Marche des musulmans contre le terrorisme

Tir groupé sur l’ambulancier Chalghoumi

Lundi 17 juillet 2017 par Willy Wolsztajn

La Marche des musulmans contre le terrorisme organisée par l’imam Chalghoumi s’est arrêtée à Bruxelles ce lundi 10 juillet. Les autorités de la Ville et le ministre de l’Intérieur ont tenu à accueillir les ministres du culte musulman réunis sur les marches de la Bourse. Le quotidien Le Soir, quant à lui, titra sur l’événement en qualifiant l’imam de Drancy de « tartuffe. »

 

Le Soir cite les témoignages de milieux musulmans. Selon eux, l’imam Chalghoumi « n’est pas franchement en odeur de sainteté », entre autres à cause de ses liens avec le CRIF (Conseil représentatif des Institutions juives de France). Il jouerait un rôle d’ « Arabe de service. » Il lui serait reproché sa « faible envergure intellectuelle. » Et de citer « l’ampleur des sketchs et autres parodies » qui l’accablent sur YouTube. Hassen Chalghoumi et ses compagnons seraient des « blédards », les « imams d’une autre génération, celle de nos parents. » Pour Mouedden Mohsin, président de l’asbl Les Ambassadeurs de la Paix, la Marche contre le terrorisme relève d’une « véritable tartufferie. » Et pour Karim Chemlal, président de la Ligue des Musulmans de Belgique (LMB), il s’agit d’un « show. »

Le Soir omet de relever la présence sur le parvis de la Bourse du ministre de l’Intérieur Jan Jambon ainsi que du Premier Echevin de la Ville Alain Courtois. Si le journal précise que le Conseil français du Culte musulman a snobé les marcheurs, il passe sous silence l’intervention à Bruxelles d’un représentant de l’Exécutif des Musulmans de Belgique.

Qui sont les témoins interviewés ? Le « Guide to Islamist Movements » renseigne, page 436, Karim Chemlal comme un leader Frère musulman en Belgique. Sa LMB fédère les activités de la Confrérie dans notre pays. Les Foires musulmanes de Bruxelles (FMB), principal événement public de la LMB, livrent un aperçu de l’islam frériste : totalitaire, ultra conservateur, littéraliste, salafiste. On y invite des prédicateurs antisémites tel Tarek Al-Suwaidan (2014). Quant à l’ambassadeur de la paix Mouedden Mohsin, on put le voir animer les débats et donner la réplique à Tariq Ramadan lors de la Muslim Expo 2016 à Charleroi, festivité similaire à la FMB et, comme elle, sponsorisée par la Fondation Aksahum. A Gaza Aksahum finance les œuvres sociales du mouvement terroriste Hamas. La Muslim Expo 2016 avait invité le prédicateur antisémite Abouzaïd Al-Mokri El Idrissi, refoulé par les autorités belges à l’instar de Tarek Al-Suwaidan deux ans plus tôt.

On comprend que ces messieurs détestent Hassen Chalghoumi, cet imam en bons termes avec le judaïsme organisé qui se rend en Israël et en Palestine, où il rencontre l’Autorité palestinienne rivale de leurs amis du Hamas. Cela alors qu’un antisémitisme massif imprègne le monde musulman. Et on saisit pourquoi ils préfèrent rire de sa Marche contre le terrorisme. Assurément, ils rejettent avec vigueur tout recours à la violence. Mais, sous son vernis moderniste de marketing new look, leur obscurantisme salafiste présente tant de similitudes avec celui des jihadistes,… Autant noyer le poisson.

Le problème de l’islam sunnite, ici concerné, c’est qu’il n’existe en son sein aucune autorité légitime indiscutable pour dire le dogme. Avec pour conséquence tragique que l’islam barbare de Daesh / l’Etat islamique se trouve aussi légitime que n’importe quelle autre parole musulmane. Pour tarir l’influence mortifère de Daesh dans l’opinion musulmane, pour assécher le marais jihadiste, nous avons besoin de voix musulmanes alternatives. Certes, dans leur immense majorité, les musulmans sont innocents du terrorisme islamiste. Ils figurent même parmi ses principales victimes. Mais ils font partie de la solution. C’est le message politique qu’envoient l’imam Chalghoumi et ses compagnons.

Rien n’empêche les jeunes gens moqueurs qui qualifient les marcheurs de blédards ringards de retrousser leurs manches. La relève se fait attendre. Toutes les bonnes volontés sont bienvenues.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Yves - 18/07/2017 - 11:16

    Une fois de plus, Le Soir descend

  • Par Michel Wandel - 18/07/2017 - 22:02

    L'imam Chalghoumi frappe par sa bienveillance et sa volonté d'ouverture. C'est très gênant pour les tartuffes (les vrais) et démagogues menteurs comme Tariq Ramadan et consorts.
    Le SOIR à choisi son camp et il n'y a rien de neuf dans ce choix dont il espère une manne (hébraïque, ce mot) de nouveau lecteurs ethniques.
    Grandeur et décadence de ce qui fut un grand journal. Il y a longtemps.