Etats-Unis

Des rabbins américains dénoncent l'attitude de Trump face l'extrême droite

Vendredi 25 août 2017 par Nicolas Zomersztajn

Quatre grandes fédérations américaines de rabbins ont annoncé qu'elles boycotteront la conférence téléphonique annuelle qu’elles ont avec Président des Etats-Unis la veille des fêtes de Rosh Hashana et de Yom Kippour afin de dénoncer les propos de Donald Trump suite aux incidents racistes de Charlottesville.

 

« Nous avons conclu que les déclarations du président Trump, pendant et après les évènements tragiques de Charlottesville, manquent tellement d'autorité morale et d'empathie pour les victimes de la haine raciale et religieuse que nous ne pouvons pas organiser un tel appel cette année », déplorent les responsables de quatre fédérations de rabbins représentant différents courant du judaïsme américain.

« Les mots du président ont servi à ceux qui prônent l'antisémitisme, le racisme et la xénophobie », peut-on aussi lire dans le communiqué que ces rabbins ont publié ensemble.

Condamnant virulemment les amalgames du président Trump ainsi que sa minimisation outrancière visant à placer sur le même plan les mouvements racistes et les associations antiracistes, le communiqué des rabbins rappelle que « la responsabilité pour les violences de Charlottesville, y compris la mort de Heather Heyer, ne vient pas de plusieurs bords mais d'un côté: les Nazis, l'alt-right et les suprémacistes blancs qui ont apporté leur haine dans une ville paisible ».

La réaction des rabbins n’a rien d’étonnant pour ceux qui connaissent la communauté juive des Etats-Unis et son rapport au politique. Traditionnellement progressistes et proches du Parti démocrate, les Juifs américains ne se reconnaissent pas dans le programme (si on peut appeler cela un programme) de Trump.

Depuis le New Deal de Roosevelt, l’immense majorité des Juifs américains défend l’idée d’une Amérique ouverte, tolérante et garante de justice sociale. A l’instar d’Abraham Heschel, de nombreux rabbins américains n’ont pas hésité à s’engager dans la lutte pour les droits civiques et la dénonciation des interventions américaines au Vietnam, précisément au nom des valeurs du judaïsme.

Contrairement à ce que certains déclarent à tort, les Juifs américains n’ont pas basculé dans le camp républicain et ce n’est pas l’élection de Donald Trump qui les déterminera modifier leur positionnement.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/