Carnaval d'Alost

Unia : "Il n'y avait pas d'incitation consciente à la haine"

Jeudi 24 octobre 2019 par Belga et G.K.

Après la polémique liée au défilé du Carnaval d'Alost, Unia a publié ce jeudi son rapport, estimant que le char des caricatures antisémites ne violait pas la loi. Le Comité de coordination des organisations juives de Belgique et le Forum der Joodse organisaties ont vivement réagi.

 
Sur le même sujet

    On se souvient parfaitement de ce char représentant des Juifs orthodoxes géants aux nez crochus assis sur des sacs d’or et défilant tout à fait normalement dans le cadre d’un Carnaval bien connu pour sa provocation. On se souvient aussi des réactions outrées de la presse internationale, et même de l’indignation de l’UNESCO qui reconnait depuis 2010 le Carnaval alostois comme « patrimoine culturel immatériel de l'humanité ».

    Unia a analysé les signalements qu’il a reçus sur base de la législation et en conclut dans son rapport présenté ce jeudi qu’aucune loi n’a été violée. « Selon nous -certainement dans le contexte très spécifique du carnaval-, il n’y avait pas d’incitation consciente à la haine, à la discrimination ou à la violence contre les juifs. En outre, les idées racistes n’ont pas été délibérément diffusées et il n’était pas question d’insulter volontairement les individus. Par ailleurs, les carnavalistes n’ont pas violé la loi sur le négationnisme. Le char ne faisait aucune référence au nazisme ou à la Shoah », conclut le rapport.

    Dans un communiqué, le CCOJB se dit perplexe et déçu par « le manque de discernement d'UNIA ». « Le CCOJB ne sonde pas les intentions profondes d'UNIA, et n'a pas non plus prêté une intention quelconque aux organisateurs du Carnaval d'Alost. Le CCOJB ne peut que déplorer les conséquences désastreuses du Carnaval : la diffusion massive (directement et indirectement) de préjugés antisémites extrêmement chargés (nez crochus, contrôle de l’économie et des banques,...). Est-ce ceci que nous voulons montrer à nos enfants ? Ceci rappelle les chants haineux, racistes, homophobes entonnés dans les stades de football, sous couvert de folklore ». L’organisation juive poursuit « Il est tout de même saisissant de constater qu'il n'y a que notre pays qui semble indifférent à cette problématique : la Commission européenne et l'UNESCO avaient évidemment et justement réagi pour condamner les dérives antisémites du Carnaval. La presse mondiale s'en était fait l'écho. S'agit-il pour UNIA de faire la leçon à l'UNESCO et à d'autres pour rendre acceptables des dérives dénoncées comme antisémites par les victimes elles-mêmes ? »

    « Unia n'a pas vocation à se substituer aux victimes de discriminations, ni à donner blanc-seing juridiquement et moralement pour qu'une situation malheureuse se répète ou empire. Ce faisant, et probablement malgré elle, cette institution se décrédibilise violemment aux yeux de certaines populations qu'elle entend défendre. Nous prendrons contact avec les acteurs concernés pour exprimer notre position », souligne le président du CCOJB, Yohan Benizri.

    Le Forum der Joodse organisaties (FJO) a, de son côté aussi, fortement désapprouvé les conclusions d'Unia, déplorant par ailleurs que le bourgmestre NVA d'Alost, Christoph D'haese, ait brillé par son absence, tant lors des discussions entreprises à l'époque avec Unia, comme à la visite de la Kazern Dossin à laquelle a participé plus tôt cette année, à l'invitation du FJO, une délégation de 16 personnes venue d'Alost. « Les Juifs n'ont pas besoin de formation en humour et savent, mieux que quiconque, où peuvent mener ce genre de caricatures », a souligné le Forum.

    Unia a encore plaidé pour que les événements folkloriques, tels que le carnaval, soient à l’avenir davantage « inclusifs », en encourageant à travailler sur les « stéréotypes qui conduisent aux préjugés, qui à leur tour peuvent causer de la discrimination ». Selon le Centre pour l’égalité des chances les mouvements de jeunesse, écoles et monde associatif ont un rôle à jouer dans ce domaine.

    On croit rêver.


     
     

    Ajouter un commentaire

    http://www.respectzone.org/fr/
    • Par Welsch - 24/10/2019 - 20:37

      C’est à vomir

    • Par Dockx regine - 24/10/2019 - 22:53

      Bien... je vais préparer un char avec des djihadistes qui coupent des têtes. Ca ne devrait pas poser de problème donc...

    • Par Rudi - 25/10/2019 - 1:14

      Mais qui, dans la communauté juive de Belgique pouvait encore avoir un atome de confiance en UNIA et en particulier Els Keytsman, ex-Groen et ex-Oxfam? Lire ceci qui existe depuis 2 ans https://www.academia.edu/31836176/UNIA_et_lantis%C3%A9mitisme_en_Belgique_stop_ou_encore_

    • Par samuel - 25/10/2019 - 9:21

      Cette position de UNIA prouve à suffisance combien le gouvernement flamand a eu raison de sortir de ce machin inutile.
      Quand à la réaction du CCOJB elle me semble fort douce.. comme c'est devenu une habitude.
      Gageons que Mr Rubinfeld à la tête du CCOJB la réaction aurait été plus sévère.

    • Par Ezekiel - 26/10/2019 - 17:16

      Samuel
      Il est évident que la réaction aurait été différente si monsieur Rubinfeld avait encore été à la tête du Ccojb.
      Malheureusement ses prédécesseurs et ceux qui l ont suivi n ont pas beaucoup d envergure et ne réagissent absolument comme il sied. Ils portent une énorme responsabilité dans le climat malsain actuel dans lequel la communauté juive vit.
      Pauvres de nos enfants.
      Dans quelle Belgique vont ils devoir grandir ?

    • Par Laura Liberatore - 29/10/2019 - 18:17

      Noooon! Il ne manquerait plus que ca! Qu'ils aient l'intention de nuire!!!! Nécessaire mais pas suffisant! Je ne sais pas ce que c'est que l'UNIA mais a-t-elle ce pouvoir de juger si une action est légitime ou non? Il y a la loi bien sûr mais il y a aussi l'Esprit de la Loi! Il faut faire un procès à ces allumés d'Alost sans quoi l'an prochain, c'est rebelotte! avec les Musulmans cette fois?… Ben oui, pour changer…
      C'est comme pour les blagues sexistes, il faut les étouffer dans l'œuf! Sinon, ca fait des ramifications aussi sec! Qui osera aller porter plainte???
      Et je en suis pas juive pourtant, je ne suis qu'un être humain en quête d'humanité!

    • Par Bogaerts - 3/11/2019 - 13:14

      Si on admet les caricatures islamiques de Charlie Hebdo on doit aussi
      admettre celles du Carnaval.Je comprends que des Juifs soient choqués
      mais pas plus que les Musulmans face à Charlie

    • Par Samuel - 5/11/2019 - 10:51

      Cher Ezékiel,

      Si la Belgique de demain ne vous plait pas rien ne vous oblige d'y rester.
      Tant qu'à faire arrêtez aussi de nous rabattre les oreilles avec vos critiques du CCOJB
      Rie ne vous empêchait de présenter votre candidature à sa présidence

      Samuel

    • Par ezekiel - 9/11/2019 - 15:51

      Cher Samuel,

      Pour autant que de besoin, je vous informe que je suis citoyen belge et fier de l'être. C'est mon pays depuis trois générations, c'est au départ de ce pays que mes grands-parents et mes parents ont été déportés pour être assassinés à Auschwitz. C'est dans ce pays que je paie mes impôts et que mes enfants ont été éduqués et, actuellement, travaillent. Mes petits enfants fréquentent une école juive ainsi, pour l'un d'eux, un mouvement de jeunesse (le Dror)

      C'est pour cela que je suis en droit de critiquer le CCOJB qui, selon moi, ne sert à rien tant qu'il n'a pas à sa tête un véritable leader comme l'a été en son temps Monsieur Rubinfeld pour qui j'ai la plus grande considération.

      Toujours selon moi Monsieur Rubinfeld fait partie des 4 véritables patrons que la communauté juive ait connus ces dernières années outre feu Messieurs Renous et Susskind et Monsieur Francis Weitz qui, je ne sais pourquoi, n'est plus actif depuis quelques années au sein de notre belle communauté. Je l'avais maintes fois rencontrés lors des voyages qu'il avaient organisé en Israël et avait été impressionné par son charisme et son intelligence ainsi que par sa modestie.

      Je profite de l'occasion pour m'incliner devant la mémoire de Messieurs Susskind et Renous qui, tous deux, laissent un grand vide parmi nous.

      Vous voyez on peut ne pas avoir partagé les opinions de Monsieur Susskind comme ce fut mon cas et reconnaître les mérites et les bienfaits qui ont été les siens. Personne d'autre que lui n'aurait pu organiser le symposium qui a eu lieu à Bruxelles pour les juifs de l'ex Union Soviétique avec les conséquences dommageables que son engagement sans failles ont eu sur ses affaires dans le milieu du diamant.

      E.M.