Film muet avec accompagnement musical live : RÉPÉTITION GÉNÉRALE PUBLIQUE au CCLJ avant projection au Cinéma Palace les 26 et 27 janvier

Mercredi 22 Janvier 2020 à 20:00

La Ville sans Juifs (Die Stadt ohne Juden) : projection en musique

Le CCLJ, l’Institut pour la Mémoire audiovisuelle juive (IMAJ) et l’ensemble «L’HEURE DE MUSIQUE» vous invitent à un événement historique : la projection d’un film engagé, visionnaire et pertinent dans le contexte actuel de recrudescence de l’antisémitisme et la reconstitution d’une séance de cinéma telle qu’elle aurait pu se dérouler dans les années 1920 à Vienne, Berlin, Paris ou Londres.

En 1922, Hugo Bettauer publie son roman à succès « La Ville sans Juifs». Il évoque l'atmosphère de pogrom qui envahit de plus en plus la Vienne d'après-guerre ; l'auteur y anticipe en quelque sorte les futures lois raciales de Nuremberg de 1935. LE FILM EST UN PAMPHLET PROPHETIQUE CONTRE LES POPULISTES (Le Monde).

En 1922, Hugo Bettauer, journaliste et romancier, imagine une étonnante satire politique. Alors que Vienne traverse une grave crise économique et sociale, les autorités arrivent à une conclusion imparable : pour sortir du marasme, il suffit de faire partir tous les habitants juifs.À Vienne, en 1922, les Juifs autrichiens occupent les postes-clés de la ville. Certes, les Viennois apprécient hautement leurs qualités, mais les estimant trop écrasantes pour que la majorité aryenne puisse elle aussi prendre son essor, obtiennent du Parlement l’expulsion de tous les Juifs d’Autriche. Expulsion douloureuse mais non physiquement brutale, chaque individu recevant une indemnité proportionnelle à ses précédentes déclarations fiscales, ce qui ne manque pas de faire naître, chez certains, quelques regrets tardifs. Après le départ du dernier Juif, fêté dans l’allégresse, l’euphorie retombe très vite. Des secteurs entiers de l’économie périclitent. Les Juifs savaient certes gagner de l’argent, mais avaient aussi l’art d’en dépenser. Le cours de la couronne s’effondre, le chômage et l’inflation galopent alors que, de son côté, la vie intellectuelle et culturelle tombe au plus bas. Vienne perd son prestige de capitale et prend des allures de ville de province. On en vient bientôt à souhaiter secrètement le retour des Juifs...

En 1924, le réalisateur autrichien Hans Karl Breslauer tourne La ville sans juifs. La version originale avait été perdue. Seule subsistait dans les archives autrichiennes une copie amputée de nombreuses scènes,  datant des années 30. Jusqu'à la découverte fortuite d'une nouvelle version par un collectionneur, en France, il y a un an. Pour restaurer cette pellicule en très mauvais état, la cinémathèque autrichienne a fait appel aux dons. Il fallait trouver 75 000 euros. Selon un porte-parole de la cinémathèque cité par le Guardian, la campagne a véritablement décollé après l'élection de Donald Trump, avec le don important d'une fondation juive anonyme depuis les Etats-Unis. Les contributions venant d'Autriche ont également doublé après la défaite à l'élection présidentielle du candidat de l'extrême-droite, Norbert Hofer. Résultat, un objectif rempli à 112% avec une cagnotte de 86 000 euros, s'est félicitée la cinémathèque autrichienne. Elle a pu donner une seconde jeunesse à ce qui est pour elle le film muet "le plus important" du cinéma autrichien.

Accompagnement musical en direct par l’ensemble L’HEURE DE MUSIQUE (16 musiciens) dirigé par Léonard Ganvert, chef d’orchestre, arrangeur et orchestrateur.

Les musiciens de l’HEURE DE MUSIQUE ont opté pour le procédé de «l’improvisation préparée»: les extraits musicaux d’œuvres pour la plupart très connues évoquent le climat des scènes en évitant le plus souvent l’illustration au premier degré.

En savoir plus

  • "La Ville sans Juifs"

    Film historique, perdu, miraculeusement retrouvé aux puces et récemment restauré grâce à des dons privés, La Ville sans Juifs (1924) sera exceptionnellement projeté au CCLJ ce mercredi 22 janvier 2020 à 20h, accompagné par 16 musiciens. IMAJ* et L’Heure de la Musique mettent la lumière sur une archive confondante d’actualité.

Informations

Où : Auditorium du CCLJ, 52 rue de l'Hôtel des Monnaies à 1060 Saint-Gilles

Quand : Mercredi 22 Janvier 2020 à 20:00

Contact : [email protected] ***Petite restauration possible!!