• La référence insupportable à la Shoah

      Mardi 7 mai 2019
      L'édito

      « On ne sort de l’ambiguïté qu’à son détriment », écrivait le Cardinal de Retz (homme d’Etat ayant participé à la fronde contre Louis XIV) dans ses mémoires. Emir Kir, le député-bourgmestre de Saint-Josse est sorti de l’ambiguïté en accordant un entretien à une chaîne de télévision saoudienne.

    • La persistance du mythe du complot juif

      Mardi 7 mai 2019
      Antisémitisme

      Bien que le rejet des Juifs se soit longtemps décliné dans un registre raciste, le mythe du complot juif et de la domination juive s’est progressivement imposé comme le vecteur le plus puissant de diffusion de l’antisémitisme depuis le début du 20e siècle. Une problématique toujours d’actualité qui sera notamment abordée lors du colloque sur l’antisémitisme qui se tiendra les 23 et 24 mai 2019 au CCLJ et au Sénat.

    • Six réflexions sur la 21e Knesset

      Mardi 7 mai 2019
      Le carnet de route d'Elie Barnavi

      Il est difficile de comprendre l’espèce de stupeur désespérée qui a frappé la gauche sioniste libérale au vu du résultat des élections législatives du 9 avril dernier. Après tout, ce résultat était connu d’avance (voir ma précédente chronique).

    • Pénalisation des négationnismes : Pourquoi le génocide des Arméniens est-il exclu?

      Mardi 7 mai 2019
      A votre avis

      Les faits. Le Premier ministre Charles Michel en déplacement à Kigali pour les commémorations du génocide des Tutsi au Rwanda avait annoncé que le Parlement belge érigerait en infraction pénale le négationnisme de ce génocide. La proposition de loi déposée par le MR, la N-VA, l’Open-VLD et le CD&V a été adoptée le 25 avril, mais en excluant des poursuites pénales le négationnisme du génocide des Arméniens, malgré les amendements déposés par l’opposition. Comment comprendre cette différence de traitement entre les génocides ?

    • Eurovision : Sous les paillettes, la politique

      Mardi 7 mai 2019
      Israël

      Pour la troisième fois de son histoire, Israël accueille le concours de l’Eurovision, un méga show télévisé kitsch aux audiences planétaires. Une opportunité inouïe pour l’Etat de redorer son image, notamment auprès des jeunes qui le boudent massivement.

    • Dans la langue de l'autre

      Mardi 7 mai 2019
      Colloque

      Les 14 et 15 mai 2019, à l’initiative de Xavier Luffin (ULB) et de Reuven Snir (Université de Haïfa), un colloque international intitulé « La langue de l’autre, une autre langue, ou sa propre langue ? » sera consacré aux auteurs juifs d’expression arabe et aux auteurs palestiniens d’expression hébraïque. Les intervenants s’interrogeront sur l’ancienneté du phénomène, la particularité du cas irakien, ou encore la réception de ces œuvres.

Pages