• Israël : La fin du mépris de la diaspora

      Mardi 9 juin 2009

      Les Israéliens ont longtemps affiché un sentiment de supériorité envers les Juifs de diaspora. Ce mépris, qui trouve sa source dans le rejet de la condition diasporique (Shlilat Hagola), a progressivement disparu pour laisser place à une perception débarrassée des mythes sionistes et plus ouverte.

    • Belgique : Des Juifs dans la Cité

      Mardi 9 juin 2009

      Des candidats juifs figuraient sur les listes régionales et européennes des élections du 7 juin. Si certains ont insisté sur leur sensibilité particulière à l’antisémitisme et à Israël, d’autres ont privilégié des préoccupations d’intérêt général. Regards s’est penché sur ce phénomène nouveau en s’intéressant aux motivations de ces candidats.

    • Israël : I have a dream

      Mardi 5 mai 2009

      En 2008, le 60e anniversaire fut l’occasion de dresser le bilan diplomatique, économique, social, et culturel d’Israël, puis d’aligner des chiffres éloquents relatifs à l’immigration et à l’édification de villes et villages. Malgré un bilan qui semble impressionnant, il reste de nombreux défis. Herzl se montrait utopique, pourquoi pas nous ?

    • Tel-Aviv : Une jeune fille centenaire

      Mardi 5 mai 2009

      Incarnation du rêve sioniste avant la création de l’Etat, Tel-Aviv, jeune centenaire fait pâle figure comparée à Jérusalem, ville biblique. Elle est néanmoins devenue la capitale culturelle et économique du pays. Et n’est pas si impie que cela.

    • Belgique : Roms, entre clichés et dure réalité

      Mardi 5 mai 2009

      A l’occasion de la « Journée mondiale des Roms » décrétée le 8 avril, et suite au séminaire de la Fondation Roi Baudouin consacré à la scolarisation des enfants roms, Regards s’est penché sur la situation en Belgique de cette communauté avec laquelle les Juifs partagent une partie de leur histoire.

    • Les propos honteux et blessants d'Ahmadinejad

      Mardi 21 avril 2009

      Le Centre communautaire laïc juif (CCLJ) condamne vigoureusement les propos honteux et insultants prononcés par le Président iranien Ahmadinejad le 20 avril à la tribune de la Conférence de l’ONU consacrée à la lutte contre le racisme. Ces déclarations inacceptables à l’égard d’Israël et de la Shoah s’inscrivent pleinement dans le discours de haine qu’il ne cesse de tenir depuis plusieurs années.

Pages