L'agenda du CCLJ

    • "1517-2017 : Luther et les juifs, entre amour et désamour"

      Jeudi 25 janvier 2018 à 20:00
      Conférence & débat

      Le 31 octobre 1517, il y a cinq cents ans, Martin Luther affichait, sur les portes de l’église de Wittenberg, ses "95 thèses" contre les "indulgences", ces rachats des péchés contre payement. C’est ce geste qui, traditionnellement, marque le point de départ de la remarquable aventure spirituelle du protestantisme. Une aventure due à un homme complexe s’il en fut, et tourmenté, surtout par ses angoisses relatives au salut. Et qui, dans ses relations aux autres, s’est souvent montré déchiré entre des attitudes extrêmes, parfois très contradictoires. Notamment à l’égard des juifs.Thomas Gergely est directeur de l'Institut d'études du judaïsme.

    • dîner parents/enfants de la JJL le samedi 27 janvier 2018 à 19h

      Samedi 27 janvier 2018 à 19:00
      JJL

      La JJL convie parents et haverim à la deuxième édition de son "dîner parents/enfants". Cette année, il  prendra la forme d'un walking dinner au CCLJ à l'issue de l'activité JJL du samedi 27 janvier. Ce sera l'occasion d'apprendre à mieux se connaître autour d'un excellent repas. Nous vous y attendons nombreux ! Prix : 8EUR par enfant et 15 EUR par adulte

    • Alexandre Adler : "La chute de l'empire américain"

      Mercredi 31 janvier 2018 à 20:00
      Présentation du livre & débat

      L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, après le double mandat de Barack Obama a surpris le monde entier, à commencer par les américains eux-mêmes. D'une volonté d'union nationale regroupant les américains de toutes origines culturelles et sociales, cette élection de Donald Trump envoie un message définitif à l’establishment américain : " n’abandonnez pas le peuple au profit d’une culture que nous rejetons, disent les électeurs de Donald Trump." Mais que s’est-il passé au cœur de la société américaine pour que nous en soyons là ? Stupéfait moi aussi de cette élection, je questionne ici l’Empire américain, l’histoire de ses héros, réels ou symboliques ; les racines de la contre-révolution ; et bien sûr les inquiétantes relations internationales…" (Alexandre Adler). Nous parlerons aussi de l'actualité au Proche-orient, en lien avec le nouveau paradigme de l'élection de Donald Trump.

    • " Dans les allées ..."

      Mercredi 7 Février 2018 à 18:30
      Vernissage de l'exposition

      Le CCLJ vous invite au vernissage de l'exposition des oeuvres de Muriel Wajskop. L'occasion de rencontrer l'artiste et de contempler son travail devant un verre ! Je suis psychothérapeute et conseillère conjugale depuis 25 ans. Je dessine au fusain depuis 20 ans. Je suis bénévole dans les restos du cœur et les cafés solidaires depuis 15 ans. Depuis 3 ans, je suis la « nanou » d'un petit Jack qui, par ce qu'il est, met de la couleur dans tout ce que je vis. Je n'envisage l'humanité que dans la diversité. Je ne vis le lien que comme un socle d'équilibre. Et le fusain et la psychothérapie me rapprochent des êtres dans ce qu'ils ont de plus riche , leur complexité.   Exposition visible du 07/02/2018 au 18/04/18.   

    • Adam Biro " Dictionnaire amoureux de l'humour juif "

      Jeudi 8 Février 2018 à 20:00
      Présentation du livre & débat

      Rencontre animée par Jean-Marc Finn. " L’auteur de ce dictionnaire amoureux est aussi celui d’un recueil de nouvelles intitulé « Loin d’où » qui est, en soi, un résumé de l’humour juif. Un jour deux juifs se retrouvent sur le quai d’une gare. Le premier demande au second: « tu vas où? ». Et l’autre de répondre: « à Varsovie ». Et le le premier de s’exclamer: « c’est loin! » Et le second de lui rétorquer: « loin d’où ?  » Fuite, exil, nostalgie, réflexion sur l’existence, ironie sur soi, questionnement incessant. On comprendra qu’un dictionnaire amoureux de l’humour juif traite à la fois de philosophie, sociologie, science du voyage, d’humour, bien sûr, et aussi religion, avec toujours une dose importante d’ironie et d’autodérision, évoquant mille thématiques et cent (bien plus, en vérité!) bons auteurs. Franz Kafka jouxte Philip Roth, Woody Allen y est, bien sûr, mais aussi Man Ray et Tristan Tzara, convoqués ici même, au long des pages touffues et passionnantes, comme Pierre Dac, Albert Cohen, Bernard Malamud ou Cyrille Fleischmann, le Singer du Marais parisien (voir la belle entrée « Marais »). Bref, voilà un ouvrage drôle, savant, riche, dense, émouvant. Pourquoi ? Oui pourquoi… Car l’humour juif se trouve d’abord dans un questionnement sans cesse ressassé…"(Extrait du blog de Gilles Pudlowski).

Pages