• Où est la gauche ?

      Mardi 3 avril 2018
      Israël/Analyse

      Atone, divisée, la gauche israélienne reste au plus bas dans les sondages, même face à un Premier ministre aux abois et un gouvernement en crise. A l’heure où le Meretz choisit sa nouvelle dirigeante, c’est toute l’opposition qui se cherche un nouveau souffle.

    • Manuel Valls : "Ce n'est pas facile de dire que nous sommes en guerre"

      Mardi 3 avril 2018
      Interview

      Premier ministre français entre mars 2014 et décembre 2016, Manuel Valls a été directement confronté aux attentats djihadistes qui ont frappé la France en 2015. Intervenant au colloque « Le terrorisme : Sommes-nous en guerre ? » organisé le 9 mars 2018 au War Museum à Bastogne, il nous a consacré cet entretien exceptionnel.Pourquoi est-ce si difficile de parler de guerre lorsqu’on évoque le terrorisme djihadiste ?

    • Sommes-nous en guerre contre le terrorisme ?

      Mardi 3 avril 2018
      International

      Cela fait deux ans que les djihadistes de l’Etat islamique ont commis les deux attentats de Bruxelles. Suite à ces attaques meurtrières marquées par une violence massive et extrême, il convient d’examiner dans quelle mesure elles illustrent la guerre que mène l’Etat islamique contre nos sociétés démocratiques. Sommes-nous en guerre contre le terrorisme ? Si oui, de quel type de guerre s’agit-il ? Pouvons-nous la gagner ?

    • De la glasnost à la glaciation

      Mardi 3 avril 2018
      Opinion

      Lorsque Mikhaïl Gorbatchev a proclamé sa politique de glasnost et de perestroïka, nous autres, en Occident, avions du mal à y croire, habitués que nous étions aux manœuvres et subterfuges du régime communiste. Mais c’était vrai : noyée sous le déluge des informations sur les crimes communistes, depuis Lénine et jusqu’à Andropov et Tchernenko, la société soviétique, en Russie et dans toutes les autres républiques de l’URSS, fut ébranlée.

    • Le philosémite ambigu

      Mardi 3 avril 2018
      Editorial

      L’identité est une notion complexe difficile à saisir. Mais comme le soulignait Ludwig Wittgenstein en 1913, « L’identité, c’est le Diable en personne, et d’une immense importance ; bien plus que je ne le pensais ». Il faut donc se confronter à cette question. Sinon, elle sera abandonnée à ceux qui la brandissent pour mieux stigmatiser et exclure l’Autre. Bart De Wever, bourgmestre d’Anvers et leader de la NVA, en a fait récemment une formidable démonstration.

Pages