• La communauté juive de Belgique fête Israël

      Mercredi 2 mai 2018
      Israël 70 ans

      Simon Cohn est administrateur de l’Organisation sioniste de Belgique (OSB) depuis de longues années, il coordonne avec une belle équipe le 70e anniversaire de l’Etat d’Israël organisé le dimanche 13 mai 2018 à Bruxelles. Un événement exceptionnel qui a choisi de miser sur l’union de la communauté juive autour d’Israël, comme il nous l’explique.

    • L'UCL invite un ministre hongrois xénophobe, raciste et antisémite

      Lundi 30 avril 2018
      Communiqué

      Dans le cadre de la Chaire Francqui, l’Université catholique de Louvain (UCL) organise ce vendredi 4 mai 2018 un colloque international à Bruxelles à l’Université Saint-Louis sur le thème « Contrôles et hospitalités. Vers des politiques migratoires qui renforcent la démocratie contemporaine ».

    • Zoya Cherkassky-Nnadi, contre les stéréotypes identitaires

      Mardi 3 avril 2018
      Israël/Expo

      Etoile montante de la scène israélienne, la peintre Zoya, qui a immigré en 1991 de Kiev à l’âge de 14 ans, s’expose au Musée d’Israël à Jérusalem. Un manifeste visuel contre le racisme subi par les représentants de l’alya russe, au judaïsme jugé douteux en Israël.

    • Contre les tartuffes, Nathalie Portman est l'honneur d'Israël

      Vendredi 27 avril 2018
      Israël

      Contrairement à ce qu’affirment nos adversaires, avec la plus foncière mauvaise foi puisqu’ils connaissent nos positions pratiquement inchangées depuis 40 ans, le CCLJ ne confond pas « critique d’Israël » et « antisémitisme ». Il ne tient pas plus la moindre manifestation d’antisionisme pour de l’antisémitisme.

    • L'Université libre de Bruxelles persiste dans son erreur

      Jeudi 26 avril 2018
      Communiqué du CCOJB

      « Not in our name » (notinourname.be) est un collectif de plus en plus large, regroupant personnalités, associations et citoyens préoccupés et soucieux des enjeux mémoriels. Un collectif qui souhaitait et souhaite toujours clarifier les enjeux que le doctorat honoris causa à Ken Loach soulèvent.

Pages