Attentat du Musée juif

Le procès de l'attentat au Musée juif de Belgique débutera le 10 janvier prochain

Mardi 25 septembre 2018 par BELGA

Le procès de Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, accusés d'avoir commis l'attentat au Musée juif de Belgique le 24 mai 2014, débutera le 10 janvier prochain à 9h, devant la cour d'assises de Bruxelles, a confirmé le greffe de la cour. Le tirage au sort des jurés, lui, se fera quelques jours avant, le 7 janvier.

Mehdi Nemmouche, le principal accusé

La cour d'appel de Bruxelles a fixé le procès de l'attentat au Musée juif le 10 janvier prochain à 9h devant la cour d'assises de Bruxelles.

Deux audiences préliminaires se tiendront également quelques jours plus tôt, l'une destinée à la fixation de la liste des témoins en accord avec les différentes parties au procès, et l'autre destinée au tirage au sort des jurés.

Cette dernière aura lieu le 7 janvier prochain à 14h. Douze jurés effectifs seront choisis parmi un panel de citoyens et douze jurés suppléants seront désignés également.

Un second siège (un président et deux juges assesseurs) doit également être prévu, compte tenu de la durée des débats. En cas de maladie ou de récusation, tout juge (juré ou magistrat professionnel) pourra ainsi être remplacé et les débats pourront se poursuivre.

Le procès, qui sera présidé par la juge Laurence Massart, se tiendra donc dès le 10 janvier prochain à 9h et ce pour plusieurs semaines, jusqu'à mi-février au plus tôt et jusqu'à début mars au plus tard.

Enfin, le procès devrait se tenir dans la salle habituelle de la cour d'assises de Bruxelles, sous haute sécurité. Il s'agira du premier procès d'auteurs d'attentats terroristes commis sur le sol belge.

Deux personnes seront présentes dans le box des accusés, Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer. Les deux hommes sont accusés d'être auteurs ou co-auteurs de l'attaque commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Bruxelles, qui avait coûté la vie à quatre personnes : un couple de touristes israéliens, une bénévole et un collaborateur du musée.

Une semaine après l'attaque, Mehdi Nemmouche, qui avait été identifié sur des images de vidéo-surveillance à proximité du musée, avait été arrêté à Marseille. Il était en possession d'armes qui semblaient identiques à celles utilisées lors de l'attentat, de munitions et d'un drapeau de l'organisation djihadiste Etat islamique.

Selon ses avocats, l'homme est impliqué dans l'attaque, mais il ne serait pas le tireur.

Au cours de l'enquête, deux autres suspects avaient été placés sous mandat d'arrêt, puis libérés sous conditions. Il s'agit de Nacer Bendrer et de Mounir Atallah. Ce dernier a, lui, fait l'objet d'un non-lieu devant la chambre des mises en accusation, en avril dernier.

A la mi-janvier 2015, un avis de recherche avait été lancé pour un quatrième suspect, un homme filmé en compagnie de Mehdi Nemmouche quelques jours après l'attentat. Mais cet homme n'est toujours pas identifié.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Susanne Rosenfeld - 25/09/2018 - 23:00


    vos articles sont toujours très intéressant