Trump/Jérusalem

Le déménagement de l'ambassade américaine à Jérusalem, "une aberration monumentale"

Mercredi 6 décembre 2017 par Nicolas Zomersztajn

Le président des Etats-Unis a fait part de ses intentions de transférer son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem. Si on ignore le contenu de l’annonce qui doit être faite officiellement dans quelques heures, tout le monde reconnait l’absurdité de cette décision. Ancien ambassadeur d’Israël en France, Elie Barnavi nous livre son sentiment sur cette annonce.

Sur le même sujet

    Pensez-vous que le Président Trump va vraiment ordonner le transfert de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv vers Jérusalem ?

    Elie Barnavi : Il va évidemment déclarer que Jérusalem est la capitale d’Israël, mais je ne pense pas que l’ambassade des Etats-Unis sera transférée à Jérusalem. C’est une déclaration dont la portée n’est pas évidente. Cela peut avoir un effet immédiat sur l’état d’esprit de la rue palestinienne, tout comme cela peut provoquer des troubles dans le monde arabo-musulman. Il y a un risque d’embrasement, mais il est encore trop tôt pour dire quelle forme il prendra et quelle sera son ampleur. Les Palestiniens ont déjà déclaré trois jours de rage, ce qui signifie qu’il y aura des frictions même si l’Autorité palestinienne n’a aucun intérêt à laisser la situation s’enflammer.

    Comment expliquez-vous cette annonce ?

    E.B. : Quelle que soit la manière dont on envisage cette question, il s’agit d’une aberration monumentale. Trump a promis qu’il déménagerait l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem durant la campagne des présidentielles. Conscient des conséquences désastreuses qu’elle risque d’engendrer, son entourage s’efforce de l’empêcher d’aller au bout de cette promesse de transfert. Trump se contente alors d'un pis-aller. Evidemment qu’il n’y a pas d’ambassade à Jérusalem, mais tous les ambassadeurs présentent leurs lettres de créances dans cette ville, tous les diplomates s’y rendent pour y mener leurs conversations politiques et tout se passe à Jérusalem. C’est la capitale d’Israël, de jure pour les Israéliens, de facto pour le monde entier. En 1980, il y a avait 16 ambassades à Jérusalem. Le lendemain (juillet 1980) du vote de la loi officialisant l’annexion de Jérusalem-Est et proclamant Jérusalem « capitale une et indivisible » de l’Etat d’Israël, elles ont toutes été déménagées à Tel-Aviv. L’imbécilité politique de Trump n’a pas de limite.

    Comment réagissent les responsables politiques israéliens ?

    E.B. : Ils sont silencieux, même s’ils approuvent ce projet de déménagement. Il existe une espèce de consensus au sein de la classe politique israélienne sur cette question. Jérusalem est la capitale d’Israël et personne ne viendra remettre en cause cela, même si le statu quo (réclamé aujourd'hui également par le Pape, ndlr) est maintenu depuis des années. 


     
     

    Ajouter un commentaire

    http://www.respectzone.org/fr/
    • Par Nathanaël - 6/12/2017 - 13:58

      Ainsi donc une fois de plus l'ancien ambassadeur d'Israël critique une décision qui est pleine de sagesse. Reconnaitre enfin que Jérusalem est la capitale de l'Etat d'Israël.Israël serait donc le seul état au monde à ne pas pouvoir choisir librement quelle sera sa capitale ?Qui est cet ambassadeur qui se permet d'injurier ainsi le Président des Etats Unis, le meilleur allié d'Israël ?Si j'étais le premier ministre israélien, je lui retirerai son rang d'ambassadeur qu'il n'est pas digne de porter.Malheureusement le premier ministre trop pris par des affaires n'aura pas le temps de s'occuper de remettre Mr Barnavi à sa place et c'est regrettable.Enfin j'ai toute confiance en l'armée israélienne qui saura mater de toutes ses forces toute nouvelle indifada éventuelle si la décision tant espérée est enfin annoncée ce soir.Que l'Eternel protège Jérusalem, la capitale israélienne et les soldats de tsahal.

    • Par Yoram - 6/12/2017 - 17:33

      Bien dit, Nathanaël, et dit avec toute la superbe qui sied ! Didjous, que c'est beau ! Faut mater. Que ça de vrai et de bon. Alors, matons. Matons ceux qui désespèrent de faire valoir leurs droits, puisque nous n'avons que ça pour nous : le droit du plus fort. En profiter !

    • Par annie - 6/12/2017 - 22:57

      Heu...je n'ai pas la puissance d'analyse du tres intelligent M.Barnavi mais j'habite Jerusalem depuis 1970 et ,pour moi ,elle a toujours ete la capitale de l'Etat d'Israel , Je n'ai jamais eu besoin ,en tant que citoyenne israelienne libre , de la permission de la Belgique ou de la France ou du Kamatchatka pour la considerer comme telle .

      De meme que les USA etat souverain ,n'ont pas besoin de l'adhesion du monde pour prendre leurs decisions en matiere de politique exterieure ,D'ailleurs ,cette decision sera suivie de negociations ,probablement,selon le journal Haaretz , a propos des implantations .Suite au prochain numero...

    • Par judith neisse - 7/12/2017 - 8:37

      Si le cclj s‘étonne pourquoi il ne parvient pas à mobiliser pour ses actions autres que des soixante huitards qui n’ont pas avancé un millimètre dans leur pensée depuis en voici la réponse un ancien ambassadeur qui n’a aucun poids et dont l’analyse est idéologique passée. Il est grand temps pour regards de mobiliser d’autres têtes pensantes et pas des vieux idéologues détracteurs d’israel

    • Par shoshana feinstein - 7/12/2017 - 10:26

      Qu'attendre de plus d'un Jcaller. Mr Barnavi avec son titre d'ancien Ambassadeur d'Israel se permet une fois de plus de libérer son venin .Il oublie que s'il n'était pas "ancien Ambassadeur" aucune porte ne lui serait ouverte . Il se permets sans cesse de critiquer le pays qu'il a représenté dans le passé et de plus il sait très bien que Jerusalem est depuis longtemps la capitale d'Israel . C'est chez lui et chez tous les gauchos bobos que l'imbécillité n'a aucune pas de limite . Avec des amis comme ceux la Israel n'a pas besoin d'ennemis . Nous savons tous que Trump n'a fait qu"appliquer une loi qui a été voté à l"unanimité en 1995 et qu'aucun President US n'a eu le courage d'appliquer. . Sous prétexte de quoi de processus de Paix ? Sauf si Israel brade (et encore) le pays, les gentils palestiniens refusent tout accord de paix .Alors à ces Jcallers amis de ....dont je ne dirais pas le nom, ces biens pensants, ces gauchos bobos qui font plus de tort que de bien qu'ils se taisent à jamais Et à Mr Barnavi qu'il enlève de sa carte de visite ancien Ambassadeur d'Israel cela fait trop tâche.

    • Par Yoram - 7/12/2017 - 12:56

      A la lecture ici des commentaires de Nathanaël, Annie, Judith Neisse et Shoshana Feinstein, je suis frappé par l'impuissance de ces braves gens à dissimuler l'embarrassante tricherie à laquelle ils participent. Alors qu'ils sont censés avoir la force et l'influence de leur côté, rien ne parvient à les rassurer. Il leur faut encore et encore monter au créneau pour hurler leur bon droit qu'ils savent infondé. Lorsque la triste Annie se déclare "citoyenne israélienne libre", je me demande de quoi elle peut bien se croire libre.

    • Par Haim - 7/12/2017 - 13:46

      Bravo Shoshana pour votre analyse
      Que le gouvernement israélien lui retire son titre s il n à pas la décence de le faire lui meme

    • Par Tonton Mordechai - 7/12/2017 - 14:36

      On pourrait espérer des intervenants sur ce forum qu'ils viennent avec l'un ou l'autre élément pour étayer leur mépris d'Elie Barnavi ou de JCall. Je ne me souviens pas avoir croisé l'un ou l'autre à une conférence d'Elie ou organisée par JCall. Si vous n'avez rien à dire, alors abstenez-vous. Vous polluez inutilement ce forum. Ce discours de bobos blasés, revenus de tout, ayant comme seul tropisme (Trumpisme?) de la pensée le garde-à-vous face à une certaine forme de bien-pensance doit rester à sa place, càd sur les réseaux sociaux qui vous en remercieront sans aucun doute...Pour ma part, c'est précisément parce qu'il a été l'ambassadeur d'Israël en France qu'il peut parler d'une situation qu'il connaît bien, comme les plus de 400 haut-fonctionnaires, militaires, diplomates, dirigeants du Shin-Beth, industriels, scientifiques, philosophes, etc. qui ne cessent de vous répéter (mais il faudrait alors vous déboucher les oreilles et écouter et faire preuve d'un courage extraordinaire : venir UNE FOIS au CCLJ) pour y apporter votre critique qui sera alors contradictoire et bénéfique) plutôt qu'invectiver un serviteur fidèle de l'Etat d'Israël ou JCall qui lutte pour qu'il y ait un Israël vivable d'ici les 50 prochaines années...

    • Par Patrick - 7/12/2017 - 14:44

      Oui, les juifs, allez-y sans scrupule ! Matez tous ceux qui ne sont pas d'accord avec vous, la politique du gouvernement israélienne de répression et d'humiliation des Palestiniens et d'annexion de leur territoire comme le font tous les pouvoirs fascistes sans respect pour ces Arabes qui étaient majoritaires à plus de 90% au 19ème siècle et au début du 20ème siècle sur le sol de la grande Palestine du temps de l'occupation ottomane puis britannique. Quel bel exemple de démocratie et d'anti-racisme vous donnez au monde ! Les dirigeants israéliens n'ont aucun respect des traités et de la parole donnée... On voit nettement l'extrême-droite gagnez du terrain en Israël.

    • Par maurice.e - 7/12/2017 - 18:03

      Tout d'abord, je suis particulièrement consterné par le manque de nuances des avis donnés par la plupart des participants de ce forum.
      Cela étant dit, je ne partage pas (une fois n'est pas coutume) la formule utilisée par Elie Barnavi pour définir la décision de Donald Trump (personnage qui n'est sûrement pas ma tasse de thé)
      Je ne vois absolument pas , à ce stade, ce qui permettait de qualifier de "connerie monumentale" la déclaration de reconaissance de Jerusalem comme étant la capitale d'Israel. Ce qui devrait aller de soi.
      D'autant plus, qu'au moment de la publication de cet interview d'Elie Barnavi, l'exacte formulation de la déclaration de Trump n'était pas encore connue.
      Maintenant qu'elle connue dans son intégralité, je n'y vois personnellemenr rien à y redire.
      Ce qui me paraît beaucoup plus inquiétant, c'est le tollé de protestation qui a suivi, (notamment des capitales de pays "amis".).
      Serait ce plus le messager (Donald Trump) que le message
      ( reconnaître la réalité ) qui serait en cause!

    • Par David A. - 8/12/2017 - 2:43

      en tant que juif,j'ai un peu honte de lire certains commentaires..jerusalem,capitale d'israel?peut-etre..mais la provocation de ce dingue de trump,une de plus,..ne va evidemment que mettre le feu aux poudres (dans tous les sens du terme...)on est evidemment reparti pour un immense embrasement de la région,une nouvelle intifada,des attentats,des bombes qui sautent un peu partout..et des milliers de morts !! c'est ça que veulent les juifs de belgique??,eh bien,c'est bien triste alors !! et je le dis ouvertement,je condamne aussi totalement le gouvernement extrémiste de netanyahou !! on est dans une spirale infernale et sans fin de violence et israel ne fait pas grand chose pour que ça s'arrange..que du contraire !!et trump vient mettre de l'huile sur le feu..et provoquer une eniéme guerre !! j'aurais éspèré que les juifs de belgique fassent preuve de bon sens,mais je constate que c'est pas tellement le cas! triste,triste..quelle honte !

    • Par Amir - 8/12/2017 - 19:41

      Pour David
      Vous avez honte
      Moi aussi j ai honte que ma communauté ait en son sein des gens comme vous

    • Par Jacky - 9/12/2017 - 6:28

      L’ adoration de la Jérusalem terrestre n’ est-elle pas une forme d’idolâtrie , prohibée par le judaïsme? ( d’ après le rabbin Meyer )
      «  Si j’oublie , Jérusalem, que nul ne peut déclarer sienne... «  ( Lévitique) - citation complète sur le mur FB du rabbin Horvilleur.

      Nos coreligionnaires qui veulent qu’ Israël s’ approprie le grand Jérusalem au nom de la Bible , ne risquent-Ils pas le Herem ( excommunication)?