous, n'est autre que sur la franchise du camp que je ''représente'' et sur la lecture réelle du conflit dépourvue de toute idéologie et propagande malsaines pour la survie d'Israël.

    Autrement dit un monde. Continuez de vivre dans le virtuel. Pour ma part je continuerai à défendre ce qui est logique et rationnel. Comme la très grande majorité du peuple juif.

  • Par owesoly - 27/02/2015 - 12:42

    <p>
    Bien, bien, je vois que vous &ecirc;tes un grand sensible, M. Perez et que certaines de mes remarques vous ont bless&eacute;. J&rsquo;en suis d&rsquo;autant plus contrit que j&rsquo;ignorais que vous aviez un &laquo;&nbsp;menton de verre&nbsp;&raquo; comme on dit de certains boxeurs&nbsp;: ceux qui aiment taper fort mais qui, &agrave; la moindre taloche, hurlent au meurtre...</p>
    <p>
    Ceci dit, il me semblait avoir expliqu&eacute; ma conception de la paix mais j&rsquo;ai d&ucirc; mal m&rsquo;exprimer. Je recommence. Pour r&eacute;soudre le conflit isra&eacute;lo-palestinien, il faudrait que&nbsp;:</p>
    <p>
    -Isra&euml;l se retire de la quasi totalit&eacute; de la Cisjordanie (95%) en compensant les terres qu&rsquo;il annexe par d&rsquo;autres prises sur le territoire isra&eacute;lien. C&rsquo;est sur ces 95% que l&rsquo;Etat palestinien verra le jour. Les colonies, ill&eacute;gales aux yeux du droit international, seront d&eacute;mantel&eacute;es sauf les blocs contigus au territoire isra&eacute;lien et se trouvant sur les terres annex&eacute;es.</p>
    <p>
    -Pour J&eacute;rusalem, le principe est que ce qui est arabe passe sous souverainet&eacute; palestinienne et que ce qui est juif reste isra&eacute;lien, l&rsquo;id&eacute;e &eacute;tant qu&rsquo;aucune fraction d&rsquo;un peuple ne soit domin&eacute;e par l&rsquo;autre. La partie arabe de J&eacute;rusalem devient la capitale de l&rsquo;Etat de Palestine et la partie juive reste &nbsp;la capitale de l&rsquo;Etat d&rsquo;Isra&euml;l</p>
    <p>
    -En ce qui concerne les r&eacute;fugi&eacute;s palestiniens et leur droit au retour&nbsp;: Isra&euml;l reconnait les souffrances subies par les Palestiniens en 1948 et accepte leur droit de retourner dans leur patrie.</p>
    <p>
    Les r&eacute;fugi&eacute;s ont donc le droit de revenir &nbsp;en Cisjordanie et &agrave; Gaza et de devenir automatiquement citoyens de l&rsquo;Etat de Palestine. Isra&euml;l acceptera le principe du retour d&rsquo;un nombre limit&eacute; de r&eacute;fugi&eacute;s (entre dix et cent mille) sur son territoire.</p>
    <p>
    -En ce qui concerne la s&eacute;curit&eacute;&nbsp;: elle sera garantie par une force internationale, comprenant des Am&eacute;ricains et des Europ&eacute;ens. Cette force ne pourra &ecirc;tre retir&eacute;e qu&rsquo;avec l&rsquo;accord des deux parties.</p>
    <p>
    L&rsquo;Etat palestinien sera non-militaris&eacute; avec uniquement des forces destin&eacute;es &agrave; garantir l&rsquo;ordre et la s&eacute;curit&eacute;. Durant quelques ann&eacute;es, une petite pr&eacute;sence militaire ainsi que des stations d&rsquo;alertes avanc&eacute;es isra&eacute;liennes &nbsp;seront maintenues dans la vall&eacute;e du Jourdain. &nbsp;Ce trait&eacute; se conclura par l&rsquo;abandon par les deux camps de toute autre revendication sur le territoire de l&rsquo;autre</p>
    <p>
    Voil&agrave; qui est clair, j&rsquo;esp&egrave;re, sinon original&nbsp;: il s&rsquo;agit, grosso modo de ce qu&rsquo;on nomme les &laquo;&nbsp;param&egrave;tres Clinton&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est &agrave; dire les propositions que le Pr&eacute;sident Bill Clinton a faites en d&eacute;cembre 2.000 aux n&eacute;gociateurs isra&eacute;liens et palestiniens de l&rsquo;&eacute;poque.</p>
    <p>
    Vous noterez que ces propositions tendent &agrave; satisfaire les deux parties au contraire de &nbsp;celles de vos amis, qui ne sont qu&rsquo;un long catalogue d&rsquo;exigences unilat&eacute;rales,</p>
    <p>
    Au contraire, en n&eacute;gociant sur base de celles-ci, Isra&euml;l aurait une r&eacute;elle opportunit&eacute; de conna&icirc;tre enfin la paix et la s&eacute;curit&eacute;. Et cela, au prix, somme toute modique, de la perte d&rsquo;un territoire dont il n&rsquo;a, en definitive, aucun besoin.</p>
    <p>
    -----</p>
    <p>
    C&rsquo;est sur ces mots que prend fin la discussion consacr&eacute;e &agrave; cet article.</p>
    <p>
    Chacun a pu s&rsquo;exprimer librement et longuement, ce qui n&rsquo;est pas toujours le cas sur d&rsquo;autres sites juifs. Au del&agrave; des divergences (mais o&ugrave; serait le d&eacute;bat sinon&nbsp;?) j&rsquo;aimerais remercier tous ceux qui ont pris le temps et la peine de nous faire part de leur opinion</p>

  • Par owesoly - 24/06/2011 - 10:00

    <p>
    Bien, bien, je vois que vous &ecirc;tes un grand sensible, M. Perez et que certaines de mes remarques vous ont bless&eacute;. J&rsquo;en suis d&rsquo;autant plus contrit que j&rsquo;ignorais que vous aviez un &laquo;&nbsp;menton de verre&nbsp;&raquo; comme on dit de certains boxeurs&nbsp;: ceux qui aiment taper fort mais qui, &agrave; la moindre taloche, hurlent au meurtre...</p>
    <p>
    Ceci dit, il me semblait avoir expliqu&eacute; ma conception de la paix mais j&rsquo;ai d&ucirc; mal m&rsquo;exprimer. Je recommence. Pour r&eacute;soudre le conflit isra&eacute;lo-palestinien, il faudrait que&nbsp;:</p>
    <p>
    -Isra&euml;l se retire de la quasi totalit&eacute; de la Cisjordanie (95%) en compensant les terres qu&rsquo;il annexe par d&rsquo;autres prises sur le territoire isra&eacute;lien. C&rsquo;est sur ces 95% que l&rsquo;Etat palestinien verra le jour. Les colonies, ill&eacute;gales aux yeux du droit international, seront d&eacute;mantel&eacute;es sauf les blocs contigus au territoire isra&eacute;lien et se trouvant sur les terres annex&eacute;es.</p>
    <p>
    -Pour J&eacute;rusalem, le principe est que ce qui est arabe passe sous souverainet&eacute; palestinienne et que ce qui est juif reste isra&eacute;lien, l&rsquo;id&eacute;e &eacute;tant qu&rsquo;aucune fraction d&rsquo;un peuple ne soit domin&eacute;e par l&rsquo;autre. La partie arabe de J&eacute;rusalem devient la capitale de l&rsquo;Etat de Palestine et la partie juive reste &nbsp;la capitale de l&rsquo;Etat d&rsquo;Isra&euml;l</p>
    <p>
    -En ce qui concerne les r&eacute;fugi&eacute;s palestiniens et leur droit au retour&nbsp;: Isra&euml;l reconnait les souffrances subies par les Palestiniens en 1948 et accepte leur droit de retourner dans leur patrie.</p>
    <p>
    Les r&eacute;fugi&eacute;s ont donc le droit de revenir &nbsp;en Cisjordanie et &agrave; Gaza et de devenir automatiquement citoyens de l&rsquo;Etat de Palestine. Isra&euml;l acceptera le principe du retour d&rsquo;un nombre limit&eacute; de r&eacute;fugi&eacute;s (entre dix et cent mille) sur son territoire.</p>
    <p>
    -En ce qui concerne la s&eacute;curit&eacute;&nbsp;: elle sera garantie par une force internationale, comprenant des Am&eacute;ricains et des Europ&eacute;ens. Cette force ne pourra &ecirc;tre retir&eacute;e qu&rsquo;avec l&rsquo;accord des deux parties.</p>
    <p>
    L&rsquo;Etat palestinien sera non-militaris&eacute; avec uniquement des forces destin&eacute;es &agrave; garantir l&rsquo;ordre et la s&eacute;curit&eacute;. Durant quelques ann&eacute;es, une petite pr&eacute;sence militaire ainsi que des stations d&rsquo;alertes avanc&eacute;es isra&eacute;liennes &nbsp;seront maintenues dans la vall&eacute;e du Jourdain. &nbsp;Ce trait&eacute; se conclura par l&rsquo;abandon par les deux camps de toute autre revendication sur le territoire de l&rsquo;autre</p>
    <p>
    Voil&agrave; qui est clair, j&rsquo;esp&egrave;re, sinon original&nbsp;: il s&rsquo;agit, grosso modo de ce qu&rsquo;on nomme les &laquo;&nbsp;param&egrave;tres Clinton&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est &agrave; dire les propositions que le Pr&eacute;sident Bill Clinton a faites en d&eacute;cembre 2.000 aux n&eacute;gociateurs isra&eacute;liens et palestiniens de l&rsquo;&eacute;poque.</p>
    <p>
    Vous noterez que ces propositions tendent &agrave; satisfaire les deux parties au contraire de &nbsp;celles de vos amis, qui ne sont qu&rsquo;un long catalogue d&rsquo;exigences unilat&eacute;rales,</p>
    <p>
    Au contraire, en n&eacute;gociant sur base de celles-ci, Isra&euml;l aurait une r&eacute;elle opportunit&eacute; de conna&icirc;tre enfin la paix et la s&eacute;curit&eacute;. Et cela, au prix, somme toute modique, de la perte d&rsquo;un territoire dont il n&rsquo;a, en definitive, aucun besoin.</p>
    <p>
    -----</p>
    <p>
    C&rsquo;est sur ces mots que prend fin la discussion consacr&eacute;e &agrave; cet article.</p>
    <p>
    Chacun a pu s&rsquo;exprimer librement et longuement, ce qui n&rsquo;est pas toujours le cas sur d&rsquo;autres sites juifs. Au del&agrave; des divergences (mais o&ugrave; serait le d&eacute;bat sinon&nbsp;?) j&rsquo;aimerais remercier tous ceux qui ont pris le temps et la peine de nous faire part de leur opinion</p>