• Benjamin Netanyahou chahuté

      Mardi 9 novembre 2010
      Etats-Unis

      Sauf erreur, c’est une première : jamais auparavant, un discours d’un Premier ministre israélien n’avait été perturbé par des manifestants… sionistes. C’est pourtant ce qui s’est produit ce lundi 8 novembre 2010, à la Nouvelle-Orléans, durant l’Assemblée générale des Fédérations juives américaines. 

    • Le "tonneau de la terreur" est-il vide ?

      Mardi 9 novembre 2010
      Territoires occupés

      Pour Israël, c’est une excellente nouvelle : pour la première fois depuis le début de la seconde intifada, l’Etat juif n’a plus de terroristes à rechercher dans le nord de la Cisjordanie. Et quelques-uns seulement, mais d’importance mineure, dans le sud. Tous les autres ont été arrêtés ou abattus.  

    • Solidarité juive

      Mardi 9 novembre 2010
      Société

      On reproche souvent aux musulmans normaux (modérés, veut-on dire) de ne pas se désolidariser publiquement des excès intégristes. A tort : nombre d’entre eux le font. Mais leurs protestations sont peu répercutées par les médias, qui préfèrent souvent l’excessif au raisonnable. Quoi qu’il en soit, c’est une critique que nous n’entendons pas encourir. 

    • Silence, la gauche

      Lundi 8 novembre 2010
      Opinion

      Depuis Adam et Eve -ou presque-, la diversion a toujours été la stratégie préférée de la droite juive face aux questions gênantes.  Logique : changer de sujet permet d’éviter de devoir répondre et met l’adversaire sur la défensive. 

    • Vous devriez vraiment lire ça

      Lundi 8 novembre 2010
      Israël- Diaspora

      Si ce n’est déjà fait, et si vous comprenez l’anglais, cela vaut réellement le coup de jeter un œil (voire deux) sur cet article (*).

    • Mariage civil : il y a encore du boulot

      Dimanche 7 novembre 2010
      Israël

      Le Parlement israélien vient d’adopter un projet de loi autorisant, dans certaines conditions, le mariage civil.  On pourrait croire que c’est un grand pas vers l’indispensable séparation de la synagogue et de l’Etat. Il n’en est, hélas, probablement rien. 

Pages