Israël

Youpi, Israël « pas un vrai pays » !?

Dimanche 31 décembre 2017 par Willy Wolsztajn

Dans son numéro de janvier 2018, le mensuel éducatif Youpi destiné aux enfants de 5-8 ans présente Israël comme n’étant pas « un vrai pays. » Réflexe pavlovien d’une brebis égarée, appartenant à une rédaction de la vénérable maison catholique Bayard Presse, fondée en 1873 ?

Patriarcat latin de Jérusalem - Basilique du Saint-Sépulcre

Des lecteurs ont découvert dans la livraison de janvier 2018 du magazine pédagogique en question, une fiche avec un planisphère mentionnant 197 pays qu’on « appelle (…) des Etats comme la France, l’Allemagne ou l’Algérie ». Le journal précisait : « Il en existe quelques uns de plus, mais tous les autres pays du monde ne sont pas d’accord pour dire que ce sont de vrais pays (par exemple l’Etat d’Israël ou la Corée du Nord) ».

Interpellé, le Conseil représentatif des Organisations juives de France (CRIF) a saisi la direction du groupe Bayard pour solliciter le retrait du numéro contesté. L’éditeur a accédé à la requête, reconnaissant « une erreur, une maladresse ». Il est resté muet sur un éventuel rectificatif, également réclamé, arguant du planning du mensuel Youpi. Pour le CRIF l’incident est clos. De son côté, le Comité de Coordination des Organisations juives de Belgique (CCOJB) a écrit au Secrétariat général de l’Enseignement catholique pour lui demander de ne pas diffuser le numéro de Youpi. Les publications Bayard constituent des outils pédagogiques très prisés dans ce réseau d’enseignement en Belgique francophone.

C’est le rédacteur en chef de Youpi, et non un étudiant stagiaire, qui avait signé la notice litigieuse. Dans la mise au point publiée sur le site du magazine, le même « présente ses excuses à tous ceux qui ont pu se sentir blessés par cette contrevérité » relative à la nature d’Israël. A vrai dire, peu importe sa compassion. Par contre, il paraît intéressant d’éclairer le contexte de cette bavure, étonnante de la part d’un journaliste professionnel doublé d’un pédagogue. Car il devait savoir qu’il publiait une « fake news », tant à propos d’Israël que de la Corée du Nord, tous deux membres de l’ONU et, à ce titre, Etats reconnus de plein droit.

Le groupe Bayard a été fondé en 1873, d’abord sous le nom de La Maison de la Bonne Presse, par la congrégation religieuse catholique Les Augustins de l’Assomption, encore aujourd’hui son propriétaire exclusif. Présent en Europe, Asie, Amériques du Sud et du Nord, il a acquis une extension mondiale. Il édite depuis 1883 le quotidien français La Croix. Antidreyfusard, antisémite, anti-laïque, le journal se voit reproché à la Libération en 1944 son « enthousiasme en 1940 à la Révolution nationale » et d’avoir manifesté « son conformisme à l’égard du gouvernement de Vichy ».

Le titre se verra sauvé par le général de Gaulle, pour le rôle joué dans la Résistance par nombre de ses journalistes. Et surtout parce qu’il fallait maintenir un organe de presse destiné à un très important lectorat catholique. Après guerre et avec le concile Vatican II (1962-1965), La Croix se repent de son antisémitisme passé et opère un virage progressiste. En ce qui concerne la ligne du groupe Bayard Presse, « la fidélité doctrinale doit, selon le credo de la maison, aller de pair avec la liberté éditoriale ». Elle rejoint, à plus d’un siècle de distance, la formule d’un des pères fondateurs : « Il faut toujours travailler pour Rome, parfois sans Rome, jamais contre Rome » (père Emmanuel d’Alzon – 1810-1880).

Rome, nous y voilà. L’Eglise catholique a un problème avec Israël. Il se nomme Patriarcat latin de Jérusalem, Eglise particulière de l’Eglise catholique fondée en 1099 par les Croisés. Il possède pour aire de juridiction Israël, la Jordanie, Chypre et la Palestine. La très grande majorité de ses fidèles sont arabes. Selon les sources, 3 à 15% des Palestiniens sont de confession chrétienne. Malgré les paroles de paix régulièrement émises par le pape, l’Eglise catholique occupe une position partiale par rapport au conflit israélo-palestinien. D’où l’opinion catholique éprouve largement des sympathies pro-palestiniennes.

La propagande palestinienne, quant à elle, ne se prive pas de mobiliser Jésus et Marie en premiers Palestiniens, avec les Israéliens, les Juifs, en peuple déicide. Notamment via d’abjectes caricatures antisémites. Ces amalgames marquent jusqu’en Europe, où l’on a pu voir des dessins de presse enrôler la Sainte Famille en victime d’Israël.

L’affirmation selon laquelle Israël ne serait pas « un vrai pays » provient, elle, d’une rhétorique arabe et musulmane bien antérieure à l’occupation de la Cisjordanie et de Gaza en 1967, ainsi qu’aux politiques injustes voire scandaleuses des divers gouvernements israéliens envers les Palestiniens. Le monde arabo-musulman n’a jamais digéré le sionisme et ce dès les origines, à la fin du 19e siècle. Sa vision, formatée par le statut de dhimmi où se trouvaient confinés chrétiens et Juifs sous férule musulmane, considère ces derniers comme des êtres méprisables et soumis. Aussi, lui est-il insupportable de les voir se lever, s’organiser, créer un Etat et lui infliger de cuisantes défaites militaires. Cela en un lieu qu’il considère comme terre d’islam inaliénable. Ce récit arabo-musulman sur l’illégitimité d’Israël a percolé dans l’opinion occidentale, en particulier celle sensible à la cause palestinienne. La fiche de Youpi en illustre un avatar.

Quant à l’association d’Israël à la dictature nord coréenne, complètement incongrue, elle devait sans doute, par souci didactique, faire sentir au jeune public combien l’Etat juif est méchant. Voilà le climat où un honnête journaliste pédagogue se ridiculise en écrivant une malveillante ânerie. Et contraint son boss à faire amende honorable, c’est-à-dire « demander pardon à Dieu, à la société et aux hommes ».


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Christian - 1/01/2018 - 9:58

    Bravo au ccojb pour sa reaction.
    Reste maintenant à connaître la réponse concrète qui lui sera faite.
    Je remercie déjà le modérateur de ce forum pour nous tenir au courant.
    En attendant je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2018

    Christian

  • Par MOSCOVITZ REGINE - 2/01/2018 - 16:52

    Merci de votre travail et de vos recherches.
    Mais en tant que "vieille juive", je sais que ça ne s'arrêtera jamais.
    Il faut lire les journaux français pour voir que le terme terroriste est mis entre guillemets pour décrire les actes malveillants ou pires commis par les palestiniens envers Israël.
    Je ne suis pas forcément en phase avec le Premier ministre actuel et sa politique, mais on ne peut pas accepter le renversement constant des situations.

    Bien cordialement

    R.M


    Cordialement

    R.M