Avant-première - Film documentaire

Vendredi 5 Avril 2019 à 20:00

Rwanda, un génocide en héritage – Les jeunes parlent

Dans le cadre de la 25e commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda

Un film écrit et réalisé par André Versaille

produit par Fabienne Servan Schreiber, Estelle Mauriac et Kathleen de Béthune, une coproduction Cinétévé, Simple production, Carpe Diem Icare et la RTBF, avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique. 

25 ans après le génocide des Tutsi au Rwanda, 5 ans après son premier film Rwanda, la vie après – Paroles de mères (coréal B. Dervaux), André Versaille nous convie à une nouvelle lecture des traces laissées par le crime au sein de la jeune population rwandaise. Aujourd’hui au Rwanda, le mot d’ordre est : ‘réconciliation nationale’. Mais qu’en est-il des enfants de victimes ou de bourreaux et parfois nés d’un viol ? Comment se construire dans le silence des parents ? Comment « être » et qui « être » pour ses parents, sa famille et dans ce ‘nouveau’ Rwanda ? Ils nous racontent comment le crime leur a été ou pas raconté, dans leur famille puis à l’école, comment ils se sont construits, leurs vies, leurs questionnements. Le film est constitué de six témoignages de jeunes (Tutsi et Hutu) et de deux échanges intergénérationnels exceptionnels : Sylvie, fille d’un Hutu condamné à 11 ans pour fait de génocide interroge son père sur sa conduite pendant les trois mois de tueries ; parallèlement, Jean-Pierre, né du viol d’une Tutsi lorsqu’elle avait 16 ans, questionne sa mère sur son père fantôme, et sur ce qu’elle a vécu. 

À travers ces témoignages, bruts, à hauteur d’homme, il nous est donné de percevoir le poids de l’héritage du génocide.

La projection sera suivie d’un débat entre André Versaille, Félicité Lyamukuru, rescapée du génocide des Tutsi au Rwanda et co-auteure avec Nathalie Caprioli de « L’ouragan a frappé Nyundo » (Editions du Cerisier, 2018),  et Béatrice Mukamulindwa mère de trois enfants dont elle a perdu la trace pendant le génocide contre les Tutsi. Elle a fondé une asbl "Cri du Cœur d’une Mère qui Espère" (CCMES) qui se consacre à la recherche des enfants disparus. Débat modéré par Ina Van Looy, directrice du CEC du CCLJ.

Une soirée en partenariat avec Les Territoires de la Mémoire.

En savoir plus

Informations

Où : CCLJ - Rue de l'Hôtel des Monnaies, 52 1060 Bruxelles

Quand : Vendredi 5 Avril 2019 à 20:00

Contact : 02/543.01.01 ou [email protected] - RÉSERVATION OBLIGATOIRE !