Commémoration

Dimanche 27 Janvier 2019 à 14:00

80 ans des convois d'enfants en Belgique - Inauguration d'un monument en leur mémoire

Intégration de la gare historique de Herbesthal dans l'itinéraire européen du convoi d'enfants.

Dans le cadre de la Journée internationale de commémoration de l'Holocauste, une sculpture commémorative sera inaugurée le dimanche 27 janvier 2019 à partir de 14 heures sur le terrain de la gare historique de Herbesthal, en Belgique, pour commémorer l'opération spéciale de sauvetage des convois d'enfants.

Sur proposition du lieu d'apprentissage et de commémoration Jawne Köln e.V.  (www.jawne.de), dont les membres étudient le sujet des "Convois d'enfants 1938/1939 en Belgique" depuis 2017, la commune de Lontzen, à laquelle appartient l'ancienne gare frontalière germano-belge de Herbesthal, place cette extraordinaire opération de sauvetage au cœur de son attention.

La gare frontalière d’Herbesthal connut des scènes dramatiques. C’est ici qu’il y a 80 ans, entre le 2 et le 8 janvier 1939, la police des frontières refusa à environs 70 enfants juifs non accompagnés l’entrée dans le pays et les renvoya en Allemagne. La population belge en fut offusquée.

Mi-janvier 1939, le ministre de la justice, Joseph Pholien, autorisa l’entrée dans le pays à environ 750 enfants juifs âgés de moins de 14 ans. L’arrivée à la gare d’Herbesthal fut un évènement marquant et ce principalement en raison du transport d’enfants non accompagnés, lesquels eurent quitté famille et patrie mais furent, au moins jusqu’à l’invasion allemande, en liberté et à l’abri des combattants du National-Socialisme.

Il est important de conserver la mémoire de ces événements marquants de l'histoire. Ainsi, c’est en souvenir des transports de mineurs non-accompagnés que nous dresserons, tel qu’ailleurs en Europe - comme par exemple à Danzig, Berlin ou Londres – un monument sur le site de l’ancienne gare d’Herbesthal.

L’artiste allemand Sebastian Schmidt présentera son oeuvre. Les élèves de l’école communale d’Herbesthal et ceux du RSI d’Eupen présenteront leurs projets thématiques.

Henri Roanne-Rosenblatt, qui, enfant, est venu de Vienne à Bruxelles en passant par Cologne et Herbesthal et qui a survécu à l'occupation allemande en Belgique, sera également présent. Dans le contexte des commémorations il nous fera part de ses expériences.

Contexte historique

De la fin de 1938 à l'été 1939, jusqu'à un millier d'enfants juifs de tout le Reich allemand ont pu échapper à l'exclusion antisémite et à la persécution en Allemagne nationale-socialiste lors d'une opération spéciale de sauvetage. Dans plus d'une douzaine de convois d'enfants, ils ont été mis en sécurité en Belgique - une sécurité temporaire, comme on a pu le constater en mai 1940 au plus tard.

L'arrivée à la gare d'Herbesthal, premier arrêt sur le territoire belge, est toujours présente dans la mémoire des enfants qui ont étés envoyés par les convois d’enfants. Après des années d'exclusion et de violence, le franchissement de la frontière et l'arrivée en Belgique libre a été le sauvetage tant attendu.

Réponse souhaitée avant le 20/1/19 chez [email protected] ou par téléphone 087/89.80.52

Plus d'infos auprès d'Adrian Stellmacher : [email protected]

Informations

Où : Rue de la Gare 20, 4710 Herbesthal (ancienne gare d‘Herbesthal)

Quand : Dimanche 27 Janvier 2019 à 14:00

Contact : Réponse souhaitée jusqu’au 20 janvier 2019 (par courriel à [email protected] ou par téléphone 087/89.80.52)